Overblog Suivre ce blog
Editer l'article Administration Créer mon blog
3 mars 2015 2 03 /03 /mars /2015 06:49

Lors des débats sur le projet de loi sur la transition énergétique, malgré l’intervention des sénateurs communistes, un amendement de Christian Cambon, sénateur UMP du Val de Marne, a été adopté par le Sénat de droite avec le soutien du gouvernement et de la Ministre Madame Ségolène Royal pour revenir sur l’interdiction des coupures d’eau votée en 2013.

Cet amendement est fondé, sans aucun chiffre fiable et avéré, sur une défiance qui n’a pas lieu d’être et qui marque un mépris profond de nos concitoyens. Cette avancée, issue des débats parlementaires lors de la discussion de la proposition de loi Brottes, a été qualifiée d’erreur par la majorité sénatoriale, erreur qui pourrait éventuellement provoquer des comportements frauduleux.

Avec les sénateurs du Groupe Communiste Républicain et Citoyen, nous préférons, pour notre part, faire confiance à nos concitoyens et rappeler sans cesse que l’eau tout comme l’électricité est un bien essentiel. Nous ne comprenons pas l’acharnement à vouloir revenir sur une disposition de bon sens sachant qu’il est possible de réduire le débit d’eau en cas d’impayés et que par conséquent rares seront les ménages fraudeurs.

Nous porterons en Commission mixte paritaire un amendement afin de rétablir dans la loi l’interdiction des coupures et nous continuerons à porter ce principe chaque fois que cela sera nécessaire.

Partager cet article

Repost 0
Published by bruno fornaciari - dans ACTUALITES SANTE
commenter cet article

commentaires

BRUNO FORNACIARI

HPIM3303

Recherche

Texte Libre