Overblog Suivre ce blog
Editer l'article Administration Créer mon blog
17 avril 2015 5 17 /04 /avril /2015 09:32

Pour paraphraser des expressions contenues dans le texte de JP Gelot, adressé, au nom du comité départemental à la direction du PCF me concernant personnellement, sans qu'il ne m'ait d'ailleurs jamais été adressé, ne serait-ce que par correction, je relève des verbes qui en disent assez long sur l'état d'esprit du "secrétaire fédéral" En effet pour caractériser mon action en tant que communiste responsable de la section de Thouars, il utilise le verbe sévir. Il explique que B. Fornaciari qui "sévissait" a créé les pires conditions pour l'activité du parti et le rayonnement de sa politique. En effet, lorsque j'ai été élu (contrairement à Jeannine Zeekaff qui m'a succédé par décision unilatérale d'elle-même incitée de JP Gelot a "reprendre" le pouvoir sur la section, après avoir déclaré dans la presse que "Bruno Fornaciari n'est plus en odeur de sainteté à la fédération", et qu'elle reprenait la section "pour la remettre en ordre de marche". J'y reviendrai un peu plus loin dans mon propos). Mais en effet, lorsque je "sévissais" la section s'étaient renforcée par l'adhésion de 8 nouveaux communistes, pour s'établir au nombre de 12 camardes. Réunis régulièrement tous les 2 ou 3 semaines, nous avons pu élire un secrétaire, un bureau au sein duquel avait été élue Jeannine Zekaff, malgré son absence (JP Gelot assistait à notre réunion à Thouars ). Il faut le dire tout de suite J. Zekaff n'a jamais accepté mon élection à la tête de la section qu'elle a considéré comme une éviction de "mon poste"et n'a jamais participé ni à la réunion de son bureau, et petit à petit à la réunion plénière de la section elle-même. Sans doute celle qui se présentait alors comme la "représentante de Ségolène Royal avait-elle mieux à faire, ou bien elle ne pouvait suivre le rythme trop élevé pour elle des réunions de la section. Car en effet, nous refaisions de la politique. Rapport politique, discussion, action collective, plan de travail et objectif, répartition des responsabilités. C'est ainsi que notre présence dans les entreprises fût acté. Régulièrement des tracts étaient distribués dans les entreprises, Loel Piriot, Sothoferm, Loel Delpeyrat à Thouars, les ciments français Marie Surgelé à Airvault, et la laiterie de Riblaire à St Varent, sans oublier les HLM d'une cité à Thouars. Un affichage régulier sur tout le territoire thourasais, St Varent Airvault, une présence régulière tous les 15 jours 3 semaines sur le marché pour le soutien à La Palestine, pour les retraites, pour une action sur les banques, pour la Poste, la constitution du collectif retraite thoursais décidé comme plan de travail de la section auquel j'ai pris une part prépondérante pour sa constitution et son rayonnement, pour le soutien aux gréviste de la SNCF ou j'ai "traîné" J Zekaffl, la bataille politique pour les cantonales et présence d'un candidat ouvrier communiste à Thouars avec une progression électorale sur le canton multiplié par 2, 5. ( la désignation du candidat a fait l'objet de désaccordVoilà, résumé rapidement le fa résultat de ma responsabilité ou je "sévissais". En revanche comme le dit JP Gelot depuis que je suis partis, des camarades "s'évertuent" (vertu) a maintenir la présence du parti. Si l'on entend vertu comme ne rien faire du tout, en effet, ils sont elle est Zekaff, très vertueuse. La disparition corps et âme du parti a été remarquée. Pas une réuinion, pas un tract distribué, pas une manifestation de la CGT à laquelle a participé J Zefkaff par exemple, pas une ligne dans la presse, pas une prise de position hormis pour la défense d'un salarié municipal de Louzy il est vrai, mais rien sur toutes les autres questions. Le PCF disparu.

Partager cet article

Repost 0
Published by bruno fornaciari - dans PCF 79 PCF THOUARSAIS
commenter cet article

commentaires

BRUNO FORNACIARI

HPIM3303

Recherche

Texte Libre