Overblog Suivre ce blog
Editer l'article Administration Créer mon blog
21 décembre 2015 1 21 /12 /décembre /2015 07:10

19 décembre, 08:49 ·

Et Vous qu'en pensez vous?
Candidature commune...c'est une question d'actualité qui revient souvent depuis dimanche soir.... invité sur LCP vendredi dans Politique matin, le secrétaire national du Parti communiste français a annoncé vouloir un rassemblement avec "le plus de personnalités de gauche possible pour dire que nous voulons construire une candidature commune".

A charge ensuite pour ce rassemblement de personnalités de gauche de définir un projet, et la personnalité pour le porter à l’élection présidentielle de 2017. "C’est la condition pour que cette candidature soit efficace, a défendu Pierre Laurent. Et moi, je n’ai pas de préalable sur la candidature. Je l’ai toujours dit."

9 personnes aiment ça.

1 partage

Mireille Mackowiak J'avoue que ma réflexion progresse surtout à la lecture de tous les commentaires que je vois ici et là. Je suis de plus en plus convaincue qu'une VRAIE analyse collective débouchant sur des propositions et pourquoi pas sur un ou des noms s'impose. Sinon on se dirige droit sur une politique d'anathèmes tout à fait stérile

J’aime · Répondre · 22 h

Mathieu Grancher Je pense que Pierre Laurent a une strategie desastreuse et qu'il ne peut reunir qui ce soit il en va de meme pour le PCF et le clan des gens qui suivent betement le naufrage de nos "experts nationaux" en defaite... ont ils seulement pris la mesure du desamour entre la gauche et le PS... le simple fait d'y penser nous discredite de plus en plus.
Tout ca c'est de la clownerie et ca participe a notre defaite. Pierre Laurent devrait montrer sa demission et afin d'aider a reconstruire le front de gauche qu'il a participe a detruire par ses ultimatums politiciens.
On veut un front de gauche, un vrai, un podemos a la francaise et ca se fera pas en protegeant des appareils qui sont depasse par le temps.

J’aime · Répondre · 1 · 17 h

Gilbert Saunier quand on voit qu'a gonfreville et harfleur ça vote autant FN aux nationales que pour le parti aux municipales...cherchez le malaise

J’aime · Répondre · 13 h · Modifié

Chantal Lepiller puree

J’aime · Répondre · 13 h

Bruno Fornaciari Michel, à quelle question doit-on répondre ? Compte tenu de la situation crée par les résultats électoraux successifs (qui ne tombent donc pas du ciel) faut-il avoir comme but de "refonder la gauche" au risque de sa disparition, ou (et) refonder un parti révolutionnaire du 21 siècle qui participerait à redonner des couleurs à la gauche ? Deuxième question : Pierre Laurent, envisage de rassembler "le plus de personnalités de gauche possible pour dire que nous voulons construire une candidature commune", et il ajoute, que plusieurs personnalités sont possibles, sans s'écarter ni lui-même, ni JL Mélenchon. On peut, naturellement parler de la Présidentielle, sans tenir compte des tendances de fond et du message des urnes, pour tenter d'inverser la tendance et d'éviter le scénario catastrophe écrit et entretenu par ceux qui ont le pouvoir politique et économique. Peut-on imaginer réussir sans battre l'idéologie dominante aujourd'hui ? Un homme (ou une femme) providentiel pourrait-il rayer d'un discours, la fatalité de la crise, l'absence de conscience des solutions, la nécessité de battre "l'argent roi" alors que chacun essaie de s'enrichir, souvent sur le dos des autres ? Et puis, le rôle des communistes serait de soutenir un candidat que ses "dirigeants" et les personnalités de gauche auraient désignées ? Sur quel programme et quels objectifs ? Si je perçois le danger du délitement de la gauche y compris celle dite "radicale" ou "alternative" dont il faut bien remarquer qu'elle n'est, concrètement, ni l'une, ni l'autre, la voie, choisie précipitamment et solitairement par Pierre Laurent est une impasse. Rien ne remplacera l'analyse concrète de la réalité concrète. . Et il y a du grain à moudre. Ne demandons pas aux communistes de suivre la vois tracée pour eux par quelques-uns. Créons les conditions d'une réflexion en grand, sur tous les aspects de notre société et du monde. Que les bouches s'ouvrent disaient en son temps Maurice Thorez. On ne peut faire moins aujourd'hui.

Partager cet article

Repost 0
Published by bruno fornaciari - dans PCF
commenter cet article

commentaires

BRUNO FORNACIARI

HPIM3303

Recherche

Texte Libre