Overblog Suivre ce blog
Editer l'article Administration Créer mon blog
6 janvier 2016 3 06 /01 /janvier /2016 15:00

le 6 janvier 2016

Bonjour Monsieur le journaliste Fréderic Michel

J’ai adressé à la NR à Thouars et à Niort en fin d’année dernière, le 31décembre, copie d’une lettre ouverte à Jean Grellier député PS de notre circonscription pour lui faire part de ma position sur le projet de constitutionnaliser la déchéance de nationalité et l’état d’urgence. Je vous sais à la NR attaché à la pluralité d’opinion. A ce jour cette lettre ouverte n’a pas retenu votre attention en vue d’une publication et je le regrette. Vous le savez, nombre d’interrogations se font jour, y compris parmi les élus et militants socialistes. Il est de notre « curiosité » citoyenne de savoir quel sera la position et le vote du député que nous avons contribué à élire face au candidat de droite à Thouars. A ce jour Jean Grellier se réserve sur sa position. Une sorte de ni-ni en attendant les débat au sein des députés socialistes. Je vous demande de reconsidérer la possibilité d’une publication au sein de vos colonnes, mon interpellation citoyenne de notre député, afin de faire savoir à vos lecteurs, qu’à Thouars aussi il y débat sur cette question, comme sur d’autres.

En vous assurant de notre attachement à la démocratie, au pluralisme de l’information et à la déontologie qui en constitue l’un des fondements,

je vous prie de croire, Monsieur le journaliste Frédéric Michel, avec mes bons voeux pour 2016, à mes sentiments les meilleurs.

Bruno Fornaciari

Militant PCF à Thouars

je vous joins le texte ci-dessous

le 31 décembre 2015

Monsieur le député Jean Grellier,

Après les présidentielles de 2012, j’ai voté pour vous et appelé à le faire pour deuxième tour des législatives contre la droite et pour assurer une majorité de gauche, ce qui a permis votre élection. Depuis, je ne vous cache pas la déception que m’a causée vos votes à l'Assemblée Nationale. De l’ANI pour laquelle je vous avais demandé de ne pas voter, à l'approbation du CICE, je m’interroge aujourd’hui sur le vote que vous allez, en mon nom aussi donc, émettre sur le projet constitutionnel de prolongation de l’état d’urgence, associé à celui de la déchéance de nationalité. De nombreuses voix à gauche, alertent sur l’iniquité et les dangers que recèle ce projet qui divise les français et désigne des bouc-émissaires. Beaucoup a été dit sur son inefficacité et son caractère discriminatoire. L’ensemble des députés et sénateurs communistes et du Front de gauche ont manifesté leur hostilité dès la première heure. Ils ont été rejoins par ceux de EELV, puis de la gauche socialiste (frondeurs) puis maintenant par un nombre de plus en plus grand de députés et de militants socialistes qui manifestent ainsi leur trouble devant un projet que s'apprêtent à soutenir la droite, et l’extrême-droite qui en revendiquent l’inspiration.
Monsieur le Député, vous savez mon attachement à la liberté, l’égalité et la fraternité, maintes fois manifesté dans les actions militantes et publiques de mon organisation le PCF à Thouars. Je vous demande de ne pas vous compromettre dans une attitude infâme dont les cicatrices seront indélébiles. Il est encore temps de prendre la seule décision politique honorable qui convienne, le refus du projet constitutionnel proposé.
J’espère ne pas avoir à constater que j’aie été floué et trahis par un député dit de gauche et socialiste. Ce serait pour moi irrémédiable pour la suite.
En espérant un sursaut citoyen,
Veuillez croire, Monsieur député, avec mes meilleurs voeux pour la nouvelle année 2016 qui s’approche, à mes salutations communistes.

Bruno Fornaciari

Partager cet article

Repost 0
Published by bruno fornaciari - dans ACTUALITES thouars PCF THOUARSAIS
commenter cet article

commentaires

BRUNO FORNACIARI

HPIM3303

Recherche

Texte Libre