Overblog Suivre ce blog
Editer l'article Administration Créer mon blog
5 janvier 2016 2 05 /01 /janvier /2016 10:00

14 h ·

Personnellement, j'attends beaucoup du discours que prononcera Pierre Laurent à l'occasion des voeux du PCF le 11 janvier prochain à Fabien. Les analyses de la nature des enjeux de la prochaine période, la pertinence des réponses que comptent mettre en débat le PCF, les initiatives que proposera le PCF pour créer un nouvel élan, les méthodes démocratiques et ouvertes sur le monde de la préparation du prochain congrès du PCF en juin 2016, en diront beaucoup sur la capacité du PCF à jouer un rôle dans les transformations progressistes indispensables de la société en étant de plain-pied dans le 21e siècle. L'offre politique qui sera peut-être dévoilée, devra répondre aux déceptions des progressistes, devra être crédible et mobilisatrice, pour installer dans le paysage un avenir optimiste et transformateur

--------------------------------------------------------------------------------------------------------------

Denis Krys Oui, j'attends cela aussi avec intérêt. Avec scepticisme aussi, je l'avoue. J'ai la conviction que pour se hisser à la hauteur de son nom, le Pcf est notamment au défi de préparer en effet les décisions qu'il prendra par un débat interne visant authentiquement à faire de ses adhérents, des souverains et qu'au nombre des questions sur lesquelles il doit travailler, celle d'évaluer quelle doit être la façon de fonctionner pour une organisation du parti pris communiste est peut-être la plus décisive, par les questions qu'elle impose de travailler pour répondre et parce que depuis trop longtemps, ce sujet est impensé, interdit. Ce qui est bien peu communiste, non ? Ne le sous-estimons pas une fois de plus au risque de finir de dilapider les moyens que représente le Pcf aujourd'hui trop peu, beaucoup trop peu à la hauteur de ce que le parti pris communiste devrait exprimer, incarner. Je recommande par exemple, pour cela, la lecture du livre de Pierre Zarka : "oser la vraie rupture" paru aux édition "de L'Archipel" en 2011.

---------------------------------------------------------------------------------------------------------------

Bruno Fornaciari Oui en effet, la dernière fois où il a été question d'un rapport sur l'organisation, c'est justement dans les années 80 avec un rapport de ...Pierre Zarka : "nous sommes un parti d e militants". Mais il me semble que la question qui nous est posée va plus loin, bcp plus loin. Le parti communiste, le PCF, assume -t-il sa tâche, sa fonction révolutionnaire ? La lutte de classe n'a jamais cessée, plus, elle s'est développée considérablement, notamment sur le plan idéologique. Les conditions subjectives du "dépassement" nécessaire du capitalisme sont devenues le principal enjeu de la lutte des classes, même si la base économique est fondamentale. Je ne reviens pas ici sur l'analyse qu'il faudra faire et refaire du sens historique de régression sociale et idéologique, de l'affaiblissement des forces révolutionnaire après l'échec historique de l'union soviétique et du "socialisme" et aujourd'hui de TOUS les parti communistes. Qu'est-ce être révolutionnaire dans les conditions d'aujourd'hui ? Quelles sont les possibles ? Des réponses nouvelles, repensées, ne doivent-elles pas émerger, peut-on le faire avec les outils politiques actuels ? doit-on, peut-on les améliorer, le revivifier ? Ou bien doit-on peut-on les transgresser, les sublimer ? Le PCF est né en1920 d'une scission, (première négation), pas sûr qu'il passe le siècle. La refondation sera-t-elle la négation de la négation ? Les communistes d'aujourd'hui dans et hors PCF sont convoqués pour construire la réponse. D'où l'importance à mes yeux de la déclaration de P. Laurent aux voeux du PCF le 11 janvier prochain.

Partager cet article

Repost 0
Published by bruno fornaciari - dans PCF PCF 79
commenter cet article

commentaires

BRUNO FORNACIARI

HPIM3303

Recherche

Texte Libre