Overblog Suivre ce blog
Editer l'article Administration Créer mon blog
9 mai 2016 1 09 /05 /mai /2016 16:47

Mémoire. Une exposition pour expliquer ce qu’a été le Front populaire

« La Marseillaise » accueille à partir de mardi l'exposition du musée de l'Histoire vivante de Montreuil « 1936 : nouvelles images, nouveaux regards sur le Front populaire ».

Le 3 mai 1936, le Front populaire remportait les législatives entraînant la formation d’un gouvernement composé de communistes, socialistes et de radicaux. Quatre-vingt ans plus tard, la question de l'héritage de cette page d’histoire de France ressurgit d'autant plus dans une société en crise.

C’est dans ce cadre que s’inscrit l’exposition « 1936 : nouvelles images, nouveaux regards sur le Front populaire » jusqu’au 31 décembre au Musée de l’Histoire vivante, à Montreuil. « La Marseillaise », partenaire de cette initiative, accueillera la version itinérante à partir du mardi 10 mai. « L’objectif est de montrer que le Front populaire a traversé la société française et ne s’est pas cantonné à l’usine »explique Frédérick Genevée, Président de l’association pour l’Histoire vivante, gérant le musée qui existe depuis 1939 pour « rendre accessible à tous l’histoire du Front populaire ». Le public y redécouvrira des pans entiers de cette période : élection, grèves, mouvement sportif ouvrier ou culturel, Guerre d’Espagne…

« Un tournant dans l’Histoire »

La plus-value de l’exposition passe par la présentation de documents et photographies dont bon nombre peu connus ou inédits. « Les partenaires ont mis à disposition leurs fonds » souligne Frédérick Genevée. « L’exposition colle avec l’esprit du Front populaire à travers cette dynamique de tous les centres d’archives ». Une collecte de documentation a en outre été lancée. Une manière de refléter cette volonté de « reprendre le contrôle de l’espace et du temps » qu’avaient affirmée les militants de 36.

Les premiers échos récoltés depuis l’inauguration sont positifs. « C’est une période historique qui parle aux gens, y compris 80 ans après. Le Front populaire, c’est le tournant qui a permis les congés payés. Le symbole de la grève est aussi très présent ». Car au final, « le Front populaire démontre que la classe ouvrière est légitime à exercer des responsabilités ».

Sébastien Madau (La Marseillaise, le 7 mai 2016)

« La Marseillaise », 19 cours d'Estienne d'Orves. Marseille (1er) A partir du 10/05 à 18h. Infos : www.museehistoirevivante.fr.

Partager cet article

Repost 0
Published by bruno fornaciari - dans hommage - souvenir
commenter cet article

commentaires

BRUNO FORNACIARI

HPIM3303

Recherche

Texte Libre