Overblog Suivre ce blog
Editer l'article Administration Créer mon blog
12 mai 2016 4 12 /05 /mai /2016 12:50

  • Jean-Jacques Candelier a partagé la publication de Jean-Jacques Candelier, Député à l'Assemblée nationale dans le groupe J'aime la CGT. Afficher la suite

    En décidant de recourir à l’article 49, alinéa 3 de la Constitution sur le projet de loi dit « Travail », le Gouvernement a bafoué les droits les plus élémentaires du Parlement, privant la représentation nationale et le peuple d’un débat public qui s’impose sur ce texte essentiel.

    Avec mes collègues du groupe Front de gauche, nous avons travaillé à l’élaboration d’une motion de censure progressiste réunissant des écologistes, des radicaux, et des socialistes qui ne se reconnaissaient pas dans ce coup de force antidémocratique. Les règles de la constitution sont claires, il nous fallait 58 signatures de députés pour pouvoir déposer cette motion. Au terme du délai de 24 heures, nous en avons eu 56.

    Je prendrai donc mes responsabilités en votant la seule motion de censure qui sera examinée ce jeudi, celle déposée par la droite. Bien que ce texte soit à l’opposé de ce que je porte, il est le seul outil à disposition pour faire tomber ce funeste projet de loi et censurer le gouvernement.

    La mobilisation doit continuer dans la rue pour obtenir le retrait de ce texte rétrograde. L’unique fois où une loi adoptée via cette disposition constitutionnelle a été mise en échec c'était en 2006, lorsque le 1er ministre Villepin, avait reculé face à la pression de la mobilisation sur le Contrat Première Embauche (CPE).

    En photo, le texte de la motion de censure des gauches et écologistes et la liste de ses 56 signataires.

    Jean-Jacques Candelier, Député à l'Assemblée nationale a ajouté 2 photos.J’aime la Page

    6 h ·

    En décidant de recourir à l’article 49, alinéa 3 de la Constitution sur le projet de loi dit « Travail », le Gouvernement a bafoué les droits les plus élémentai...

Partager cet article

Repost 0
Published by bruno fornaciari - dans ACTUALITES
commenter cet article

commentaires

BRUNO FORNACIARI

HPIM3303

Recherche

Texte Libre