Overblog Suivre ce blog
Editer l'article Administration Créer mon blog
27 juin 2016 1 27 /06 /juin /2016 06:57

Il n'aura pas fallu attendre longtemps pour que le "PCF"des Deux-Sèvres (entendez les responsables de la fédération) s'émancipent de la politique définie quelques jours plus tôt à Aubervilliers après des débats démocratiques de plusieurs milliers de communistes et approuvée par 81ù des congressistes.. On peut douter qu’elle en ait reçu le mandat des communistes, qui, pour la plupart désertent les instances fédérales. D’ailleurs la publication de l’état d’organisation comme le nombre des cotisants n’a pas été publié, pas plus que le nombre de votants sur les textes proposés au congrès.

L’on ne s’habituera jamais à l’absence de démocratie dans notre parti communiste. Le refus (écrit) du nouveau dirigeant fédéral Brun Bonin (dont on ne connaît pas non plus les modalités de son élection) de remettre la carte 2016 à plusieurs communistes du département, confirme le déni démocratique qui préside à la fédération du PCF qui mute en une fédération du PG financée par les communistes.

Nous sommes plusieurs à refuser la dérive gauchiste du parti qui conduit à une impasse et à soutenir la stratégie adoptée par la très grande majorité des communistes.

L'organisation du PCF dans les deux-sèvres se restreint et se cantonne à Niort laissant un désert militant dans le reste du département. De nombreux communistes restent à la marge et dans l’attente de débats dont sont exclus les opposants à cette dérive. L’exclusion est de mise et constitue le fil rouge de "dirigeants" plus soucieux d'arrangements électoraux avec le PG que le développement de la politique du PCF. Bruno Bonin peut s’enorgueillir d’avoir les faveurs du »Figaro » dont chacun sait l’engouement de ce journal pour le bien-être des travailleurs. On eût aimé que ce soit la lutte du PCF dans les Deux-Sèvres qui soit à la Une de la presse locale. Hélas !

Nous sommes plusieurs à condamner ses pratiques de déni démocratique.

Ceux qui attendent du PCF et ses militants une politique d’ouverture et de large rassemblement à gauche sur la base d’un projet progressiste commun, doivent relever la tête. Dans la prochaine période il sera proposer aux thouarsais un espace de rencontre pour ouvrir le débat du changement.

Bruno Fornaciari

Partager cet article

Repost 0
Published by bruno fornaciari - dans PCF 79
commenter cet article

commentaires

BRUNO FORNACIARI

HPIM3303

Recherche

Texte Libre