Overblog Suivre ce blog
Editer l'article Administration Créer mon blog
25 juin 2016 6 25 /06 /juin /2016 02:54

9 juin, 10:47 ·

Il n'aura pas fallu attendre longtemps pour que le "PCF"des Deux-Sèvres (entendez les responsables de la fédération) s'émancipent de la politique définie quelques jours plus tôt à Aubervilliers après des débats démocratiques de plusieurs milliers de communistes.
L'on comprend pourquoi ces dirigeants refusent de remettre leur cartes à des communistes, dont je fais partie, qui refusent la dérive gauchiste du parti. L'organisation du PCF dans les deux-sèvres s'amenuise, de nombreux communistes restent à la marge. Le débat n'est pas permis, l'exclusion est de mise et constitue le fil rouge de "dirigeants" plus soucieux d'arrangements électoraux avec le PG que le développement de la politique du PCF. Nous sommes plusieurs à condamner ses pratiques de déni démocratique qui nous a interdit de participer aux débats et aux décisions de la conférence fédérale.

Nous en appelons, une fois de plus (cette dérive est perceptible depuis 2011) à la direction du PCF pour permettre aux communistes qui le souhaitent de ne pas s'inscrire dans la "vision" fédérale et de réincarner et poursuivre l'activité communiste définie par le grand débat démocratique qui vient de se dérouler sous nous yeux lors du 37e congrès à Aubervilliers

-----------------------------------------------------------------------------------------------------------

la Nouvelle République

Le PCF deux-sévrien choisit officiellement Mélenchon

09/06/2016 05:38

Bruno Bonin (secrétaire départemental), Franck Samoyau, Gérard Epoulet, Nathalie Seguin et Sébastien Coutant. -

La fédération communiste 79 est derrière Jean-Luc Mélenchon pour la présidentielle, alors que les instances nationales n’ont pas choisi la même voie.

La fédération deux-sévrienne du Parti communiste est l'une des premières en France à avoir officiellement fait ce choix, « et nous ne serons pas les seuls » promet son secrétaire départemental Bruno Bonin : alors que ce week-end, le congrès national du PCF a opté pour une primaire ouverte à gauche autour d'une votation citoyenne et d'un « pacte citoyen d'engagement commun », les dirigeants communistes deux-sévriens ont, eux, préféré une autre voie. Suivant les conclusions de l'amendement issu du dernier congrès départemental le 21 mai dernier, « nous nous engageons dans la campagne de Jean-Luc Mélenchon » indique Bruno Bonin.

" Une ligne politique de rupture "

Les communistes deux-sévriens ne croient donc pas à ce système de primaire élargie à gauche. « C'est un vrai danger car on ne maîtrisera rien et on ne saura pas qui sort du chapeau. Les primaires n'ont rien de démocratique ». Cependant, Bruno Bonin, qui est intervenu au congrès national pour expliquer la position du PCF 79, n'y voit aucune ligne de rupture : « Nous voulons tous la même chose, c'est juste le modus operendi qui diffère »
Et le but à atteindre, c'est la victoire du candidat Mélenchon. Le Parti communiste deux-sévrien va donc désormais œuvrer en soutien avec les collectifs autoproclamés « déterminés et insoumis » qui naissent ici et là, dont l'un d'entre eux s'est créé récemment à Niort (NR du 2 juin). « L'idée est d'élargir le plus possible le cercle de soutien » poursuit Bruno Bonin. « Ce sera une réunion de personnes encartées et non encartées qui œuvrent dans le même sens, à savoir le renversement du système. Jean-Luc Mélenchon est le seul candidat qui a la capacité d'affronter l'appareil politiquo-médiatique actuel, qui propose une ligne politique de rupture ». Mais les communistes tiennent à préciser qu'« il ne s'agit pas de " mélenchonmania ", mais c'est le seul candidat qui tient la route » ajoute Gérard Epoulet, maire communiste de Germond-Rouvre, qui, on s'en doute, donnera sa signature à Jean-Luc Mélenchon. « Et j'espère que nous serons nombreux ».

nr.niort@nrco.fr

Xavier Le Roux

Partager cet article

Repost 0
Published by bruno fornaciari - dans PCF 79
commenter cet article

commentaires

BRUNO FORNACIARI

HPIM3303

Recherche

Texte Libre