Overblog Suivre ce blog
Editer l'article Administration Créer mon blog
12 juillet 2016 2 12 /07 /juillet /2016 10:00

Que sont devenus les syndicalistes de la CFDT ?

Les gouvernements savent récompenser les « gentils » dirigeants syndicaux !!!

  • Nicole Notat : secrétaire de la CFDT de 1992 à 2002.

Nicole Notat refuse de se joindre aux grandes grèves en décembre 1995 et apporte son soutien au plan Juppé de réforme de la Sécu et des retraites des fonctionnaires. Cette position ravive la contestation interne et des militants quittent la CFDT cheminots pour créer SUD Rail. Elle noue aussi des relations avec le MEDEF et accepte ainsi le plan d’aide au retour à l’emploi en 2000. Nicole Notat décide de quitter la direction de la CFDT en 2002 et prend la présidence de l’UNEDIC. La même année, elle devient PDG d’une entreprise de conseil et d’évaluation, Vigéo financé par des multinationales. Depuis le 1er janvier 2011 Nicole Notat est à la tête de l’association « Le Siècle », le club le plus célèbre et influent des élites politiques, économiques et médiatiques de France. Nicole Notat a été désignée par le Conseil européen membre du Groupe de Réflexion sur l’avenir de l’Europe et a été nommé membre des conseil d’administration de la Coface et du journal Le Monde. Depuis novembre 2011, elle est médiatrice dans le cadre de la mise en place des nouveaux horaires par la SNCF et RFF. En janvier 2013, elle devient la chef de file du groupe de travail « Promouvoir et valoriser l’entrepreneuriat responsable » des futures assises de l’entrepreneuriat, sous l’égide de la ministre Fleur Pellerin.

  • François Cherèque : Secrétaire général de la CFDT de 2002 à 2012.

Fils de Jacques Chérèque, un ancien secrétaire général adjoint de la CFDT dans les années 80, nommé préfet et ministre de Roccard. Jacques Chérèque entérina la fermeture de nombreux sites sidérurgiques français. Il fut l’auteur de la phrase tristement célèbre : « Il faut retirer les hauts fourneaux de la tête des sidérurgistes lorrains. » En pleine mobilisation contre le plan Fillon, François Chérèque signa la “ réforme ” (casse) des retraites en 2003. il fut surnomméle traître, collabo ou complice par ses opposants. Le 3 janvier 2013, il est nommé inspecteur général des affaires sociales au statut de haut fonctionnaire. Le 12 janvier 2013 il est élu président du laboratoire d’idées Terra Nova, proche du parti socialiste.

  • Edouard Martin : délégué CFDT d’Arcelor Mital.

En 1989, Édouard Martin est élu délégué du personnel CFDT de l’usine ArcelorMittal. Il prend la tête de la lutte contre la fermeture des hauts-fourneaux de Florange en 2009. Malgré les promesse de François Hollande, Florange ferme en 2013, sur la base d’un accord signé par la CFDT. Après avoir reconnu que François Hollande lui avait menti et que le gouvernement l’avait trahi…. il est désigné tête de la liste PS aux élections européenne de 2014 à la place de Catherine Trautman.

  • Anousheh KARVAR : Ancienne trésorière de la CFDT.

Pratiquement inconnue, il y a là pourtant du lourd. En 2012, elle est nommée inspectrice générale des affaires sociales (comme Chérèque). Elle est devenue en 2016 Directrice de cabinet adjointe, chargée de l’emploi et du plan d’urgence pour l’emploi … de Myriam El Khomri ! Responsable, donc de la Loi dite “ Travail ”. Amusant ? (non, pas trop…)

Partager cet article

Repost 0

commentaires

BRUNO FORNACIARI

HPIM3303

Recherche

Texte Libre