Overblog Suivre ce blog
Editer l'article Administration Créer mon blog
31 décembre 2016 6 31 /12 /décembre /2016 11:54

Le prix à payer pour les milliards d’Amazon

travail
PIERRIC MARISSAL
VENDREDI, 30 DÉCEMBRE, 2016
L'HUMANITÉ
AFP

Avec les fêtes, le site a battu ses records de vente de produits, comme d’accidents du travail. Dans les entrepôts, les conditions de travail se dégradent à mesure que gonflent les bénéfices au Luxembourg.

«Merci de travailler dur et de faire d’Amazon la société qu’elle est aujourd’hui. » Tous les salariés d’Amazon France ont pu lire ce message sur leurs écrans, à l’annonce des résultats record du groupe américain. Au cours du mois qui a précédé Noël, la plateforme a vendu dans le monde plus d’un milliard de produits, pour plus de 40 milliards d’euros de chiffre d’affaires. « 2,5 millions de montres, 10 451 carats de diamants, l’équivalent de 20 Boeing 747 de bagages, et neuf fois l’altitude de l’Everest en téléviseurs ultra-HD » ! Les chiffres fournis par Amazon donnent le vertige. « Ils se vantent et nous remercient avec des phrases et des bonbons », s’agace Richard (prénom changé), salarié syndiqué à la CGT dans le plus gros entrepôt Amazon de France depuis quatre ans, celui de Saran, près d’Orléans. Il n’a pas vu l’ombre d’une prime de Noël, seule une triste augmentation de salaire de 5 euros par mois, obtenue l’année dernière. L’insolente réussite d’Amazon et ses promesses de livrer les cadeaux en quelques heures avant le réveillon ont un coût humain. « Les conditions de travail sont lamentables, déplore Richard. Les managers sont ultra-tendus et certains donnent vingt avertissements par jour. Ils nous fliquent, on est géolocalisé et mesuré en permanence. Et puis, il y a les vols, les bagarres… À Saran, la police vient tous les jours. »

« C’est un véritable foutoir », déplore un élu syndical

Pour faire face à la surcharge de travail, près de 3 000 intérimaires supplémentaires sont recrutés à la va-vite à Saran, en plus des 1 300 CDI. « Ce recours massif aux intérimaires pose problème, explique Sébastien Boissonnet, représentant CGT du personnel. Certains se retrouvent d’équipe de nuit, après deux journées de formation, sans même avoir passé de visite médicale. Ce recrutement à la hâte est aussi parfois douteux. On a des affaires de stupéfiants, de vols, d’insécurité… Tout cela fait aussi partie de la dégradation des conditions de travail. » Sur un mois, les équipes de nuit ont vu leurs casiers fracturés. Le nombre de vols en entrepôt a explosé et une agression grave a eu lieu le 23 décembre au soir sur le parking de 1 000 places, censément sécurisé… « Même les cadres viennent à reculons au travail. C’est un véritable foutoir », déplore Sébastien Boissonnet, qui réclame une réunion extraordinaire du CHSCT. Les vols, comptabilisés comme perte, font baisser la participation des employés, explique l’élu syndical. Cela accroît encore les tensions entre salariés et intérimaires. Et la participation chez Amazon France est déjà très faible puisque tous les bénéfices partent directement au Luxembourg… « On demande donc plus d’embauches en CDI, des gens qui tiennent à leur poste et à leurs conditions de travail », explique Sébastien Boissonnet. La CGT partage cette analyse. « Ce recours massif aux intérimaires est spécifique au site de Saran et dans une moindre mesure à celui de Douai, explique Alain Jeault, délégué syndical central Amazon France. À Chalons, où je travaille, c’est bien moins le cas, car l’entrepôt est plus petit et on s’est battu pour obtenir 189 embauches en CDI. » Contactée, la communication d’Amazon répond d’ailleurs que l’entreprise a recruté 1 000 CDI cette année. La pression sur la productivité n’en reste pas moins extrême. Les accidents du travail avec arrêt ont été multipliés par trois sur un site comme Sevrey, et devraient même dépasser les 300 sur l’année à Saran. Un autre record à mettre au crédit d’Amazon.

Partager cet article

Repost 0
Published by bruno fornaciari - dans ACTUALITES
commenter cet article

commentaires

BRUNO FORNACIARI

HPIM3303

Recherche

Texte Libre