Overblog Suivre ce blog
Editer l'article Administration Créer mon blog
8 janvier 2017 7 08 /01 /janvier /2017 20:14

Décès de Georges Valbon : Réaction de Marie-George Buffet et Pierre Laurent

le 20 juillet 2009

Georges Valbon est mort. La nouvelle nous touche au coeur. C'est toute la Seine-Saint-Denis, dont il fut le premier et l'infatigable président du conseil général pendant 24 ans, qui est en deuil. C'est tout le Parti communiste, dont il fut un combattant inlassable, qui pleure un ami, un camarade, un dirigeant estimé de tous.

Ses parents avaient fui le fascisme italien et s'installèrent à Bagnolet où l'apprenti Georges Valbon allait devenir ouvrier typographe chez Chaix. C'est justement sur les presses de l'imprimerie Chaix que dès 1941, à 17 ans, il tire ses premiers tracts antinazis. Commence alors pour lui un courageux parcours de résistant. Requis par le STO, il s'en évade et rejoint la résistance. Lieutenant FTP, commandant un petit groupe armé à Bagnolet, il libère notamment la première mairie en banlieue parisienne le 17 août 1944 aux Lilas. Engagé volontaire en septembre 1944, il quittera l'armée en 1946, refusant d'aller faire la guerre en Indochine. Il reprend son combat de militant communiste chez Chaix, où il est sanctionné pour avoir créé une cellule d'entreprise du PCF. Il devient alors un militant inlassable de la cause du monde du travail et de la création dans ces villes populaires du nord-est de la fédération de la Seine, dont il occupe de nombreuses responsabilités. Elu conseiller général de Bobigny en 1959, il en devient le maire en 1965 et, avec un esprit d'innovation qui ne le quittera pas, ne cessera d'œuvrer au développement social, urbain, culturel de sa ville, avant de choisir de passer le relais à Bernard Birsinger en 1996. En 1968, il est le premier président du département de Seine-Saint-Denis nouvellement créé. Il travaillera sans relâche à son développement jusqu'en 1993, interrompant seulement son mandat pour prendre la présidence des Charbonnages de France à la demande du gouvernement de gauche en 1982.

La personnalité de ce département doit beaucoup à son énergie, à son audace sociale et culturelle, à son esprit d'ouverture, qu'il conjugua toujours aux valeurs de résistance, de créativité, de solidarité et d'égalité qui demeurent la marque de ce territoire. Georges Valbon est un dirigeant qui a marqué notre parti. Membre de son comité central de 1970 à 1996, il a toujours contribué à son renouvellement. Homme de combat et d'écoute, il va beaucoup nous manquer.

Marie-George Buffet, Secrétaire nationale du PCF Pierre Laurent, Coordinateur national du PCF

Paris, le 20 juillet 2009.

 

    Partager cet article

    Repost 0
    Published by bruno fornaciari - dans MEMOIRES - HOMMAGES - SOUVENIRS
    commenter cet article

    commentaires

    BRUNO FORNACIARI

    HPIM3303

    Recherche

    Texte Libre