Overblog Suivre ce blog
Editer l'article Administration Créer mon blog
30 mai 2017 2 30 /05 /mai /2017 05:32

Philippe Rio à Jean-Luc Mélenchon : 
"....Pourquoi venir ici, si ce n'est pour diviser ???...."
Philippe Rio candidat communiste de rassemblement des forces de gauche rédige une adresse au dirigeant du Parti de la France Insoumise !

 
L’image contient peut-être : 1 personne, texte
L’image contient peut-être : texte
Philippe Rio a ajouté 2 photos.
13 h

Ma lettre à Jean Luc pour sa venue à la Grande Borne.

Cher Jean Luc, tu te trompes de combat !

Aujourd’hui, tu viens à Grigny, dans la 10ième circonscription de l’Essonne et nous l’apprenons par voie de presse. Ta venue aurait du se faire sur les terres du député de la « Majorité Présidentielle » Malek Boutih à Sainte-Geneviève-des-Bois.

Ce manque d’audace ne te ressemble pas.

En 2012, les grignois t’accueillaient pour ton seul meeting dans un quartier populaire, à la Grande Borne. J’ai eu l’honneur d’être à tes côtés et je t’avais accordé ma confiance en te parrainant pour porter un programme construit ensemble dans le cadre du Front de Gauche.

En 2017, toujours avec mon parrainage et en respectant la forme de la France Insoumise, à Grigny, nous avons largement contribué à ton meilleur score en Essonne avec 42,7 %. Des centaines de porte à porte et des dizaines de réunions publiques ont soutenu cette dynamique populaire. Des électrices et électeurs de sensibilités diverses se sont largement exprimés. Il faut respecter la diversité.

Pourquoi donc venir à la Grande Borne, si ce n’est pour diviser ?

Toi et moi, nous avons en commun cette farouche volonté de défendre et de faire respecter les gens, les opprimés, les humiliés, les « mis de côtés ».

J’en suis un.

C’est ici, Jean Luc, dans ce quartier où j’ai grandi, appris à marcher, où je suis allé à l’école du Bélier et de l’Autruche et au collège Jean Vilar, où j’ai travaillé sur le Marché Place du Quinconce, me nourrissant de la diversité des bénévoles associatifs, des militants politiques, d’enseignants exceptionnels et des cultures de mes voisins. C’est avec cette humanité bienveillante que je me suis forgé une conscience politique.

C’est ici, dès 2004, que nous avons fait naître une intercommunalité pour le progrès écologique et humain avec Gabriel AMARD, l’un de tes porte-parole.

C’est à Grigny, que nous faisons de la planification écologique avec le combat pour l’eau publique et pour une énergie renouvelable, la géothermie au service de la planète et de la lutte contre la précarité.

C’est ici, que nous forgeons les citoyens de demain en « arrachant » 20 postes supplémentaires dans les écoles grignoises à la prochaine rentrée scolaire.

C’est ici, que nous formons aux métiers d’avenir en innovant pour un emploi durable pour les plus éloignés du marché du travail.

C’est ici, que nous traquons la main invisible du marché dévastratrice pour les copropriétaires de Grigny 2 comme pour les locataires de la Grande Borne.

C’est ici, que tous les jours nous sommes mobilisés pour des services publics seuls garants de l’égalité républicaine pour mieux d’école, plus de sécurité et de tranquillité publique, une culture pour tous…

C’est ici, dans l’un de ces déserts médicaux que nous oeuvrons à créer des oasis par la venue de nouveaux médecins et professionnels de santé.

C’est ici, que tous les jours nous construisons une culture de la paix dans nos écoles et nos centres de loisirs.

C’est ici, sur cette terre d’accueil aux 90 nationalités, que nous bâtissons une humanité solidaire refusant les discriminations sociales et territoriales.

C’est ici, que nous avons attaqué en justice les propos insultants et diffamatoires envers les grignois de Malek Boutih et Eric Zemmour.

C’est pour cela que je suis fier d’être élu d’ici et que je porte la volonté de rassembler ce peuple et de le représenter dignement à l’Assemblée Nationale. Nous habitants de Fleury-Mérogis, Grigny, Morsang/Orge, Saint-Michel/Orge et Sainte-Geneviève-des-Bois, nous avons besoin d’un député de proximité, rassembleur et combatif faire face aux mauvais coups du programme libéral du Président de la République.

La pratique républicaine et les valeurs qui nous rassemblent voudraient que je sois présent pour t’accueillir.

Il n’en sera rien.

Ton utilité est ailleurs. La mienne sera d’être auprès des enfants et de leurs enseignants de l’Ecole primaire Jean Moulin, de leurs parents et des anciens combattants pour la Journée Nationale de la Résistance. Nous y chanterons tous ensemble la Marseillaise et le Chant des Partisans. Nous mettrons à l’honneur les « Jours Heureux » et le programme du Conseil National de la Résistance, unis dans notre diversité et nos différences.

Avec mes sincères salutations républicaines.

Philippe RIO

 
 

Partager cet article

Repost 0

commentaires

BRUNO FORNACIARI

HPIM3303

Recherche

Texte Libre