Overblog Suivre ce blog
Editer l'article Administration Créer mon blog
2 juin 2017 5 02 /06 /juin /2017 12:15

Sur le débat organisé à l'ENS ce jeudi 1er juin

La section PCF5 a été mise au courant fortuitement le 31 mai d'un débat organisé le 01/06 à l'ENS par la radio TrENSmissions, avec divers candidats aux élections législatives dans le 5ème.

La section PCF5 s'est étonnée de plusieurs aspects préoccupants de cette initiative. D'une part, pour la première fois à notre connaissance, le FN est invité à s'exprimer à l'ENS, avec une sélection de candidats qui se réclament, d'une manière ou d'une autre d'une éthique républicaine. Quels que soient les désaccords politiques que notre section peut avoir avec telle ou telle organisation politique dont le (la ) candidate a été invitée à ce débat, nous ne mettons pas sur le même plan ces organisations et le FN, dont la dédiabolisation entreprise depuis plusieurs années a, comme on sait, pu faire illusion à trop de concitoyen(ne)s. Un dirigeant de gauche a même pu adopter une attitude ambigüe devant la nécessité de battre Mme Le Pen le 7 mai. L'ENS peut-elle, sans dommage pour sa réputation, pour son image, laisser inviter dans ses murs, pour la première fois, un représentant du FN, et lui attribuer un certificat de normalité républicaine ? Ne doit-elle pas plus de respect à la mémoire des nombreux Normaliens assassinés pour leur engagement anti-fasciste ?

Un autre élément préoccupant est que la candidate du PCF, Lorraine Questiaux, n'est pas invitée.
Les arguments invoqués par les organisateurs sont de deux ordres pour expliquer ce qui ressemble bien à un écho de la censure officielle organisée par les media publics.

Seul(e)s seraient invité(e)s au débat de ce jeudi 1er juin à l'ENS les candidat(e)s dont les partis auraient obtenu plus de 5% à la présidentielle. Le PCF a soutenu JL Mélenchon. Les 19,5 % que JLM a obtenus le 23 avril seraient-ils la propriété politique du mouvement créé par lui ? Bien malin serait celui qui pourrait affirmer que la contribution de la campagne du PCF (campagne autonome, constructive et critique) au succès de son candidat ne « pèse » pas plus de 5%. Un élément de réflexion est la chute de 7 points, dans les sondages, du mouvement commandé par JLM depuis qu'il a rompu avec le PCF le 04 mai. Manifestement l'invitation au titre du candidat présidentiel JLM de la seule candidate de FI (invitation que la section PCF5 ne conteste évidemment pas), jointe à l'exclusion de la candidate PCF, reflètent une analyse politique discutable et partisane de la part des organisateurs.

La section PCF a été présente et active sans discontinuer dans le 5ème ardt depuis plus de 50 ans. Elle a été la seule organisation politique dans le 5ème à appeler au vote Mélenchon depuis novembre 2016 ; ces trois dernière semaines, des militants FI venant pour la plupart d'autres circonscriptions sont venus aider une FI inexistante dans la 2ème. La candidate du PCF, Lorraine Questiaux, parrainée par plusieurs scientifiques de haut niveau, dont deux membres de l'Académie des Sciences, est une militante féministe infatigable, engagée notamment dans la lutte contre les violences faites aux femmes et contre l'expolitation sexuelle. Sa contribution au débat de l'ENS serait-elle sans intérêt ? S'agirait-il d'un acte de censure du féminisme, en plus de la censure du PCF ?

Nous avons proposé aux organisateurs de réparer l'erreur commise, en invitant Lorraine Questiaux à égalité avec les autres invité(e)s, en distribuant le temps de parole de façon égale entre six particpants au lieu de cinq.

Cette solution a été refusée. On nous propose une participation à des débats ultérieurs avec des organisations dont certaines sont peu sérieuses, voire douteuses, et évidemment avec un temps de parole réduit de moitié.

La section PCF5 appelle tous ceux qui désapprouvent ce traitement inacceptable du PCF à protester auprès de l'ENS, et à soutenir Lorraine Questiaux en votant pour elle le 11 juin.

Paris 5ème, le 01/06/2017

La section PCF du 5ème arrondissement

Informations postérieures : les militanst communistes, avec la candidate PCF Lorraine Questiaux ont diffusé ce tract à l'entrée de l'ENS. L'accueil en a été largement positif, de nombreuses personnes considérant comme nous que l'invitation faite au FN et l'exclusion du PCF de ce débat n'était pas acceptables. La meilleure preuve que ce choix des organisateurs était hautement discutable est qu'à l'intérieur de la salle de nombreuses protestations se sont faites entendre, en particulier contre la présence à la tribune de la candidate FN. Au point que le débat public a été annulé, la salle évacuée, et le « débat » radiodiffusé a eu lieu en privé. La section PCF5 n'est pour rien dans le chahut qui a amené à l'annulaton du débat, elle aurait souhaité un débat qui éclaire le public et les auditeurs. Elle partage et comprend l'indignation des personnes qui se sont manifestées de façon sonore ; les organisateurs n'ont à s'en prendre qu'à eux mêmes pour leur échec à organiser un débat à l'ENS dans des conditions dignes de cet établissement phare de la vie intellectuelle de notre pays.

Partager cet article

Repost 0

commentaires

BRUNO FORNACIARI

HPIM3303

Recherche

Texte Libre