Overblog Suivre ce blog
Editer l'article Administration Créer mon blog
5 août 2017 6 05 /08 /août /2017 07:40

Deux-Sèvres - Thouars -
05/08 2017
Il aura fallu la détermination des animateurs et de leur organisation syndicale, la CGT, qui ont passé la nuit de jeudi à vendredi dans les jardins de la mairie où ils avaient installé leur campement , pour qu'après cinq jours de grève, un accord ait été trouvé entre les animateurs du centre de loisirs Fleury et les élus de Thouars.

Les animateurs reprendront le travail lundi.

A partir de septembre (les délibérations seront votées lors du conseil municipal du 21 septembre), les animateurs permanents en charge du centre de loisirs les mercredis après-midi seront recrutés en CDD et rémunérés à l'heure sur la base du Smic. Pendant les vacances scolaires, l'équipe de permanents sera complétée avec des animateurs professionnels en CDD et rémunérés à l'heure sur la base du Smic. En fonction des besoins, des saisonniers seront recrutés en contrat d'engagement éducatif (CEE), dont le forfait journalier passera de 29 h à 35 h, et seront payés au Smic, soit une hausse de 59 € par jour à 68 €
Les grévistes auront deux jours de grève payés. Ils seront aussi payés un jour de plus en juillet et un de plus en août. « En tant qu'organisation syndicale, on salue leur courage. Un premier mouvement ce n'est pas facile, c'est fatigant, a estimé Vanessa Couturier, secrétaire générale de l'union départementale CGT à l'issue des négociations. Il ne faut pas minimiser ce qu'il en ressort : la prise en compte de l'animation comme un vrai métier, une vocation qu'il faut valoriser ». Vanessa Couturier a pointé l'écho national qu'avait eu la pétition : « Beaucoup d'animateurs se sont exprimés. On espère qu'il y aura une mobilisation nationale contre le CEE », ajoutant : « Nous avons mis en place une caisse de solidarité sur notre page Facebook pour les soutenir ».
Anaïs Pointecouteau, responsable pédagogique du centre, a exprimé « sa grande satisfaction, même si on aurait aimé avoir plus. C'est un soulagement. On a été entendu. On s'est battu pour une cause juste. Faire reconnaître l'animation est une vraie victoire ».
De leurs côtés, Patrice Pineau, maire, et Philippe Cochard, adjoint à l'éducation, ont reconnu une nouvelle fois « la légitimité » des revendications, même s'ils ont regretté les attaques personnelles « difficiles à vivre et à l'encontre de [leurs] convictions ».
« Nous souhaitions réorganiser le centre de loisirs et parallèlement apporter de meilleures rémunérations. Là, ça va aller plus vite », a indiqué Philippe Cochard. Le travail de réflexion et de mise en place va se faire dès septembre. Les nouvelles modalités de recrutement devraient coûter autour de 10.000 €
« Toute la semaine, les enfants ont été accueillis par des personnels titulaires, diplômés et qualifiés », ont insisté les deux élus. Seul le transport n'a pas fonctionné. Il reprendra lundi matin

Partager cet article

Repost 0
Published by bruno fornaciari - dans ACTUALITES PCF THOUARSAIS
commenter cet article

commentaires

BRUNO FORNACIARI

HPIM3303

Recherche

Texte Libre