Overblog Suivre ce blog
Editer l'article Administration Créer mon blog
25 septembre 2011 7 25 /09 /septembre /2011 11:16

Politique - le 24 Septembre 2011

Mots clés : Karachi,

La femme de Thierry Gaubert confirme dans deux interviews que son mari ramenait des sacoches d'argents de l'étranger pour les remettre, notamment à Nicolas Bazire. Dans un même temps, l'étau se resserre autour de Brice Hortefeux.

« Il me disait régulièrement : "Je vais en Suisse chercher de l'argent" » rapporte-t-elle au Monde. Hélène Gaubert explique ainsi les allers-retours en Suisse de son mari, avec Takieddine ou seul. Selon elle, Thierry Gaubert remettait notamment cet argent liquide à Nicolas Bazire, alors directeur du cabinet et de la campagne présidentielle du Premier ministre Edouard Balladur. Elle raconte également que depuis sa déposition, elle a subit pressions et menaces, principalement de la part de son mari. Rappelons que Caubert comme Bazire ont été mis en examen cette semaine.

Thierry Gaubert a en effet eu rapidement connaissance du contenu de l'interrogatoire de sa femme avec la police. C'est Brice Hortefeux qui lui aurait transmit le contenu de la déposition, violant ainsi le secret de l'instruction. Une enquête préliminaire confiée au directeur central de la police judiciaire s'est ouverte à ce sujet. Brice Hortefeux est justement dans le collimateur du juge van Ruymbeke pour son rôle éventuel dans l'arrivée de 15 millions de francs en grosses coupures sur les comptes de campagne de Balladur en 1995. Le juge s’intéresse plus précisément à ses nombreux voyages en Arabie Saoudite, dans le cadre de la vente par la France de frégates pour près de 20 milliards de francs. Hortefeux était alors le chef de cabinet du ministre des Finances, Nicolas Sarkozy. Alain Juppé, ministre des Affaires Étrangères de l'époque, avait jugé ces déplacements « suspects ».

L'opposition commence à s'insurger. Le PCF s'exclame : "La République n'est pas un cloaque ! Plus que jamais, dans cette affaire dramatique et malsaine, justice doit être faite pour déterminer les responsables et punir leurs actes." Le Parti socialiste demande lui directement au chef de l'Etat de s'expliquer.


Partager cet article

Repost 0
Published by bruno fornaciari - dans ACTUALITES
commenter cet article

commentaires

BRUNO FORNACIARI

HPIM3303

Recherche

Texte Libre