Overblog Suivre ce blog
Editer l'article Administration Créer mon blog
23 décembre 2010 4 23 /12 /décembre /2010 09:33

Un comité technique paritaire s'est réuni mardi, au ministère de l'Education. A l'ordre du jour, la suppression de 16 000 postes et leur répartition dans chaque académie.

La FSU, le SGEN-CFDT et la CGT ont quitté la séance et l'UNSA education a refusé d'y sièger. "Le budget 2011 prévoit la suppression de 16000 emplois et n'affiche d'autre ambition pour le système éducatif que la recherche d'économies à partir du dogme du non-remplacement d'un fonctionnaire sur deux partant à la retraite" relève le collectif" Un pays une école, notre avenir".

Ce rassemblement de syndicats d'enseignants, d'organisation de parents d'élève (FCPCE), de lycéens et d'étuduants appelle à une journée de mobilisation dans toute la France, le samedi 22 janvier 2011. Si tous les moyens diminuent "les effectifs d'élèves vont continuer d'augmenter et la part du PIB français destiné aux enseignements primaires et secondaires a diminué dans la période récente, en passant de 4,5 % en 1995 à 3,9 % en 2006" dénonce-t-il.

En 2010 les suppressions de postes ont été quasiment invisibles car elles n'ont touché que les professeurs stagiaires, remplacés par des titulaires de CAPES sans formation. Mais en 2011 elles se traduiront par des fermetures de classes, des suppressions de places en maternelles, des réductions de postes et d'options, des hausses d'effectifs dans les classes".

 

HQ du 22/12/2010 Pierre Duquesne

Partager cet article

Repost 0
Published by bruno fornaciari - dans EDUCATION-FORMATION
commenter cet article

commentaires

BRUNO FORNACIARI

HPIM3303

Recherche

Texte Libre