Overblog Suivre ce blog
Editer l'article Administration Créer mon blog
13 décembre 2011 2 13 /12 /décembre /2011 10:12

Monde - le 12 Décembre 2011

Poutine au coeur de la colère

Plus de 100 000 Russes ont manifesté dans les rues des plus grandes villes. Ils protestent contre les fraudes électorales des dernières législatives et réclament l’annulation du scrutin. Pour Poutine, les quelques témoignages avérés ne changeraient rien à la confortable majorité de son parti Russie Unie.

 

Bien que la contestation soit massive à l'échelle de la Russie, aucun grand parti d’opposition, comme le parti communiste, n’y participe. Ceux-ci, bien que dénonçant des fraudes, restent satisfaits de leur progression électorale.

 

D'ailleurs les manifestants ne se reconnaissent pas dans les partis classiques et réclament globalement plus de démocratie, ce qui n’est pas sans évoquer le mouvement des indignés qui survie dans de nombreux pays de par le monde.

 

 

Et de fait, les comptes Twitter et pages Facebook des premiers contestataires étaient prêts plusieurs semaines avant les élections. Dénoncer les fraudes a servit de déclencheur, si ce n’est de prétexte à une plus globale contestation du pouvoir. Surtout que les prochaines présidentielles, qui selon toutes probabilités devraient célébrer la troisième élection de Poutine, auront lieu dans 3 mois. Les mots d’ordre sont « plus de démocratie », « des élections honnêtes », d’autres réclament la libération des prisonniers politiques. Des anarchistes aux libéraux de gauche, la foule est hétéroclite mais se sent exclue du jeu démocratique.

 

Medvedev temporise. Si des milliers de policiers encadraient les quelques 80 000 manifestants de Moscou, il a ordonné d’éviter tout affrontement. L’actuel président russe a même promis l’ouverture d’une enquête sur ces élections.

 

Poutine lui, balaye cette contestation, bien que ce soit la plus forte manifestation depuis plus de 10 ans. Son porte-parole a précisé : "Même si vous additionnez tous ces prétendus témoignages, cela concerne à peu près 0,5% du nombre total de bulletins cela ne peut en aucun cas remettre en question la légitimité du scrutin ou les résultats définitifs".  

Partager cet article

Repost 0
Published by bruno fornaciari - dans INTERNATIONAL
commenter cet article

commentaires

BRUNO FORNACIARI

HPIM3303

Recherche

Texte Libre