Overblog Suivre ce blog
Editer l'article Administration Créer mon blog
4 janvier 2014 6 04 /01 /janvier /2014 03:56

Enjeux locaux

Premier constat à tirer du sondage Harris Interactive publié par La Gazette jeudi 28 mars dernier, une majorité des Français déclarent que leur vote aux prochaines élections municipales ne constituera pas un jugement à l’égard de l’exécutif. Ce sont les enjeux locaux qui seront déterminant dans la campagne municipale : 90 % des français accordent beaucoup ou assez d’importance aux enjeux locaux dans leur vote aux municipales. Mais ces enjeux locaux pèsent différemment selon l’électorat visé. Ils comptent plus pour le vote des électeurs de gauche que pour les électeurs FN qui « nationalisent » le scrutin.

Personnalisation

Second constat, la personnalité du candidat reste déterminante. Selon le sondage, 78 % des Français déclarent que la personnalité des candidats est susceptible d’influer beaucoup ou assez sur leur vote en mars prochain. Dans cette personnalisation, le maire sortant part avec un avantage. Les maires bénéficiant en effet, en règle générale, de taux de notoriété assez élevés et 64 % des Français déclarent avoir une bonne opinion du maire de leur commune. Les deux tiers des électeurs jugent leur maire honnête, sympathique et compétent. Les scrutins municipaux resteront donc très personnifiés, particulièrement dans les grandes villes, précise le sondage.  

Proximité

La confiance dans les élus locaux a toutefois tendance à s’effriter, celle accordée aux maires enregistre encore une baisse de 4 points sur un an. Les maires souffrent d’un déficit de proximité. Seuls 43 % des Français ont le sentiment que leur maire est proche de leurs préoccupations. Un déficit accentué par le sentiment que les élus sont trop différent d’eux. D’où le souhait exprimé par les français d’un rajeunissement de la classe politique en fixant une limite d’âge maximale pour pouvoir se présenter à une élection (79 % favorables, ou plutôt favorables), d’une féminisation en imposant la parité hommes/femmes (77 % favorables ou plutôt favorables), ou encore d’une plus grande diversité en fixant des quotas de personnes issues de la diversité (45 % favorables ou plutôt favorables).

Attentes de l’électorat

Le sondage Harris Interactive permet de positionner les attentes des citoyens à un an des municipales au regard de la satisfaction associée aux différents domaines d’action des communes et des priorités assignées aux équipes municipales. Les thèmes qui émergent sont assez différents selon les sympathisants de droite ou de gauche.
A droite, les satisfactions sont rares et les attentes sont grandes. Les thématiques à mettre en avant sont celles jugées prioritaires et en même temps qui rencontrent un faible niveau de satisfaction : la sécurité, les dépenses, le développement économique, la circulation et le stationnement. Les thématiques qui enregistrent un plus fort niveau de satisfaction (l’aménagement urbain, l’environnement, les transports) semblent en revanche moins prioritaires aux sympathisants de droite.
A Gauche, les satisfactions sont plus grandes. Environnement, transports mais aussi école, action sociale, maintien des services publics sont autant d’actions prioritaires pour lesquelles la gestion municipale est jugée satisfaisante. Le développement économique, les dépenses et les impôts sont en revanche des sujets prioritaires qui rencontrent un faible niveau de satisfaction.

Finances locales

Baignant dans le débat sur la crise des finances publiques, les citoyens semblent en faire l’un des sujets importants pour les municipales. Selon l’institut de sondage, « Les finances publiques seraient un nouveau prisme de lecture déterminant des citoyens ».
Les finances publiques étaient le 2ème élément le plus déterminant du vote au 1er tour de l’élection présidentielle de 2012 : 38 % des électeurs citaient la lutte contre les déficits et la dette comme un thème de campagne ayant beaucoup compté dans leur vote, juste derrière l’emploi et devant le pouvoir d’achat
Or il semble en être de même pour les municipales. Là aussi les finances apparaissent comme le 2ème élément le plus susceptible de peser dans le choix des électeurs pour le 1er tour des élections municipales de 2014 : 86 % estiment que la gestion des dépenses de la municipalité doit constituer un élément prioritaire, dont 41 % le qualifient même de « tout à fait prioritaire » pour les équipes municipales au cours des prochaines années ; 85 % mentionnent également que les impôts locaux doivent constituer un dossier prioritaire, dont 42 % jugeant qu’il s’agit d’un élément « tout à fait prioritaire ».

Auteur: 

- See more at: http://capcom.cap-com.org/content/%C3%A9lections-municipales-regard-sur-les-attentes-des-citoyens#sthash.uEM4gk9t.dpuf

Partager cet article

Repost 0
Published by bruno fornaciari - dans MUNICIPALES 2014
commenter cet article

commentaires

BRUNO FORNACIARI

HPIM3303

Recherche

Texte Libre