Overblog Suivre ce blog
Editer l'article Administration Créer mon blog
10 décembre 2011 6 10 /12 /décembre /2011 10:53

le 1er décembre 2011

 

Chers(es) camarades,
 
Une cascade d'absents pour la réunion prévu demain vendredi 2 décembre m'est annoncée. Compte tenu des enjeux de cette réunion, il me semble inopportun de la tenir avec seulement deux ou trois camarades autour de la table. C'est pourquoi je vous propose de la reporter à 8 jours, soit le vendredi 9 décembre.


pour son ordre du jour, je propose de le centrer autour de:


1/ Débat sur l'organisation du parti dans le secteur Thouars, Airvault, St Varent. En effet, nous ne pouvons nous foccaliser sur la seule ville de Thouars et davantage tenir compte de nos lieux d'implantation.

 

Cette organisation pourrait se décliner avec la mise en place de deux pôles d'animation de la vie du parti, une à Thouars, une sur un des deux chefs lieux de cantons, avec mise en place d'un comité de coordination et d'impulsion.

 

Cette formule nous permettrait d'élargir géographiquement notre présence et augmenterait les chances que cesse le concurence stupide qui a court actuellement.


2/ En fonction des choix opérés, élection des équipes d'animation.


3/ Débat autour des législatives sur la 3° circonscription et proposition d'un calendrier de désignation des candidats (es) par les communistes de l'ensemble de la circonscription.
 
Merci de veiller à réserver une salle.
Fraternellement
 
Jean Pierre GELOT

 

 

Réponse à JP GELOT à sa lettre (ci-dessus) du 1 er DECEMBRE 2011 (concerne le report  de la réunion prévue pour le 2 décembre à la semaine suivante, ainsi que de la proposition d'ordre du jour)

 

le 1er décembre 2011

 

Cher camarade,


Je prends note de ce report et regrette d’avoir été prévenu si tard, la veille au soir pour le lendemain, report qui est semble-t-il demandé par Thouars. Nous sommes désolés d’être mis, une nouvelle fois, devant le fait accompli. Comme d’habitude, si je me réfère à la fois précédente et à des pratiques courantes. Mais peut-être s’agit-il d’une coutume ? Je me permets de te faire observer que cette réunion est prévue depuis 3 semaines et que nous ne sommes informés de l’ordre du jour qu’avec  ton courrier qui la  reporte d’une semaine (au passage, sans que nous soyons consultés non plus). C’est dommage, car, les 8 camarades d’Airvault, anciens et nouveaux se faisaient un joie de cette réunion qui aurait pu consacrer la réunification de la section de Thouars /Airvault.


Si je comprends bien ton message, les quelques camarades de Thouars, et peut-être toi aussi,  refusent la section réunifiée, contrairement à ce qu’annonçait il y a peu J. Zeekaff dans un communiqué de presse. Car sans doute ils en revendiquent la maîtrise, ce qui ne leur semble pas assuré en fonction du nombre de militants recensés dans les 3 villes. La démocratie (c’est-à-dire le vote des militants), comme nous en étions convenus d’ailleurs ensemble à notre dernière réunion début novembre, ne semble pas avoir résisté à quelques ambitions mal placées je crois.


Ta proposition consiste à proposer de former deux organisations de base du Parti, que l’on pourrait appeler cellule par exemple. (il y aurait donc 2 cellules, Thouars et Airvault). Et bien sûr, ce sont les militants de chacune des cellules qui éliraient les camarades animateurs de la vie politique de l’organisation dans laquelle ils choisissent de militer. Ils formeraient un bureau avec un secrétaire dans chaque organisation. Puis, tu proposes un comité de coordination de ces deux structures, nécessaire à la coordination et à l’impulsion de la vie du Parti, que nous pourrions appeler section, si tu en étais d’accord.


Personnellement je ne vois pas de « concurrence stupide » comme tu le prétends. Cela est bien commode de placer le problème sur ce plan, ce qui évite de faire l’analyse objective de la situation de scission créée par quelques camarades de Thouars qui refusent l’expression démocratique des communistes et leur décision (tu étais présent avec JC Morisson lors de l’élection du secrétaire et du bureau,lorsque Jeannine, même absente, fut élue en son sein sur ta propre proposition,acceptée par les camarades).


Je te fais une deuxième observation : je suis le seul à avoir démissionné et donc Ernest Levindre et Françoise Baumgarten sont eux,encore membres du bureau de la section de Thouars.

 

Mais au fond, je n’en  veux pas aux camarades concernés de vouloir militer « autrement », car tout compte fait, il vaut mieux militer séparément que de ne pas militer du tout. Tout au contraire, il pourrait y avoir une saine émulation si les choses allaient de leur cours normal. Malheureusement, je n’y crois pas, instruit par l’expérience.

Et, en effet, je regrette de te contredire à nouveau sur un point supplémentaire. L’objectif premier dans le Thouarsais, est, selon moi, de créer les conditions pour que les communistes du Thouarsais travaillent (militent) ensemble. Car sinon, je crains que la situation à Thouars ne se dégrade à nouveau et que nous retrouvions le Parti dans l’état où il était il y a trois ans, c'est-à-dire amorphe et aphone. Et l’élargissement de notre action, qui réside dans le dynamisme des communistes du Nord Deux Sèvres à cet endroit-là (Airvault), ne permettra pas au Parti, à Thouars, de jouer son rôle de Parti Communiste. L’unification de la section est donc, à mon avis et à celui de plusieurs camarades, la condition « sine qua non » pour pouvoir impulser une campagne électorale offensive et dynamique dans le Thouarsais.

Dans la période d’intense bataille politique qui s’ouvre, nous devons  offrir toutes les  chances au candidat communiste/Front de Gauche, quel qu’il soit, qui sera choisi parmi nous, de réaliser une bonne campagne à Thouars, et par suite, d’un bon score (je te rappelle que le candidat JP GAY avait réalisé 2,35 % sur la circonscription et 4,62% à Thouars %) avec tous les communistes.

Thouars est  la ville la plus importante  pour nous, au Nord Deux-Sèvres. C’est dans cette cité populaire et le bassin d’emploisque nous pouvons et sommes en mesure de déployer notre force militante, dès lors qu’elle est unie, et en espérer les retombées politiques et électorales, pour les échéances proches, mais aussi pour les suivantes (municipales). Dans l’état actuel des forces militantes en présence, il ne serait pas raisonnable de se priver de la partie la plus nombreuse, la plus active, la plus mobilisée, et de ne pas créer les conditions du travail commun.

Ce serait pure folie que de poursuivre dans le projet de scission/séparation des communistes Thouarsais. Aussi, je te demande de  mesurer la portée de la responsabilité personnelle que tu prendrais à favoriser une  telle décision.

 

Je fais appel à ton esprit de responsabilité et à celle des camarades du comité fédéral, à qui  j’espère, tu rapporteras ces propos.

 

Je reste confiant, pour l’instant, même si nous voyons se dessiner quelques manœuvres déloyales, pour que, finalement, le bon sens et la responsabilité l’emportent.

 

 

Fraternellement

 

Bruno FORNACIARI

 

 

Partager cet article

Repost 0
Published by bruno fornaciari - dans PCF THOUARSAIS
commenter cet article

commentaires

BRUNO FORNACIARI

HPIM3303

Recherche

Texte Libre