Overblog Suivre ce blog
Administration Créer mon blog
12 août 2014 2 12 /08 /août /2014 07:41

Honte à la mairie du Mans qui passe un contrat avec une société israélienne en plein massacre à Gaza !

Par Euro-Palestine | le 12. août 2014 - 21:Share on facebook

Nous apprenons que la ville du Mans vient d’être la première en France à accepter de passer un contrat avec la société israélienne de compteurs d’eau Arad, et ceci le 15 juillet, alors qu’Israël massacrait femmes, hommes et enfants sous nos yeux. Nous devons tous réagir !

La chambre de commerce France-Israel se vante en effet du « premier contrat passé en France par la société israélienne Arad », dont les compteurs d’eau sont distribués en France par Smarteo Water.

Et cette première c’est à la ville Du Mans qu’on la doit, dont le maire (PS), et président de Le Mans Métropole, Jean-Claude Boulard, a choisi de récompenser une firme israélienne, alors que le monde entier demande des sanctions contre les crimes de guerre et contre l’humanité commis par Israël.

Et par dessus-le marché c’est dans le domaine de l’eau, cette eau volée aux Palestiniens, cette eau dont ils sont privés, cette eau qu’Israël pollue et rend impropre à la consommation à Gaza comme en Cisjordanie*, que Monsieur Boulard a choisi de donner l’argent des contribuables du Mans.

Ci-dessous la lettre que lui a envoyée une habitante du Mans :

Monsieur le Maire,

Depuis le 8 juillet 2014, un déluge de feu s’est abattu sur Gaza. Ne pouvant tolérer le processus de réconciliation entre les entités politiques palestiniennes, Israël a lancé, pour la troisième fois depuis la mise en place d’un embargo illégal, une opération génocidaire sur la bande de Gaza. Massacres ciblés de civils, bombardements des hôpitaux, des écoles, destruction des infrastructures vitales, ordres d’évacuation, les Gazaouis, dont absolument tous les droits fondamentaux sont déjà foulés aux pieds par le blocus, sont maintenant victimes d’innombrables crimes de masse et Navi Pilay, commissaire pour les Nations-Unies pour les droits de l’homme, a récemment déclaré« qu’ils (les Israéliens) semblent violer délibérément les obligations qui leur sont imposées par le droit international".

Une plainte pour crimes de guerre a été déposée, vendredi 25 juillet 2014, auprès de la Procureure de la Cour pénale internationale, par le Ministre de la Justice en exercice du Gouvernement d’union nationale de la Palestine et le Procureur général de la Cour de Gaza.

Pendant les bombardements sur Gaza, le 15 juillet, une information diffusée par le département des affaires commerciales de l’ambassade d’Israël nous apprenait que la ville du Mans avait choisi les compteurs d’eau israéliens du fabricant ARAD pour équiper la banlieue de la ville. Ces compteurs, nous dit cet article, se sont « distingués de la concurrence par leur grande fiabilité, notamment en cas de flux d’eau très faible , et leur prix attractif ».

Grâce à ce contrat, Israël qui assassine les enfants avec des drones hypersophistiqués et bombarde les canalisations d’eau potable pour empoisonner les rescapés des bombardements, peut s’offrir, avec l’appui des généreux accords d’association économiques européens, une vitrine affichant son haut niveau technologique, environnemental et sociétal , tout en pratiquant l’apartheid et l’épuration ethnique.

Nous, habitantes et habitants de l’agglomération mancelle, sommes solidaires du peuple palestinien qui résiste depuis des décennies à la colonisation et l’occupation par le régime sioniste. Nous soutenons l’appel lancé en 2005 par la société civile palestinienne au BDS, boycott, désinvestissement, sanctions contre Israël jusqu’à ce qu’il applique les lois internationales et les principes universels des droits de l’homme.

Nous appelons les femmes et les hommes de conscience à refuser d’être les complices par passivité des autorités israéliennes et de leurs alliés internationaux. Nous ne voulons pas des compteurs ARAD dans notre ville tant qu’Israël continuera à bafouer les droits fondamentaux du peuple palestinien, et nous chercherons par tous les moyens démocratiques à annuler cette décision qui nous fait honte.

MERCI D’ÉCRIRE VOUS AUSSI A M.BOULARD

Jean-Claude Boulard :

  • Adresse postale :

CS 40010. 72039 Le Mans Cedex 9

  • FAX : 0243473629

Téléphone du cabinet du maire : 0243473601

Vous pouvez envoyer copie de votre courrier à

  • MATHIEU WICQUART, Responsable eau et assainissement

au sein de l’administration territoriale des communes membres de la Communauté Urbaine Le Mans Métropole :

Hôtel de Ville Place Saint Pierre 72039 LE MANS CEDEX 9

Téléphone : 02 43 47 47 47 -Fax : 02 43 47 48 48

VIGILANCE DANS TOUTES LES MUNICIPALITÉS !

Smarteo Water, qui est le représentant exclusif en France de la société israélienne Arad (cotée à la bourse de Tel Aviv), espère bien se servir du contrat remporté au mans pour conquérir d’autres municipalités.

Nous devons TOUS veiller à ce que cela ne soit pas le cas !

Merci de contacter votre municipalité pour dire à ses responsables que vous ne voulez pas que votre argent serve à renflouer des criminels de guerre !

  • Pendant que des sociétés israéliennes viennent vanter ici leurs compteurs d’eau « intelligents » qui comptabilisent chaque goutte, voilà ce qu’Israel fait aux Palestiniens :
Repost 0
11 août 2014 1 11 /08 /août /2014 20:37

Lettre ouverte à Monsieur le secrétaire général, Ban Ki-moon :


« Représentez le droit et la justice, ou démissionnez ! »

Pour l’humanité et le peu de crédibilité qui reste au droit international :
Au secrétaire général des Nations-Unies, Ban Ki-moon,
« Représentez le droit et la justice, ou démissionnez ! »
Monsieur le secrétaire général Ban Ki-moon,
Nous, organisations des droits humains et de la communauté palestinienne soussignées, sommes extrêmement déçues par la façon dont vous remplissez votre mandat, notamment par vos déclarations manquant d’objectivité, votre incapacité à agir, et votre justification inconvenante des violations d’Israël du droit international humanitaire, lesquelles s’assimilent à des crimes de guerre. Jusqu’à aujourd’hui, vous n’avez pris aucune mesure explicite et tangible pour faire cesser les récentes attaques israéliennes dans le territoire occupé palestinien (TPO) depuis le 13 juin. De plus, vos déclarations ont été trompeuses, soit en appuyant et servant les versions falsifiées israéliennes des faits, soit comme contraires aux dispositions stipulées dans le droit international et aux intérêts de ses défenseurs, soit en justifiant par vos propos, les violations et les crimes d’Israël.
Vous avez indéniablement assumé une position partiale, à propos de l’attaque actuelle contre la bande de Gaza et des violations israéliennes en Cisjordanie, en vous abstenant de condamner clairement les actions illégales israéliennes dans le TPO, alors que, par contre, vous n’avez pas hésité à accuser – quelquefois à tort – les combattants palestiniens de la bande de Gaza de violations du droit international. On peut constater cette distorsion dans les extraits suivants :
« Le secrétaire général condamne fermement le meurtre aujourd’hui d’au moins dix civils palestiniens dans un bombardement à l’extérieur de l’école de l’UNRWA à Rafah, qui fournissait un abri à des milliers de civils. L’attaque est une nouvelle violation flagrante du droit international humanitaire, lequel exige clairement une protection par les deux parties des civils palestiniens, du personnel des Nations-Unies et des locaux des Nations-Unies, entre autres installations civiles. »
Une telle déclaration, en taisant le nom de l’auteur (Israël), n’est pas seulement partiale, mais elle est également injurieuse pour l’UNRWA, qui est un organisme des Nations-Unies, ainsi que pour les autres organismes des Nations-Unies et organisations internationales qui se battent pour apporter secours et protection aux Palestiniens dans la bande de Gaza. L’UNRWA, qui a perdu 9 membres de son personnel dans la bande de Gaza depuis le début de l’opération d’Israël Bordure protectrice, accueille environ 270 000 déplacés internes (25 % de la population de la bande de Gaza) dans ses abris. L’analyse préliminaire de l’UNRWA d’une précédente attaque contre l’une de ses écoles a montré que celle-ci avait été touchée par l’artillerie israélienne, ce qui constitue une attaque sans discernement et probablement un crime de guerre.
Qui plus est, en condamnant le stockage d’armes dans les écoles de l’UNRWA, sans en donner tous les détails et sans tenir dûment compte du droit international, vos déclarations ne font que donner votre aval aux prétextes israéliens pour prendre pour cible, de façon illégale, sans discernement, de tels biens civils.
En plus, en condamnant :
« la violation rapportée du Hamas du cessez-le-feu humanitaire accepté d’un commun accord qui a commencé ce matin. Et en se disant choqué et profondément déçu par ces développements, » le secrétaire général dévoile une acceptation téméraire de la version israélienne des faits, accusant le Hamas de violation du cessez-le-feu tout en admettant, « le secrétaire général note que les Nations-Unies n’ont aucun moyen propre de vérifier exactement ce qui s’est passé », et, encore, en exigeant « la libération immédiate et inconditionnelle du soldat (prétendument et à tort) capturé ».
La déclaration suivante illustre davantage encore l’ignorance du secrétaire général des faits sur le terrain :
« Le secrétaire général est inquiet d’apprendre que des tracts auraient été largués par les Forces de défense israéliennes dans le nord de la bande de Gaza ce soir, prévenant les dizaines de milliers d’habitants de quitter leurs maisons et d’évacuer la ville de Gaza.
« Si cela s’avérait (surligné par les signataires), cela aurait un impact humanitaire encore plus dévastateur sur les civils menacés dans ces zones de la bande de Gaza, qui ont déjà enduré d’immenses souffrances ces derniers jours. »
Or, le largage de tracts est une pratique connue depuis le début de l’opération israélienne dans la bande de Gaza, et il contribue à un scénario de plus de 480 000 déplacés internes.
Dans la même déclaration :
« Le secrétaire général exhorte (a exhorté) vivement toutes les parties à éviter toute nouvelle escalade en ce moment (notant) que toutes les parties doivent respecter l’ensemble des obligations résultant du droit international humanitaire, concernant tant les civils face aux attaques imminentes que le respect d’une proportionnalité dans toute réponse militaire, »
Ceci en exprimant une égalisation disproportionnée des deux parties au conflit et en évitant de prendre en compte l’impact bien plus important des violations perpétrées par Israël, qui ont fait au moins 1814 tués, pour la grande majorité des civils, durant son opération dans la bande de Gaza.
Monsieur le secrétaire général,
Quand, dans toutes vos déclarations, vous ne faites aucune distinction entre oppresseurs et victimes,
Quand vous citez les combattants palestiniens comme auteurs de violations et de crimes de guerre, tout en manquant, comme vous en avez l’habitude, de citer Israël en faisant référence à des actions spécifiques,
Quand vous évitez de codifier les actions israéliennes équivalant à des crimes de guerre, mais que vous insistez pour prescrire les réponses palestiniennes comme étant de graves infractions au droit international humanitaire,
Quand toujours vous prônez de façon criminelle le droit d’Israël à se défendre, alors que vous ne mettez pas en évidence le droit légitime et légal des Palestiniens à résister à l’occupation, à la colonisation et à une discrimination institutionnalisée,
Quand vous adoptez et recommandez les récits falsifiés israéliens, sans mentionner les récits des Palestiniens,
Quand vous ne tenez aucun compte des faits sur le terrain résultant clairement des attaques israéliennes, mais que vous recherchez la libération immédiate et inconditionnelle d’un soldat prétendument et à tort enlevé sur le champ de bataille,
Vous ne maintenez ni la paix ni la sécurité ; et vous ne garantissez pas non plus le respect des droits humains.
En examinant vos déclarations, il apparaît évident que vous ne remplissez pas pleinement votre mandat. Au contraire, vos déclarations n’ont pas seulement permis la continuation des meurtres par Israël contre notre population, mais elles ont aussi encouragé des États à maintenir leur appui à Israël en toute impunité. Puisque vous ne pouvez pas dire la vérité, nous vous conseillons soit de changer radicalement votre positionnement – pas seulement en parole, mais aussi dans vos efforts pour, à travers les Nations-Unies, vraiment mettre fin au conflit -, soit de démissionner. Pour nous, en continuant de remplir ce rôle, vous corroborez ce que ressent notre peuple, que vous êtes un associé, ou au moins un catalyseur, dans les violations en cours du droit international humanitaire commises par Israël contre nos familles, nos enfants, nos femmes, nos aînés ; contre notre peuple.

Signatures
—————-
Individuelles:
• Richard Falk, ancien rapporteur spécial des Nations-Unies pour les droits de l’homme dans les territoires palestiniens occupés depuis 1967
• Luisa Morgantini, ancienne vice-président du Parlement européen
• Ahmad Muhaisen – Président de l’Association pour le jumelage des villes françaises et des camps de réfugiés palestiniens
• Breyten Breytenbach, poète, auteur, peintre et militant
• John Pilger, journaliste, cinéaste et auteur
Palestinian and international human rights and civil society organizations:
• BADIL Resource Center for Palestinian Residency and Refugee Rights – Bethlehem
• Occupied Palestine and Syrian Golan Heights Advocacy Initiative (OPGAI) – Biet Sahour
• The Alternative Information Centre (AIC) – Biet Sahour
• ADDAMEER Prisoner Support and Human Rights Association – Ramallah
• Palestinian Non-Governmental Network (Umbrella for 133 organizations)
• Palestinian General Federation of Trade Unions
• General Union of Palestine Workers
• General Union for Health Services Workers
• General Union for Public Services Workers
• General Union for Petrochemical and Gas Workers
• General Union for Agricultural Workers
• Union of Women’s Work Committees
• Palestinian Boycott, Divestment, Sanctions National Committee (BNC). The Committee includes the following organizations: Council of National and Islamic Forces in Palestine, Palestinian NGO Network (PNGO), Palestinian National Institute for NGOs, Global Palestine Right of Return Coalition, Palestinian Trade Union Coalition for BDS (PTUC-BDS), Federation of Independent Trade Unions, General Union of Palestinian Workers, Palestinian General Federation of Trade Unions, General Union of Palestinian Women, Union of Palestinian Farmers, General Union of Palestinian Teachers, General Union of Palestinian Writers, Palestinian Federation of Unions of University Professors and Employees (PFUUPE), Union of Professional Associations, General Union of Palestinian Peasants, Union of Public Employees in Palestine-Civil Sector, Grassroots Palestinian Anti-Apartheid Wall Campaign (STW), National Committee for Grassroots Resistance, Palestinian Campaign for the Academic and Cultural Boycott of Israel (PACBI), National Committee to Commemorate the Nakba, Civic Coalition for the Defense of Palestinian Rights in Jerusalem, Coalition for Jerusalem, Union of Palestinian Charitable Organizations, Palestinian Economic Monitor, Union of Youth Activity Centers-Palestine Refugee Camps, Occupied Palestine and Syrian Golan Heights Initiative.
• The Joint Advocacy Initiative of the East Jerusalem YMCA and the YWCA of Palestine (JAI) – Biet Sahour
• Baladna- association for Arab Youth – Haifa
• Hamleh – Arab center for media development – Haifa
• Al Zahra’ Society for Women Empowerment – Sakhnin
• Assiwar- The Feminist Arab Movement in Support of Victims of Sexual Assault – Haifa
• Association for the defense for the Rights of the Internally Displaced in Israel – Nazareth
• Alsebat association for heritage Preservation – Nazareth
• The Alternative Tourism Group (ATG) – Beit Sahour
• Yabous Cultural Center – Jerusalem
• The Edward Said National Conservatory of Music – Jerusalem
• Palestinian Students’ Campaign for the Academic Boycott of Israel
• Gaza BDS Working Group
• University Teachers’ Association in Palestine
• Medical Democratic Assembly
• Pal-Cinema (Palestine Cinema Forum)
• Youth Herak Movement
• Union of Women’s Struggle Committees
• Union of Synergies—Women Unit
• Union of Palestinian Women Committees
• Women’s Studies Society
• Working Woman’s Society
• One Democratic State Group
• Youth Against Israeli Settlements – Hebron
• Health Work Committees – Biet Sahour
• Land Research Center (LCR) – Hebron
• Ramallah Center for Human Rights Studies – Ramallah
• Popular Struggling Coordination Committee (PSCC) – Ramallah
• Lajee Center, Aida Refugee Camp – Bethlehem
• The EJ-YMCA Rehabilitation Program and the Beit Sahour YMCA – Beit Sahour
• Ibrahim Al Khalil Society – Hebron
• The Palestinian Prisoners Society – Bethlehem
• The Palestinian Center of Youth Action for Community Development (LAYLAC) – Dhiesheh Refugee Camp – Bethlehem
• Palestinian Grassroots Anti-apartheid Wall Campaign (Stop the Wall) – Ramallah
• Palestinian Center for Rapprochement Between People – Biet Sahour
• Amaan Center for social health, Counseling and Development – Hebron
• Popular Committee for Refugees, Qalqeliah
• Popular Committee for Refugees, Salfit
• Social Youth Center, Aqbat Jaber Refugee Camp – Jericho
• Social Youth Center, Aida Refugee Camp – Bethlehem
• Social Youth Center, Al Arroub Refugee Camp – Hebron
• Al Arroub Popular committee – Al Arroub Refugee Camp – Hebron
• Progressive Youth Union – Al Arroub Refugee Center – Hebron
• The Phoenix Center – Al Arroub Refugee Camp – Hebron
• Al Fawwar Social Center – Al Fawwar Refugee camp – Hebron
• Social Youth Center, Far’a Refugee Camp – Nablus
• Shu’fat Child Center – Shu’fat Refugees Camp – Jerusalem
• Shoruq Association, Dhiesheh Refugee Camp – Bethlehem
• Al Awda Center for Youth and children Rehabilitation – Tulkarem
• Ansar Center, Al Walajeh – Bethlehem
• Center for Defense of Liberties and Civil Rights “Hurryyat”
• The Palestinian Agricultural Relief Committee – Bethlehem
• Bethlehem Farmers Society – Bethlehem
• Ibda’a for the Development of Children Capacity, Dhiesheh Refugee Camp – Bethlehem
• The popular committee – Dhiesheh Refugee Camp – Bethlehem
• The women Centre – Dhiesheh Refugee Camp – Bethlehem
• The popular committee – Al Azza Refugee Camp – Bethlehem
• Al Phoenix Center – Dhiesheh Refugee Camp – Bethlehem
• Al Walaja Women Center – Al Walaja – – Bethlehem
• Not to Forget – Jenin Refugees Camp – Jenin
• Environmental Education Center – Beit Jala
• The National Charitable Society – Al Khader
• The Right of Return Committees in Bethlehem – Bethlehem
• Al Walaja Popular Committee – – Bethlehem
• Al Walaja Sports Club – Al Walaja – – Bethlehem
• Al Walaja Agriculture society – Al Walaja – – Bethlehem
• The Palestinian anti-Wall and Settlements committees – Ramallah
• MA’AN Development Center – Ramallah
• The Association of Palestinian prisoners and x-prisoners – Bethlehem
• Susya Popular Committee – Hebron
• Dair Abu Misha’al Popular committee – Ramallah
• Al Tawasul Forum Society – Gaza Strip
• The International Solidarity Movement.
• The Refugees Rights Center –‘Aidoon – Lebanon
• Association Najdeh – Lebanon
• Ajyal Association – Lebanon
• The Refugees Rights Center –‘Aidoon – Syria
• Union of Arab Jurists – Jordan
• The National Institution of Social Care & Vocational Training – Jordan
• Australians for Palestine – Australia
• Women for Palestine – Australia
• Collective urgence Palestine – Switzerland
• Palestina Rossa – Italy
• Fronte Palestina – Italy
• The Association of Humanitarian Lawyers
• International Educational Development, Inc
• International Lawyers – Switzerland
• Tamkeen-Arab group – Switzerland
• The BDS campaign in France – France
• The association for twining French cities and Palestinian refugees camp – France
• The International Organization for the Elimination of All Forms of Racial Discrimination (EAFORD)
• International society for Human Rights
• Czech Friends of Palestine
• Initiative for a just peace in the Middle East – Czech Republic
• Nord-Sud XXI
• International Association Against Torture
• The Palestine Solidarity Allegiance South Africa
• Palestine Legal Action Network
• Russell Tribunal on Palestine
• Campaign BDS France,
• 14 Friends of Palestine (Marin, CA)
• Canada Palestine Association
• Voice of Palestine
• People for Peace, London, CA
• United States Palestinian Community Network
• Labor for Palestine NY
• Samidoun Palestinian Prisoner Solidarity Network
• US Campaign for the Academic and Cultural Boycott of Israel
• Palestine Human Rights Campaign Auckland
• Al-Awda NY
• Jews for Palestinian Right of Return
• Jews Against genocide
• Palestine Solidarity Alliance, South Africa
• Assopace
• Boycott! Boycott From Within
• Boycott Israeli Apartheid Campaign – Vancouver
• BDS Switzerland
• Palestinian solidarity community (PSC), USA
• Jewish Voice for Peace (JVP), USA
• BDS (Boycott Divestment and Sanctions), South Africa
• Football Against Apartheid
• Palestine Solidarity Campaign, South Africa
• The Palestinian Community in Germany
• The Palestinian Community in Bonn – Germany
• BDS Group Bonn – Germany
• The Palestinian-German Medical Society – Germany
Badil : http://www.badil.org/en/press-releases/146-2014/4299-press-eng-19
Traduction : JPP pour l’Agence Média Palestine

J’aimeJ’aime · · Partager

Repost 0
5 août 2014 2 05 /08 /août /2014 04:05

 

 

Une leçon d'analyse géopolitique ! (MT)

par FIDEL CASTRO : l'holocauste palestinien à Gaza.
(Source Granma, traduction Michel Taupin)

J'écris vite pour dire seulement ce qui est nécessaire à une profonde méditation. A ce point de l'histoire humaine, dans laquelle plus de sept milliards de personnes luttent pour survivre, je pense qu'une nouvelle et répugnante forme de fascisme surgit avec une force notable.

Aucune des circonstances n'a à voir avec la création de l'Empire romain il y a environ 2400 ans ou celle de l'empire américain dans cette région du monde, il y a tout juste 200 ans et qui a été décrite par Simón Bolívar quand il s'est exclamé que "... les Etats-Unis semblent destinés par la Providence à infester l'Amérique de misères, au nom de la liberté ".
L'Angleterre a été la première véritable puissance coloniale a utiliser sa domination sur une grande partie de l'Afrique, au Moyen-Orient, en Asie, en Australie, en Amérique du Nord, et dans la plupart des îles des Antilles, dans la première moitié du XXe siècle.

Je ne parlerai pas à cette occasion, des guerres et des crimes commis par l'empire américain pendant plus de cent ans, mais seulement dire que ce qu'il voulait faire avec Cuba, il l'a fait avec beaucoup d'autres pays dans le monde, mais cela n'a servi à prouver qu'une chose : "Une idée juste issue des profondeurs d'une grotte est plus puissante qu'une armée."
L'histoire est beaucoup plus complexe que tout ce qui a été dit, mais c'est comme ça, dans les grandes lignes, que la connaissent, comme tout le monde, les habitants de la Palestine et il est logique également que dans le médias modernes se reflètent les nouvelles qui arrivent quotidiennement, comme la guerre honteuse et criminelle dans la bande de Gaza, un lopin de terre où vit la population de ce qui reste de la Palestine indépendante il y a encore un demi-siècle.
L'agence française AFP a rapporté le 2 Août : "La guerre entre le mouvement islamiste palestinien Hamas et Israël a causé la mort de près de 1800 Palestiniens [...] la destruction de milliers de maisons et ruiné une économie déjà très affaiblie ", même si elle n'indique pas, évidemment, qui a commencé cette terrible guerre. Puis elle ajoute : " ... Le samedi midi l'offensive israélienne a tué 1712 Palestiniens et blessé 8900 d'entre eux. L' ONU a pu vérifier l'identité de 1 117 morts, en majorité des civils [...] L'UNICEF a recensé au moins 296 enfants morts. " "Les Nations Unies ont estimé [...] à environ 58 900 personnes, les sans-abri dans la bande de Gaza."
"Dix des 32 hôpitaux sont fermés et onze autres ont été touchés."
"Cette enclave palestinienne de 362 km² ne possède pas l'infrastructure nécessaire pour ses 1,8 millions d'habitants, en particulier en termes de distribution d'électricité et d'eau. "Selon le FMI, le taux de chômage dépasse les 40% dans la bande de Gaza, territoire soumis depuis 2006 au blocus israélien. En 2000, le chômage était de 20% et de 30% en 2011. Plus de 70% de la population dépend, en temps normal, de l'aide humanitaire, selon Gisha. "

Le gouvernement d'Israël déclare une trêve humanitaire à Gaza à 07h00 GMT lundi, cependant, quelques heures après il rompait la trêve en attaquant une maison dans laquelle 30 personnes, en majorité des femmes et des enfants, ont été blessés et un enfant de huit ans est décédé. La matinée du même jour, 10 Palestiniens ont été tués par les attaques israéliennes sur Gaza et le nombre total de Palestiniens tués s'élève à près de 2000. Le massacre est arrivé à tel point que "le ministre des Affaires étrangères français, Laurent Fabius, a annoncé lundi que le droit d'Israël à la sécurité ne justifie pas le «massacre de civils» qu'il commet."

Le génocide nazi contre les juifs a récolté la haine de tous les peuples de la terre. Pourquoi le gouvernement de ce pays pense-t-il que le monde sera insensible à ce génocide macabre commis aujourd'hui contre le peuple palestinien? Peut-être espère-t-il que l'on ignore la complicité de l'empire américain dans ce massacre éhonté ?
L'espèce humaine vit une étape sans précédent dans l'histoire. Un choc d'avions militaires ou de navires de guerres ou d'autres événements similaires sont étroitement surveillés et peuvent déclencher l'utilisation d'armes modernes sophistiquées qui pourrait être la dernière aventure connue de l'Homo sapiens.

Il y a des faits qui reflètent l'incapacité presque totale des États-Unis à affronter les problèmes du monde actuel. On peut affirmer que ce n'est pas le gouvernement dans ce pays, ni le Sénat, ni le Congrès, mais bien la CIA ou le Pentagone qui vont déterminer le résultat final. Il est vraiment triste que cela se produise lorsque les dangers sont les plus grands, mais aussi quand il y a des possibilités d'aller de l'avant.

Quand, dans la grande guerre patriotique, les citoyens russes ont défendu leur pays comme des Spartiates, la pire erreur des Etats-Unis et de l'Europe a été de les sous-estimer. Ses alliés les plus proches, les Chinois, comme les Russes, ont obtenu leur victoire à partir des mêmes principes, c'est aujourd'hui la force économique la plus dynamique de la terre. Les pays veulent des yuans, pas de dollars, pour acheter des biens et des technologies et accroître leur commerce.
Des forces nouvelles et essentielles sont apparues. Le Brésil, la Russie, l'Inde, la Chine et l' Afrique du Sud, qui ont tissé des liens avec l'Amérique latine, la plupart des pays des Caraïbes et d'Afrique qui luttent pour leur développement, constituent une force disposée à collaborer avec d'autres pays du monde sans exclure les Etats-Unis, l'Europe ou le Japon.

Accuser la Fédération de Russie de la destruction en vol de l'avion de la Malaisie est d'une simplicité navrante. Ni Vladimir Poutine, ni Sergey Lavrov, ministre des Affaires étrangères de la Russie, ni d'autres dirigeants de ce gouvernement ne feraient jamais semblable absurdité.
Vingt millions de Russes sont morts pour la défense de la patrie contre le nazisme. Les combattants chinois, hommes et femmes, enfants d'un peuple de culture millénaire, sont des gens d'une rare intelligence et dotés d'un invincible esprit de combat, et Xi Jinping est l'un des chefs révolutionnaires les plus déterminés et capables que j'ai rencontrés dans ma vie.

Fidel Castro Ruz
Août 4, 2014
10 h 45

 

Repost 0
Published by bruno fornaciari - dans PALESTINE
commenter cet article
4 août 2014 1 04 /08 /août /2014 18:57

Ziad Medoukh: En direct de Gaza, Mardi 5 août 2014, Il est 10 h à Gaza


En direct de Gaza

Mardi 5 août 2014

Il est 10 h à Gaza

Vingt –neuvième jour de l’offensive militaire israélienne sur la bande de Gaza

· Massacres, massacres et massacres.

· Crimes de guerre et crimes contre l’humanité à Gaza par l’armée de l’occupation israélienne.

· Notre population est confiante malgré les massacres, les crimes, et les attaques sanglantes de cette armée barbare, elle affronte cette réalité cruelle avec une volonté remarquable et une patience extraordinaire.

· La population civile à Gaza apprécie beaucoup les manifestations de soutien partout dans le monde-Vive la solidarité internationale-

· Merci beaucoup pour vos messages de soutien et pour vos appels téléphoniques.

L’armée israélienne intensifie ses bombardements sur Gaza avant la trêve annoncée de 72 heures

L’armée israélienne entrain de commettre des massacres contre les civils de Gaza

Quelle barbarie !

Dix jours sans électricité, c’est terrible !

Situation humanitaire catastrophique dans la bande de Gaza

Pas d’eau !

Pas d’électricité !

Pas de carburants !

Quelle horreur !

200.000 habitants ont quitté leurs maisons

Destruction massive dans la bande de Gaza : habitations, infrastructures civiles , usines et terres agricoles

Et ça continue !

Le bilan s’alourdit au vingt neuvième jour de l’offensive militaire israélienne contre la bande de Gaza et sa population civile :

- 1850 morts palestiniens jusqu’à cette heure-ci, dont 400 enfants, 230 femmes et 105 personnes âgées suite à des bombardements israéliens en vingt – neuf jours.

- -9450 blessés lors de ces bombardements aveugles de l’armée de l’occupation israélienne, dont 1500 femmes, 400 personnes âgées et 2550 enfants

-Plus de 7250 raids israéliens en vingt-neuf jours partout dans la bande de Gaza

Quelle horreur !

-2500 maisons ont été détruites suite à ces bombardements aveugles

- 5770 maisons endommagées par les bombardements

-Plus de 25000 personnes sont sans-abri après la destruction de leurs maisons.

-120 mosquées ont été détruites

- 15 journalistes tués

- 20 ambulanciers et secouristes tués

- Deux universités bombardées

- 25 écoles bombardées

- 3 hôpitaux bombardés

- 27 centres médicaux bombardés

- La central électrique détruite totalement

C’est terrible !

Nous nous lâchons rien!

Nous ne désespérons pas !

La lutte continue

Nous nous défendrons jusqu’à la dernière goutte de notre sang

Jusqu’à notre dernier souffle

Gaza sera toujours debout !

Gaza résiste, Gaza existe et Gaza persiste !

Palestine vivra, Palestine vaincra !

Amitiés de Gaza sous les bombes

Ziad

Repost 0
Published by bruno fornaciari - dans PALESTINE
commenter cet article
4 août 2014 1 04 /08 /août /2014 18:51

WikiLeaks revèle des documents qui témoignent des responsabilité des EE.UU avec la politique d’ Israel à Gaza

05AOÛT

WikiLeaks a publié une douzaine de documents des États Unis, relatifs à la politique d’Israël envers Gaza, la Palestine et le Hamas depuis les années 1980, quand a été fondé l’organisation islamiste, et ce jusqu’en 2008.

Selon ce qui est rapporté dans un document secret de novembre 2008, publié par WikiLeaks, « les autorités israéliennes ont informé les fonctionnaires de l’ambassade (des Etats-Unis) à plusieurs reprises qu’ils envisagent de maintenir l’économie de Gaza, en cours d’exécution au niveau le plus bas possible et tout en évitant une crise humanitaire ».

Le Conseil de sécurité nationale (NSC) d’Israël s’emploie à contrôler le montant d’argent parvenant chaque mois à Gaza. Les partenaires de sources américaines, ont expliqué que le NSC ne permettra aucun transfert des actifs à grande échelle des banques basées à Ramallah à ses sucursales à Gaza.

« Le NSC établit le principe que Gaza devrait recevoir assez d’argent pour couvrir les besoins fondamentaux de la population, mais n’est pas intéressé par le retour de l’économie de Gaza à un état normal de commerce et des affaires, » dit le document, qui est cité par Wikileaks.

Un autre texte fait écho à des rumeurs de 1988: « beaucoup de gens en Cisjordanie pense qu’Israël soutient activement le Hamas pour tenter de diviser les Palestiniens et affaiblir l’Intifada. Ils soulignent le fait que des opérations du groupe agissent avec courage, en distribueant leurs brochures ". En outre, il est mentionné que les dirigeants intégristes a donné des interviews à des publications israéliennes.
.

"Malgré le fait que les forces israéliennes en réalité ferment les yeux sur les activités du Hamas, nous pensons qu’il y a des preuves suffisantes pour conclure qu’Israël offre un appui actif," résume l’auteur de ce rapport de 1988, Philip Wilcox, alors conseiller général des etats-unis à Jérusalem.

A Palestinian woman walks past buildings destroyed by what police said were Israeli air strikes and shelling in the town of Beit Lahiya in the northern Gaza Strip August 3, 2014. (Photo: Reuters)

Attaques contre des installations des Nations Unies

Un autre document confidentiel, datant cette fois de 2009, cite une lettre officielle du Secrétaire général de l’ONU, Ban Ki-moon, où est confirmé que sept des neuf accidents sur les installations de l’ONU à Gaza « ont été causés par des actions militaires des Forces de défense d’Israël (IDF, pour son sigle en anglais) » et que « l’armée israélienne a violé l’inviolabilité et l’immunité des locaux des Nations Unies ».

« L’armée israélienne n’a pas pris les précautions nécessaires pour se conformer à leurs responsabilités de protéger les biens de l’ONU et son personnel ainsi que les civils qui s’étaient réfugiés là, » soulignent les auteurs de ce rapport.

Ils soulignent également que les experts de l’ONU, cité par Ban Ki-moon, ont reconnu que le gouvernement israélien est responsable de la mort, des blessures et les dommages matériels survenus dans ces sept cas. Le coût de réparation des dégâts a été estimé à $ 11 millions.

En ce qui concerne la Guerre du Liban en 2006, les auteurs du rapport de l’ambassade des Etats-Unis. à Tel-Aviv, citent une interview du commandant

About these ads

Repost 0
Published by bruno fornaciari - dans PALESTINE
commenter cet article
4 août 2014 1 04 /08 /août /2014 18:49

« Les communistes dérangent la classe dirigeante en Ukraine »

05AOÛT

Traduction MA pour http://solidarite-internationale-pcf.over-blog.net/

Les autorités de Kiev tentent d’interdire le Parti communiste d’Ukraine. Le procès commence aujourd’hui. Entretien avec Petro Simonenko (réalisé par Robert Allertz pour Junge welt, quotidien communiste)

Petro Simonenko est le premier secrétaire du Parti communiste d’Ukraine (KPU) et président du groupe parlementaire du KPU.

Jeudi dernier a commencé au tribunal administratif du district de Kiev un procès visant à l’interdiction du parti et de ses symboles. Le KPU a été dissous en août 1991 comme partie intégrante du PCUS déjà une fois dans la loi, puis en 1993 un nouveau parti a été fondé. Pourquoi votre parti, qui est désormais la plus ancienne organisation politique du pays, serait interdit ?

Nous dérangeons, pour des raisons politiques. On dérangeait la classe dirigeante, déjà sous Victor Ianoukovitch, on dérange encore sous Petro Porochenko. Ainsi, il faut en finir avec nous.

Mais votre parti a coopéré avec le Parti des Régions de M.Ianoukovitch dans un gouvernement qui a perduré de 2010 à 2014 ?

C’est vrai. Nous étions d’accord avec le Parti des région sur certains points, c’est pourquoi nous avions soutenu les projets de loi qui étaient conformes à notre programme électoral. Mais nous avons refusé toutes les initiatives anti-sociales de Ianoukovitch et de son parti, comme la réforme du système de santé ou celle des retraites. Par contre, ces contre-réformes, elles étaient soutenues par l’opposition, devenue putschiste en février et qui est désormais au pouvoir. Maintenant, le Parti des régions collabore activement avec le président Porochenko. Nous n’avons plus rien en commun avec eux.

Quelles sont les raisons invoquées pour l’interdiction du parti ?

Le reproche qui nous est adressé, en général, c’est que le Parti est entre les mains d’ennemis de l’Ukraine, qu’il soutient les séparatistes, qu’il est un « agent de Poutine ». Nous, nous continuons à avancer notre proposition – que nous avions déjà suggéré sous Ianoukovitch –, celle d’un référendum pan-ukrainien, pour décider de ce que sera notre politique étrangère. Ce référendum ne serait alors ni celui du président, ni celui de l’opposition. Notre initiative a été bloquée par la justice.

Quelles preuves mettent-ils en avant pour justifier l’interdiction ?

L’acte d’accusation comprend 18 pages, plus 129 pages d’annexes rendus publics avec des journaux, tracts, vidéos, etc. Ils doivent prouver que le KPU a violé l’article 5 de la loi sur les partis d’Ukraine. On parle de violation de la souveraineté et de l’intégrité territoriale.

Donc, de séparatisme ?

Tout à fait. Les soi-disant preuves de cette affirmation soulevée par le ministre de la Justice sont douteuses, ridicules même, elles reposent sur des messages – enfin des reproductions – et des citations déformés. Il y a même des « rebelles » ou des « terroristes » qui sont cités comme témoins et qui affirment avoir été recrutés comme « représentants du KPU ».

Pour le parti ?

Non, pour la lutte armée contre Kiev. Bien sûr que c’est absurde. La ligne du parti a toujours été de prévenir les conflits armés. Nous avançons et défendons des solutions pacifiques, appelons à des cessez-le-feu et à des négociations. Ce qui nous est reproché est de la pure propagande de guerre.

On dit que nous voulions, c’est quand même fou de nous le reprocher, faciliter le renforcement des séparatistes soutenus par Moscou.

Il doit y avoir des attaques non seulement contre les installations du parti mais contre ses représentants ?

C’est cela. Les attaques ont commencé dans l’ouest de l’Ukraine, suivant le mouvement de Maidan, et elles n’ont cessé de monter en puissance. Il y a eu des infractions de domiciles de reponsables du parti, certains ont été enlevés, on les a forcés à abjurer et se retirer.

Les députés fascistes de Svoboda sont tombés sur moi au Parlement et m’ont tabassé. Cela a été le cas pour moi, mais aussi pour d’autres camarades. Les membres du KPU – démocratiquement élus – ne sont plus au Parlement, victimes de la terreur.

Quelles en sont les conséquences ?

Dans ce climat d’anti-communisme, d’anarchie et de violence, le travail parlementaire n’est plus possible. Neuf députés ont quitté le groupe parlementaire, nous sommes encore 23.

Où sont les neuf autres députés ?

Ils sont passés du côté de la famille de l’oligarque Sergei Kourtchenko, du groupe « Pour la paix et la stabilité ». Il a 27 ans, c’est un des hommes les plus riches du pays, à l’Ouest, il est considéré comme le Rockfeller ukrainien. Sous Ianoukovitch, il a engrangé des milliards en transactions pétrolières et gazières. Il achète des entreprises comme il achète les députés. Le parti traverse une période très difficile, compliquée, et la publicité qu’on nous fait est loin d’être positive.

Néanmoins il existe une solidarité internationale avec le soutien venant de bords différents, enfin surtout des partis communistes qui ont gardé leur principes. Gabi Zimmer, au nom du Groupe de la Gauche unitaire européenne (GUE) au Parlement européen, a adressé une lettre au président Porochenko pour dénoncer le procès intenté à notre égard comme illégitime.

About these ads

Repost 0
Published by bruno fornaciari - dans UKRAINE
commenter cet article
4 août 2014 1 04 /08 /août /2014 18:31

 

  1. Le droit et la Justice ne sont pas l’affaire des dirigeants politiques ou des juristes spécialisés, c’est l’affaire de tous et chacun est concerné par les crimes commis à Gaza.

Alors que le Ministre de la Justice et le Procureur près la Cour de Gaza ont déposé plainte devant la Cour pénale internationale pour rendre justice aux victimes de l’agression en cours, des pressions sont exercées au plus haut niveau pour organiser une fois de plus l’impunité d’Israël.

Nos dirigeants ne voient-ils pas que les Palestiniens meurent, sont blessés, et leurs biens sont détruits par une armée sans honneur et sans loi ? Ne voient-ils pas qu’Israël utilise une force démesurée et toutes les technologies de la guerre pour détruire toute une société ? Ne voient-ils que cette violence, systématique et si simplement revendiquée comme normale, est un attentat terroriste contre le droit des peuples ?

L’humanité n’a pas d’avenir si un Etat, parce qu’il dispose de la puissance miliaire, peut en toute impunité commettre des crimes de guerre et des crimes contre l’humanité et dénier les droits fondamentaux d’un peuple souverain.

Pourtant, Israël a fait le choix de la guerre avec comme seul objectif de répandre la terreur dans la population palestinienne pour imposer sa présence sur l’ensemble de la Palestine. Et la Palestine lui répond en faisant le choix du droit car elle sait que, devant l’intelligence du monde, c’est le juste qui est le plus fort.

Aujourd’hui, notre cœur est avec les Palestiniens de Gaza qui risquent leur vie du seul fait qu’ils sont nés Palestiniens à Gaza, mais nos dirigeants sont à contre-courant.

Alors que le Ministre de la Justice et le Procureur près la Cour de Gaza ont déposé plainte devant la Cour pénale internationale pour mettre un terme à la folie meurtrière de l’armée israélienne, nos dirigeants s’activent pour priver le peuple palestinien de son droit à la justice.

Nous, citoyennes et citoyens du monde, dénonçons ces agissements et soutenons contre nos dirigeants la plainte déposée par la Palestine pour que la Cour pénale internationale, seule compétente pour les crimes les plus graves, juge ceux qui sont commis en Palestine en général et à Gaza en particulier.

Et ce sera Justice.

Repost 0
Published by bruno fornaciari - dans PALESTINE
commenter cet article
4 août 2014 1 04 /08 /août /2014 18:28

Statut

De Barbancey Pierre

Gaza, envoyé spécial de l'Humanité
Mardi 5 août
Un cessez-le-feu doit entrer en vigueur dans deux heures, accepté par la résistance palestinienne et par Israël. On ne peut que s'en réjouir. Le plus dur commence peut-être. Cette trêve de 72 heures doit permettre l'ouverture de discussions entre Israéliens et Palestiniens.
Il est intéressant de remarquer que samedi soir, Netanyahou continuait à jouer les gros bras, affirmant continuer son opération et n'ouvrant aucune porte de sortie. 48 heures plus tard, pourtant, un retrait des troupes qui se trouvaient à Gaza a débuté et une délégation israélienne se rend au Caire où se trouvent déjà les représentants palestiniens. Que s'est -il passé entretemps? Devant les massacres qui se multipliaient, l'incapacité militaire d'Israël à vaincre la résistance palestinienne, la mobilisation toujours plus importante des opinions publiques à travers le monde et les prises de position fermes de certains pays notamment d'Amérique latine, les gouvernements occidentaux ont été contraints d'intervenir plus fortement. Des pressions ont commencé à s'exercer sur Israël. Les déclarations de Washington sont devenues inhabituellement plus critiques vis à vis de Tel Aviv. Londres a annoncé réexaminer toutes les licences d'exportation conclues avec Israël, notamment celles sur les armes et les équipements militaires, pour s'assurer qu'elles sont "appropriées" au vu de la situation à Gaza. Même François Hollande, dernier carré des supporters de Netanyahou, a été forcé de sortir de son silence!
Tant mieux. Cela prouve qu'Israël est sensible à ces pressions. Comment pourrait-il en être autrement? Israël serait en banqueroute économique sans les milliards de dollars insufflés par les Occidentaux. Il est donc possible de continuer à faire pression pour que rien ne fasse capoter les négociations et qu'un véritable accord stipulant la levée du blocus et l'ouverture des points de passage, soit signé. Si des signes sont donnés dans ce sens cela permettrait de faire taire ceux qui, au sein de la branche armée du Hamas, ne souhaitent pas un arrêt des hostilités.
Il est peut-être temps de rappeler que seules la levée du blocus et création d'un véritable Etat palestinien dans les frontières de 1967 avec Jérusalem-est comme capitale, sont les garants de la sécurité d'Israël. Pas les tapis de bombes déversés sur les enfants de Gaza.

Repost 0
Published by bruno fornaciari - dans Palestine
commenter cet article
4 août 2014 1 04 /08 /août /2014 05:46
Repost 0
Published by bruno fornaciari - dans groupe GDR-CRC
commenter cet article
3 août 2014 7 03 /08 /août /2014 22:16
Sofia avec sa couronne de sa confection

Sofia avec sa couronne de sa confection

Repost 0
Published by bruno fornaciari - dans DIVERS
commenter cet article

BRUNO FORNACIARI

HPIM3303

Recherche

Texte Libre