Overblog Suivre ce blog
Administration Créer mon blog
12 août 2012 7 12 /08 /août /2012 18:40

Pétition pour un référendum sur le nouveau traité européen

François Hollande s’était engagé à renégocier le traité pour la stabilité, la coordination et la gouvernance (TSCG), appelé aussi pacte budgétaire, signé par N. Sarkozy et A. Merkel. il n’en est rien. Or ce texte durcit encore les traités de Maastricht et de Lisbonne et prône à la fois l’austérité à perpétuité, et le contrôle des budgets par la Commission de Bruxelles. Pourtant l’expérience montre que cette orientation n’a fait qu’enfoncer les pays européens dans la crise et les peuples dans la souffrance. N. Sarkozy battu, son traité ne doit pas être appliqué. il faut aujourd’hui un débat public sur les orientations européennes et un référendum sur le nouveau traité. Seul le peuple souverain peut décider de son avenir. C’est une question de démocratie. Téléchargez la pétition pour la faire signer autour de vous : https://docs.google.com/file/d/0BwmnXg5RBJgoVDR3Umswb25haWc/edit?pli=1 Nous vous donnons rendez-vous à la Fête de l'Humanité, les 14, 15 et 16 septembre 2012 à la Fête de l'Humanité pour amplifier la mobilisation pour obtenir un débat public sur le contenu du traité européen et une consultation populaire pour créer les conditions d'une renégociation. Voir la liste des signataires : http://www.humanite.fr/politique/liste-des-signataires-de-la-petition-pour-un-referendum-sur-le-nouveau-traite-europeen-501 "Non à l’austérité dans le droit européen, exigeons un référendum !" Lire l'appel de Patrick Le Hyaric, Directeur de l’Humanité, Député au parlement européen : http://www.humanite.fr/politique/non-l%E2%80%99austerite-dans-le-droit-europeen-exigeons-un-referendum%E2%80%89-501172
*Obligatoire
Repost 0
Published by bruno fornaciari - dans PCF THOUARSAIS
commenter cet article
12 août 2012 7 12 /08 /août /2012 15:01
Repost 0
Published by bruno fornaciari - dans PCF-FRONT DE GAUCHE
commenter cet article
12 août 2012 7 12 /08 /août /2012 05:50

 

Repost 0
Published by bruno fornaciari - dans SANTE
commenter cet article
12 août 2012 7 12 /08 /août /2012 05:35
 

PARIS (Reuters) - Le Parti communiste français durcit le ton contre le gouvernement cent jours après l'élection de François Hollande, critiquant sa mollesse devant l'accumulation de plans sociaux, sa politique européenne et les expulsions de Roms.

Dans une interview dans le Journal du dimanche, le secrétaire national du PCF, Pierre Laurent, estime que les débuts du gouvernement sont marqués par des contradictions.

 

"Nous avons voté les premières mesures fiscales positives, mais le gouvernement a mangé son pain blanc", déclare-t-il.

"Il est resté les bras croisés devant l'annonce des plans de licenciements, nous avons vu son impuissance face à PSA. Pour la rentrée, j'ai les plus grandes inquiétudes", ajoute-t-il. "Nous ne sortirons pas de la crise si nous n'y répondons que par l'austérité. Les grandes difficultés sont devant nous et, face à elles, le gouvernement manque de l'ambition nécessaire."


Pour lui, le ministre du Redressement productif Arnaud Montebourg "fait de l'agitation stérile" au lieu d'interdire les licenciements boursiers, comme le souhaite le PCF.

 

Pierre Laurent annonce que le Front de gauche, dont le PCF fait partie, votera en septembre contre le traité budgétaire européen qui, a décidé jeudi le conseil constitutionnel, ne nécessite pas de révision de la Constitution.

 

Cette décision "accroît dangereusement le risque d'une ratification dans le dos des Français", estime-t-il en réaffirmant son opposition à un texte qui "prévoit une austérité drastique avec des sanctions automatiques pour les pays qui ne respecteraient pas la réduction du déficit public".


François Hollande n'a selon lui pas tenu son engagement de renégocier ce traité, même s'il a obtenu l'adoption d'un pacte de croissance européen, et les Français doivent selon lui trancher par référendum, ce que le président a toujours exclu.

 

Il estime que la bataille n'est pas perdue d'avance, plusieurs personnalités écologistes et du Parti socialistes ayant déjà annoncé leur refus de ratifier le texte.

 

Les expulsions de Roms de Bulgarie et de Roumanie ne trouvent pas non plus grâce aux yeux du secrétaire national du PCF, qui s'en prend au ministre de l'Intérieur.

 

"Je note qu'il y a d'autres déclarations inquiétantes du ministre de l'Intérieur Manuel Valls, qui semble enclin à repousser aux calendes grecques le droit de vote des étrangers. Ce serait indigne de la gauche!", dit-il.

 

Pour autant, Pierre Laurent ne ferme pas la porte à une entrée de ministres communistes dans le gouvernement.

 

"Il faudrait pour que cette entrée soit possible que des inflexions très importantes aient lieu. Les choix actuels ne sortiront pas le pays de la crise", conclut-il.

 

Yves Clarisse

Repost 0
Published by bruno fornaciari - dans ACTUALITES
commenter cet article
12 août 2012 7 12 /08 /août /2012 05:31

Pierre Laurent : "Le gouvernement a mangé son pain blanc"

INTERVIEW - Critique sur François Hollande, le chef du PCF veut combattre le traité européen au Sénat où il doit remplacer Nicole Borvo fin septembre. Extraits de son interview à paraître dans le Journal du Dimanche.

Quel est votre avis sur les 100 premiers jours de François Hollande?


Les débuts du gouvernement sont marqués par les contradictions que l’on craignait. Nous avons voté les premières mesures fiscales positives, mais le gouvernement a mangé son pain blanc. Il est resté les bras croisés devant l’annonce des plans de licenciements, nous avons vu son impuissance face à PSA. Pour la rentrée, j’ai les plus grandes inquiétudes. Nous ne sortirons pas de la crise si nous n’y répondons que par l’austérité. Les grandes difficultés sont devant nous et face à elles, le gouvernement manque de l’ambition nécessaire.

 

Il n’y a pas besoin de modifier la Constitution pour faire appliquer le traité budgétaire européen. Comment réagissez-vous à cette décision du Conseil Constitutionnel annoncée jeudi?


Elle accroit dangereusement le risque d’une ratification dans le dos des Français. C’est un corset de fer que la France enfilerait en ratifiant ce traité. Le pacte budgétaire prévoit une austérité drastique avec des sanctions automatiques pour les pays qui ne respecteraient pas la réduction du déficit public.

 

 

Vous voulez un référendum. Pourquoi?


François Hollande s’était engagé à renégocier ce traité et il n’a pas obtenu de renégociation. C’est donc aux Français de trancher car la nature du pacte lui-même touche à la souveraineté nationale sur les choix budgétaires. Je continue donc à demander solennellement au chef de l’Etat de les consulter par référendum.

 

 

N’est-ce pas une bataille perdue d’avance ?


Non. Le Front de gauche est mobilisé et d’autres peuvent l’être. J’en entends notamment au PS et chez les écologistes. Des associations comme Attac sont décidées à agir, des forces syndicales aussi. Je les invite à se rassembler et à tenir des initiatives communes dès la fin du mois d’août et pendant le mois de septembre. La fête de l’Humanité sera un grand rendez-vous de cette mobilisation nationale. Ce sera la bataille prioritaire de la rentrée.

 

Retrouvez l'intégralité de cet entretien demain dans le Journal du Dimanche


Arthur Nazaret - Le Journal du Dimanche

samedi 11 août 2012

 
François Hollande et Pierre Laurent A paraitre dans leJDD

Pierre Laurent regrette l'impuissance du gouvernement en matière de plans sociaux. (Reuters)

Repost 0
Published by bruno fornaciari - dans PCF-FRONT DE GAUCHE
commenter cet article
11 août 2012 6 11 /08 /août /2012 22:55

LE MONDE | 10.08.2012 à 11h48 • Mis à jour le 10.08.2012 à 12h12

Par Nabil Wakim

Eric Coquerel, secrétaire national du Parti de gauche, estime que les concessions obtenues par M. Hollande à Bruxelles ne sont qu'un "habillage d'un traité (...) qui va accroître la récession en Europe".

Dans sa grande majorité, le Parti socialiste devrait approuver le "paquet européen" que le gouvernement va présenter au Parlement en septembre. Seule la sénatrice de Paris, Marie-Noëlle Lienemann, figure de l'aile gauche du PS, a annoncé qu'elle ne votera pas le texte. "Je ne pense pas que je serai la seule", a-t-elle dit, jeudi 9 août, sur France Info. Elle estime que la renégociation promise par François Hollande pendant sa campagne électorale reste à mener.

Dans Libération de vendredi, Jérôme Guedj, député de l'Essonne, reconnaît que le chef de l'Etat "a réussi à imposer la croissance comme quelque chose de fondamentalement nécessaire, lors du sommet européen", en juin. Mais il souligne que "cet ajout ne fait pas partie intégrante du traité". "Au total, je ne me reconnais pas dans ce traité d'austérité budgétaire", indique M. Guedj.

 

Opposants au traité négocié par Nicolas Sarkozy, en décembre 2011, Arnaud Montebourg et Benoît Hamon, devenus ministres, sont tenus par la solidarité gouvernementale. Mais les amis de M. Hamon ont organisé, en juillet, une rencontre avec les députés sociaux-démocrates allemands qui ont voté contre le texte au Bundestag. "S'il reste sous-tendu par les mêmes logiques, qui nous amèneraient à avoir une politique d'austérité, je pense que l'on ne peut pas le voter", expliquait alors Barbara Romagnan, députée du Doubs.

 

 

PRESSION DU FRONT DE GAUCHE


La gauche du PS ne peut pas se démarquer trop fortement d'un gouvernement auquel elle participe, mais elle est soumise à une forte pression du Front de gauche, dont les députés et sénateurs voteront contre le pacte budgétaire. Pour Eric Coquerel, secrétaire national du Parti de gauche, les concessions obtenues par M. Hollande à Bruxelles ne sont qu'un "habillage d'un traité (...) qui va accroître la récession en Europe", a-t-il assuré, jeudi, sur BFMTV. Le Front de gauche et le quotidien communiste L'Humanité ont lancé une campagne pour l'organisation d'un référendum, qui a recueilli plus de 6 000 signatures.

 

Europe Ecologie-Les Verts (EELV) n'a pas pris de position officielle, mais les présidents des groupes du Sénat et de l'Assemblée nationale, Jean-Vincent Placé et François de Rugy, sont tous deux partisans d'un vote contre. "Cela ne fait pas partie du pacte majoritaire", explique M. de Rugy. Plusieurs parlementaires pourraient toutefois voter pour, comme André Gattolin (Hauts-de-Seine), ou s'abstenir. Le débat promet d'être vif à EELV, le député européen Daniel Cohn-Bendit plaidant pour le traité.

Quoi qu'il en soit, la quasi-totalité des parlementaires UMP et centristes est favorable au traité. M. Hollande peut donc compter, en principe, sur une majorité dans les deux Assemblées.

Repost 0
Published by bruno fornaciari - dans EUROPE
commenter cet article
11 août 2012 6 11 /08 /août /2012 12:10
  • Mouloud Aounit est décédé 11 août 09:37, par comité local du MRAP

  • Le comité local d’Aubervilliers du MRAP, que Mouloud avait créé et dont il était membre avec sa femme Annie, s’associe au communiqué du MRAP national que voici :

  •  

  • « Mouloud AOUNIT, président d’honneur du MRAP, nous a quittés.

    Le MRAP est en deuil.

    C’est avec une profonde tristesse que le MRAP annonce le décès de Mouloud Aounit survenu le vendredi 10 août 2012 à l’âge de 59 ans.

    Né le 23 février 1953 à Timezrit en Algérie, Mouloud Aounit arrive très jeune en France où sa famille s’installe à Aubervilliers en Seine-Saint-Denis. Il restera toujours un enfant d’ Auber, profondément enraciné dans le tissu humain et social de la ville.
    en 1979. Il assume tout d’abord la présidence de la
    fédération de Seine-Saint-Denis du MRAP, puis participe en novembre 1983, à la « marche des Beurs » Marseille-Paris, « pour l’égalité
    contre le racisme ».

    En 1989, il succède à Albert Lévy, un des membres fondateurs du MRAP avec en particulier Charles Palant au poste de secrétaire général du Mouvement dont il devient le Président en 2004, puis membre de la présidence collégiale en 2008. Le Congrès national de 2011 le nomme à l ’unanimité, par ovation, Président d’honneur, en reconnaissance de son engagement.

    Il avait, en 1993, été nommé membre du Conseil National pour l’intégration des populations immigrées, promu Chevalier de l’Ordre national du mérite en 2000 puis Chevalier de la Légion d’honneur en 2003.

    Mouloud Aounit a consacré toute sa vie au combat contre le racisme, quels qu’en soient les victimes ou les auteurs. Il aura marqué de manière profonde l’identité de notre Mouvement antiraciste par son
    intense intérêt pour la vie et pour les gens, par sa curiosité intellectuelle, une vaste culture, une grande capacité de travail et un inlassable dévouement. Il aura été, sans hésiter et sans faillir,
    de tous les combats pour le droit, la justice, la paix et l’émancipation humaine, aussi bien en France que partout dans le monde.

    Frappé par une terrible maladie, il fait montre d’un courage remarquable et sans faille, continuant inlassablement, jusqu’au bout, son combat pour la dignité humaine en même temps que celui contre le
    mal qui le mine mais n’abat pas sa volonté de témoignage et de lutte.

    Mouloud laissera à tous ses compagnons et compagnes de militance le souvenir fort de celui qui aura jusqu’au bout refusé de renoncer.

    Dans le respect de cette mémoire, le MRAP exprime aujourd’hui à son épouse, toujours si présente à ses côtés, ainsi qu’ à ses enfants, l’affection, la solidarité et l’amitié fraternelle des militants et
    compagnons de lutte antiraciste de toute la France.

    Le MRAP lui rendra prochainement un hommage à la hauteur de ses engagements mais d’ores et déjà il s’engage à honorer sa mémoire en continuant son combat inachevé. »

Repost 0
Published by bruno fornaciari - dans MEMOIRES - HOMMAGES - SOUVENIRS
commenter cet article
11 août 2012 6 11 /08 /août /2012 08:09

Repost 0
Published by bruno fornaciari - dans LE SAVIEZ-VOUS
commenter cet article
11 août 2012 6 11 /08 /août /2012 07:59

Règle d'or / pacte budgétaire européen : François Hollande doit consulter les français par referendum

 

En donnant son feu vert à l'inscription de la règle d'or dans le droit français, le Conseil constitutionnel ouvre la porte à une ratification parlementaire du pacte budgétaire européen.
Cette décision ne change rien au problème de fond démocratique posé par cette ratification.

Je demande une nouvelle fois solennellement à François Hollande de consulter les Français par référendum sur cette question fondamentale pour l'avenir du pays et cela pour au moins deux raisons.


La première : la renégociation du pacte à laquelle il s'était engagé n'a pas été obtenue. C'est donc aux Français, qui ont élu François Hollande pour remettre en cause le pacte Sarkozy/Merkel, de se prononcer sur son éventuelle ratification.
La seconde : ce pacte prévoit un objectif de réduction de dépenses publiques plus drastique encore que Maastricht et la RGPP réunis. La France enfilerait un insupportable corset de fer.
Il s'agit de faire payer toutes les crises des marchés financiers par de l'austérité imposée aux salariés.


Maastricht a été une première et grave erreur en  sanctuarisant le pouvoir des marchés financiers. La ratification du pacte budgétaire serait une deuxième grave erreur qui se paierait chère très longtemps.


Le chemin d'une autre Europe doit être emprunté au plus vite. Pour sortir de la crise il faut sortir de l'austérité. La priorité doit être donnée à l'investissement public, social et écologique.
Le rôle de la Banque Centrale européenne doit être changé et mis au service de cet objectif. Le contrôle public sur les banques doit être reconstruit et une banque publique européenne doit être créée.

 

J'appelle toutes les forces disponibles à gauche, dans le monde syndical et associatif à se rassembler et à agir en commun pour refuser la ratification parlementaire envisagé par le gouvernement pour la fin septembre.


Le PCF avec le Front de gauche prendra toutes les initiatives  en ce sens. La fête de l'Humanité doit être un rendez-vous majeur de cette mobilisation.

Repost 0
Published by bruno fornaciari - dans PCF-FRONT DE GAUCHE
commenter cet article
11 août 2012 6 11 /08 /août /2012 07:59

 

Mouloud Aounit : La France perd un combattant pour la justice, l'égalité et la fraternité

Nous venons d'apprendre la disparition de Mouloud Aounit, suite à une longue maladie. Les communistes en sont profondément affectés et tiennent à lui rendre hommage.

C'est une grande personnalité que notre pays perd aujourd'hui : Mouloud Aounit, né en Algérie, vivait en Seine-Saint-Denis depuis son enfance où il fut un citoyen très investi auprès de la jeunesse, et des habitants des quartiers populaires. Mouloud Aounit a toujours combattu les discriminations et a mené un combat exemplaire et reconnu contre le racisme, l'antisémitisme et pour l'égalité des droits. Il fut parmi les organisateurs de la Marche pour l'égalité et contre le racisme, la "marche des beurs" en 1983. Il fut ensuite un responsable départemental du MRAP puis secrétaire général et président d'honneur de cette organisation. Il a été un des premiers à dénoncer, avec courage, bravant certaines critiques, l'islamophobie montante, exacerbée par l'extrême droite et une partie de la droite.

Militant associatif, il était un citoyen aussi engagé politiquement : il avait conduit la liste des régionales en 2004 en Seine-Saint-Denis aux côtés de Marie-George Buffet et avait appelé à voter pour elle aux élections présidentielles de 2007. Combattant pour la justice, l'égalité et la fraternité, Mouloud Aounit restera une personnalité nationale importante pour notre pays et pour le PCF, nous saluons sa mémoire et adressons à sa famille, et à ses proches nos fraternelles condoléances.

Repost 0
Published by bruno fornaciari - dans MEMOIRES - HOMMAGES - SOUVENIRS
commenter cet article

BRUNO FORNACIARI

HPIM3303

Recherche

Texte Libre