Overblog Suivre ce blog
Administration Créer mon blog
1 juin 2012 5 01 /06 /juin /2012 13:45
Repost 0
Published by bruno fornaciari - dans PCF-FRONT DE GAUCHE
commenter cet article
1 juin 2012 5 01 /06 /juin /2012 10:05

- le 25 Mai 2012

"M. Cohn-Bendit, quel gâchis!" - Rena Dourou, SYRIZA

Monsieur Daniel Cohn-Bendit,

 

On pourrait très bien comprendre votre envie de soutenir les Verts grecs, défendre leur projet en Grèce, surtout pendant cette période si difficile pour le pays. Ce que l’on n’a pas compris, c’est pourquoi vous avez jugé bon de le faire en accablant, avec votre fougue bien connue, SYRIZA, le parti de la Gauche radicale. Le parti qui actuellement en Grèce est en train de bouleverser la donne politique fondée sur le bipartisme pendant presque quarante ans.

 

Vous, une icône de la révolte de mai 68, vous avez choisi comme cible, au cours de votre conférence de presse aux côtés du représentant des Verts grecs, M. Chrysogelos, la gauche, SYRIZA, et non pas les socialistes ou les conservateurs qui, pourtant, sont responsables de la faillite actuelle de notre pays! Pour des raisons électoralistes, c’est-à-dire rejeter une coalition des Verts avec la gauche, vous avez choisi de vous tourner contre SYRIZA, en ridiculisant et en déformant son programme et ses propositions.

 

Juste trois remarques.

  • Primo : dans le programme de SYRIZA il n’y a nulle part de proposition concernant « un salaire minimum à 1.300 euros ». Sur ce point vous êtes mal informé.
  • Secundo : vous avez posé la question suivante, dans le cas de choc social en raison de la frustration des gens si la gauche au pouvoir allait trahir leurs espoirs : «  et qui va remettre de l’ordre? Il y a une tradition en Grèce ». Quelle est alors cette... tradition grecque? La dictature militaire? Est-ce bien ça? Et si c’est bien ça, ne s’agit-il pas d’une offense au peuple grec, à la démocratie grecque qui, selon ce que vous insinuez, a une propension incurable aux solutions anticonstitutionnelles et antidémocratiques? C’est triste de votre part, car ça témoigne du peu de respect pour le peuple grec et ses institutions démocratiques.
  • Tertio : vos propos très durs contre SYRIZA ont été repris en boucle par tous les médias, surtout ceux qui soutiennent les deux partis au pouvoir depuis 38 ans. Ce sont les mêmes médias qui ont passé sous silence vos positions sur le coût de l’armement militaire sur les finances publiques de la Grèce... Un détail certes révélateur qu’aurait dû vous inquiéter...

Amicalement,

Rena Dourou, Députée de SYRIZA

Repost 0
Published by bruno fornaciari - dans SOLIDARITE INTERNATIONALE
commenter cet article
1 juin 2012 5 01 /06 /juin /2012 09:50

stats

« Informer n'est pas une liberté pour la presse mais un devoir »
RSS Syndication Twitter Facebook FeedBurner Google Reader eBuzz

Déclaration commune de 35 partis communistes et ouvriers : L’OTAN, menace pour la paix mondiale !



Communiqué du Collectif communiste Polex

Deux poids, deux mesures !

Le massacre de populations civiles en Syrie est criminel. Mais il est abject d’en attribuer la responsabilité au seul pouvoir de Bachar el-Assad, alors que certains insurgés multiplient les attaques armées et les attentats, et d’utiliser l’émotion pour des objectifs de conquête territoriale en faveur de l’Occident.

Non, Monsieur Fabius, ce n’est en aucun cas à l’Occident et à l’OTAN de choisir le gouvernement syrien, et surtout pas à la France et à l’Angleterre, ex-puissances coloniales à Damas. Ce choix relève du seul peuple syrien, sans ingérence extérieure, et surtout pas militaire.

Non, Monsieur Hollande, il n’est pas acceptable d’envisager en Syrie une intervention armée contre le régime de Bachar el-Assad, de multiplier les déclarations et les actes provocateurs comme l’expulsion de France de l’Ambassadrice de Syrie, alors que Paris n’a pas bronché quand les dirigeants israéliens massacraient impunément des civils, femmes et enfants palestiniens, lors de leur intervention à Gaza.

Nous regrettons de voir le nouveau pouvoir socialiste français tourner ainsi le dos aux aspirations pacifiques de ses électeurs et reprendre le chemin des bellicistes sarkoziens, après le résultat désastreux de l’aventure libyenne.

Nous nous félicitons par contre de la déclaration commune de 35 partis communistes et ouvriers contre l’OTAN (ci-dessous). Nous espérons que la signature de ce texte par le PCF permettra enfin de développer un vaste mouvement unitaire en France pour exiger la sortie de notre pays de l’OTAN.

Collectif communiste Polex Paris, le 31 mai 2012

Déclaration commune de 35 partis communistes et ouvriers :

L’OTAN, menace pour la paix mondiale !

Dans une situation internationale marquée par l’aiguisement de la crise du capitalisme et par l’offensive impérialiste violente contre les acquis et les droits des travailleurs et des peuples, se tenait le 20 et le 21 mai à Chicago, aux États-Unis, le Sommet de l’OTAN.

Dans un contexte d’approfondissement de crise du capitalisme, l’impérialisme se lance dans une escalade militariste et interventionniste.

Après avoir réformé son concept stratégique en 2010, ce qui représente un nouveau et dangereux bond qualitatif dans son ambition interventionniste – qu’illustre l’agression contre la Libye – les États-Unis et l’OTAN, dont l’UE est le pilier européen, cherchent à étendre leurs zones d’influence, défendent la course aux armements et les dépenses militaires, l’investissement dans de nouvelles armes et leur réseau mondial de bases militaires.

L’impérialisme militarise les relations internationales, poursuit les occupations, lance des menaces d’agression, défend conspirations et manœuvres d’ingérence contre les pays de tous les continents par une course aux armements permanente, viole les accords internationaux de désarmement existants. Les principes de la Charte des Nations unies sont remis en cause, s’accentue l’instrumentalisation de l’ONU pour légitimer la violence impérialiste. Le processus de destruction du Droit international, produit de la défaite du nazisme et du fascisme lors de la Seconde guerre mondiale, ouvre les portes à la réalisation des desseins impérialistes, le contrôle des ressources et la domination de la planète sur le plan militaire et géostratégique.

L’OTAN comme principal instrument de l’impérialisme dans son objectif de domination mondiale, constitue une énorme menace pour la paix et la sécurité mondiales.

Mais, comme la réalité nous le démontre, la réaction par la force de l’impérialisme à la crise du capitalisme se trouve confrontée à la lutte progressiste et révolutionnaires des peuples qui, partout dans le monde, prennent en main la défense de leurs droits et de la souveraineté ainsi que de l’indépendance de leurs pays, résistant par les moyens les plus variés et mettant en échec la stratégie de domination impérialiste.

Réaffirmant leur engagement dans la lutte pour la paix, le droit de chaque peuple à décider librement de son destin, pour le progrès social et le Socialisme, les Partis communistes et ouvriers signataires de ce déclaration :

- Exigent le retrait immédiat de tous les peuples étrangers d’Afghanistan, ainsi que de toutes les autres interventions impérialistes dans le monde ;

- Rejettent l’escalade de guerre au Moyen-Orient, notamment contre la Syrie et l’Iran ;

- Exigent la dissolution de l’OTAN et soutiennent le droit de chaque pays à décider de retirer leurs pays de cette alliance agressive ;

- Rejettent l’installation du nouveau système anti-missiles des États-Unis et de l’OTAN en Europe et réclament la fin des bases militaires étrangères ;

- Exigent la fin de la course aux armements, le désarmement nucléaire commençant par les plus grandes puissances nucléaires du monde – comme les États-Unis – et la complète destruction des armes chimiques et biologiques ;

- Expriment leur solidarité avec les peuples qui résistent aux occupations, agressions et ingérences de l’impérialisme, notamment au Moyen-Orient, en Asie, en Amérique latine et en Afrique ;

Partis signataires de l’appel commun des Partis communistes et ouvriers :

 1. Parti communiste Sud-africain
 2. Parti communiste d’Argentine
 3. Parti communiste d’Azerbaïdjan
 4. Parti communiste d’Australie
 5. Parti du travail de Belgique
 6. Parti communiste de Biélorussie
 7. Parti communiste du Brésil
 8. Parti communiste d’Espagne
 9. Parti communiste des peuples d’Espagne
 10. Parti communiste des États-Unis
 11. Parti communiste de Finlande
 12. Parti communiste Français
 13. Parti communiste unifié de Géorgie
 14. Parti communiste de Grèce
 15. Nouveau Parti communiste de Hollande
 16. Parti du peuple d’Iran
 17. Parti communiste d’Inde
 18. Parti communiste d’Inde (Marxiste)
 19. Parti communiste d’Irlande
 20. Parti des travailleurs d’Irlande
 21. Parti des communistes italiens
 22. Parti communiste Libanais
 23. Parti communiste Luxembourgeois
 24. Parti communiste de Malte
 25. Parti communiste du Mexique
 26. Parti communiste Palestinien
 27. Parti communiste Péruvien
 28. Parti communiste de Pologne
 29. Parti communiste Portugais
 30. Parti communiste Britannique
 31. Parti communiste de Bohême-Moravie
 32. Parti communiste de la Fédération de Russie
 33. Parti communiste ouvrier Russie – Parti des communistes révolutionnaire
 34. Parti communiste Syrien (unifié)
 35. Parti communiste d’Ukraine

URL de cette brève 2675
http://www.legrandsoir.info/+declaration-commune-de-35-partis-communistes-et-ouvriers-l-otan-menace-pour-la-paix-mondiale+.html
 
Vos dons sont vitaux pour soutenir notre combat contre cette attaque ainsi que les autres formes de censures, pour les projets de Wikileaks, l’équipe, les serveurs, et les infrastructures de protection. Nous sommes entièrement soutenus par le grand public.
L'opinion des auteurs que nous publions ne reflète pas nécessairement celle du Grand Soir
 
suivez le Grand Soir sur :
RSS Syndication  |  Twitter FACEBOOK FeedBurner NetVibes Google Reader eBuzz
Repost 0
Published by bruno fornaciari - dans INTERNATIONAL
commenter cet article
1 juin 2012 5 01 /06 /juin /2012 09:38

Le 1 er juin 2012

Communiqué adressé à « la Nouvelle République » de Thouars

 

Il est de notoriété publique que « l’investiture » de « candidats » novices,  fraîchement émoulus, autoproclamés Front de gauche dans la 3e circonscription des Deux-Sèvres dont l’objectif est d’atteindre si possible 5 % est contestée par de nombreux communistes et ne correspond pas à leurs ambition de peser fortement à gauche .  En effet, comme le dit fort justement Jean-Luc Mélenchon au meeting de Courrières (Pas-de-Calais) : « Une chose qu’on acquière pas en 15 jours, c’est d’avoir du courage, du coffre et de tenir tête à tout le monde »

Il faut se rappeler qu’après plusieurs consultations, les communistes du Nord-deux Sèvres,  avaient choisi majoritairement (10 voix sur 18 possibles) les candidatures de Bruno Fornaciari et de Ernest Levindré, militants communistes aguerris plus légitimes. Elie Maudet qui avouait avoir participé à une manœuvre d’éviction et accepté la candidature pour leur faire obstacle à dû y renoncer. L’accord national signé entre le PCF, le Parti de gauche et la Gauche unitaire, spécifiait, en effet, que la circonscription serait représentée par un communiste. Le passage en force anti démocratique de la direction départementale du PCF 79 pour imposer un non communiste a été fortement critiquée jusqu’à demander la démission de son premier responsable.

En raison du déni démocratique de la Fédération et du laxisme de la direction nationale du PCF, parce que nous voulions  respecter la démocratie interne de notre parti, il ne nous est pas apparu souhaitable de maintenir nos candidatures.Les communistes réunis le 23 mai dernier ont décidé qu’ils ne soutiendront pas ces candidats «  divers gauche » de témoignage,  hostiles à l’application des accords et par conséquent à un Front de gauche dans le nord Deux-Sèvres. Ils se refusent à  voter pour des personnes  qui ne les représentent pas nine représentent le Parti Communiste quelles combattent.  

Chacun le comprend, il ne peut y avoir de Front de gauche sans le Parti Communiste dans le Nord Deux-Sèvres et encore moins contre lui.

 

Les responsables de la section Thouars/Airvault/st Varent du PCF.

Repost 0
Published by bruno fornaciari - dans PCF THOUARSAIS
commenter cet article
1 juin 2012 5 01 /06 /juin /2012 06:22

 

- le 31 Mai 2012

 

L'Humanité.fr vous dévoile la version originale du clip du Front de gauche censuré par le CSA.

 

 

Le Conseil supérieur de l'audiovisuel a imposé une retouche au comité de campagne du Front de gauche, sous peine de ne pas laisser passer du tout le clip dans les spots de la campagne officielle des législatives à la télévisions.

 

La représentation de Carla Bruni-Sarkozy porte atteinte à la dignité d'une personne, et le "j'me casse, pôv'cons" de Nicolas Sarkozy est un non respect à la fonction présidentielle, selon le CSA.

 

En revanche, le Front de gauche a obtenu de pouvoir conserver son dragon à deux têtes Merkozy.

  • A lire notre "scandale" sur cette censure dans l'Humanité de vendredi 1er juin
Repost 0
31 mai 2012 4 31 /05 /mai /2012 07:29

 

Élections 2012

Le Front national pris en faux par Mélenchon

30 mai 2012 à 21:46
Jean-Luc Mélenchon le 12 mai à Hénin-Beaumont.
Jean-Luc Mélenchon le 12 mai à Hénin-Beaumont. (Photo Jean-Michel Sicot pour Libération)

Récit Hénin-Beaumont. Le candidat du Front de gauche porte plainte contre un tract du Front national.

Par Christophe Forcari

Contre le candidat du Front de gauche, Jean-Luc Mélenchon, la candidate du Front national, Marine Le Pen, a choisi de sortir les armes lourdes. Un tract a été distribué, il y a trois jours, dans toutes les boîtes aux lettres d’Hénin-Beaumont, où l’on voit le visage de l’ancien candidat à la présidence de la République sur un fond vert et blanc, couleurs de l’islam et du drapeau algérien, à la place du traditionnel fond rouge de sa formation politique.

 

Ce tract reproduit une citation exacte d’un discours prononcé en avril à Marseille, mais totalement sortie de son contexte. «Il n’y a pas d’avenir pour la France sans les Arabes et les Berbères du Maghreb», avait alors déclaré Mélenchon. Sous cette phrase, un appel à voter pour lui avec sa traduction en arabe… mais écrite à l’envers. Un tract non signé et qui ne porte aucune mention de l’imprimeur. En clair, le patron du front de gauche est le candidat des étrangers…

 

«Ennemi». Devant l’ampleur de la polémique suscitée par ce tract, le Front national en a endossé, sans barguigner, la responsabilité. «Ce sont effectivement des gens proches du FN qui sont venus nous le proposer et nous avons accepté», reconnaît Bruno Bilde, directeur de cabinet de la présidente du FN et candidate dans la 11e circonscription du Pas-de-Calais. «Il faut que Mélenchon assume ses prises de position en matière de droit de vote des immigrés, de régularisation des sans-papiers et d’accueil des Roms», martèle Steeve Briois, le secrétaire général du FN et prétendant à la mairie d’Hénin-Beaumont. «La vérité, c’est que Mélenchon, par ses positions ouvertement immigrationnistes et antifrançaises, est l’ennemi du peuple ouvrier», ajoute-t-il.

 

Dans un communiqué, Marine Le Pen déclare «soutenir pleinement» la distribution de ce tract anonyme. Derrière cette manœuvre, le FN voudrait surtout faire éclater les divergences entre les tenants d’un PCF à l’ancienne, style Georges Marchais, et les supporteurs réputés plus bobo du président du Front de gauche. Un PCF qui, dans l’esprit des responsables frontistes locaux, ne partagerait pas les mêmes options en faveur du droit de vote des immigrés que les mélenchonistes pur jus.

 

Jean-Luc Mélenchon, lui, ne décolère pas. «Ce tract est un grossier faux destiné à exciter les gens les uns contre les autres. Cela va coûter très cher à Mme Le Pen parce qu’elle a reconnu les faits. Cela peut [lui] coûter l’inéligibilité dans tous ses mandats», a-t-il déclaré. Le Front de gauche a décidé de porter plainte contre la diffusion de ce document. «Nous les obligeons à mordre. On ne peut attaquer un tract anonyme que s’il comporte des injures, des propos diffamatoires ou si les propos qu’il rapporte sont faux. Ce qui n’est absolument pas le cas. Nous sommes donc très tranquilles», rétorque Bruno Bilde.

 

«N’importe quoi». En riposte, le FN a décidé également de porter plainte contre le Front de gauche, dont des militants auraient pris à partie ceux du Front national, surpris en pleine distribution de ce tract. Pour éviter tout souci avec la justice, Marine Le Pen a annoncé que les frais liés à ce tract seraient intégrés à son compte de campagne. Pour en rajouter encore dans la polémique, l’équipe de campagne de Marine Le Pen assure que le leader du Front de gauche «a explosé son compte de campagne et dépassé le montant légal autorisé». «Le FN est tellement en difficulté aujourd’hui qu’il est obligé de raconter n’importe quoi», a répliqué Hervé Poly (PCF), suppléant de Jean-Luc Mélenchon.

 

___________________________________________________________________________________________________

 

"Libération" aussi, au passage, affuble Jean-Luc Mélenchon d'un nouveau titre : celui de Président du Front de gauche.

Il est vrai que la direction du PCF, qui s'efface progressivement devant Mélenchon et le Front de gauche dont le PCF est pourtant la principale composante, favorise ces "prétentions" qui ne sont aucunement démenties par elle.

Repost 0
30 mai 2012 3 30 /05 /mai /2012 11:18

 

Repost 0
Published by bruno fornaciari
commenter cet article
30 mai 2012 3 30 /05 /mai /2012 04:54

jeu, 21/10/2010 - 00:13

Les petites affaires de Monsieur Lagarde

En 1998, Jean-Claude Gaudin, maire de Marseille, faisait un beau cadeau à Xavier Giocanti, le Marseillais qui partage la vie de Christine Lagarde, ministre de l’Économie : les « zones franches urbaines » de la ville. Depuis douze ans, le beau Xavier, sous couvert d’une bienfaisance officiellement destinée à donner du travail à ceux qu’on ne peut kärchériser, implante de s immeubles et quelques entreprises dans ces «  zones ».

 

Cet entrepreneur, qui, selon ses propres termes, s’occupe du « PIB de Christine Lagarde » (« plaisir intérieur brut »), manifeste hélas une vraie détestation pour le fisc, dont la représentante dort dans son lit. Ainsi, c’est dans la partie néerlandaise de l’île de Saint-Martin qu’il a installé sa boîte de gestion hôtelière. Puis il a créé une société de conseil en patrimoine dont l’objectif est d’éviter la guillotine de l’impôt… De la défiscalisation tout ce qu’il y a de plus légal, mais qui la fiche mal quand on partage la vie de celle qui squatte Bercy…

Dessin de Large - JPG - 54.3 ko
Dessin de Large

Mais il y a mieux. Selon Paris- Match, Xavier Giocanti a un frère caché, un certain Renaud Muselier. Un garçon connu puisque, sans y laisser de traces, il a occupé la fonction de secrétaire d’État aux Affaires étrangères sous le pontificat de Jean-Pierre Raffarin. Il est bien sûr député et même viceprésident d’un monstre créé par Sarkozy, l’Union pour la Méditerranée. Dans un entretien avec Match, Muselier a ouvert son vaste cœur : « Xavier ? C’est mon frère. »

 

Avec son « frère » Muselier, Giocanti est en affaires. Renaud, ami de Paul Bérenger, ancien Premier ministre de l’île Maurice, participe là-bas à un projet immobilier qui exige un investissement de 30 millions d’euros pour la construction de 33 villas qui doivent rapporter 80 millions d’euros. Grâce à Joe Lesjongard, ancien ministre du Logement, Muselier et ses potes ont obtenu le label Integrated Resort Scheme, un dispositif qui vous fait échapper à l’impôt. Visitez le site Web de Belle Rivière (du nom d’une rue de Saint-Pierre-et-Miquelon libérée en 1941 par un vrai héros, l’amiral Muselier, grand-père de Renaud), il vous promet tous les arrangements avec le fisc, et même d’y échapper complètement en devenant résident fiscal de l’île Maurice.

 

L’autre aubaine, c’est l’intervention à Maurice de l’Onudi, l’organisme de coopération internationale de l’ONU avec les pays en voie de développement. Ce perspicace et astucieux machin a participé à la mise en valeur du domaine de Belle Rivière.

Et c’est sans aucun doute un pur hasard si, alors qu’il était secrétaire d’État, Muselier a obtenu la création à Marseille du bureau français de cet Onudi. Et un bonheur de plus, possible pour son frère Xavier, puisque l’Onudi se charge aussi de créer des zones franches à Maurice. Elle est pas belle, la vie ?

Repost 0
Published by bruno fornaciari - dans LE SAVIEZ-VOUS
commenter cet article
29 mai 2012 2 29 /05 /mai /2012 13:07

- le 29 Mai 2012

Le gouvernement doit "sortir du flou assez vite, on ne pourra pas durer très longtemps avec quelques annonces symboliques" en matière d'emploi, a déclaré mardi sur France Info le secrétaire national du Parti communiste français (PCF).


Pierre Laurent réagissait à l'ouverture ce mardi matin des consultations engagées par le Premier ministre, Jean-Marc Ayrault, avec les organisations syndicales et patronales représentatives. Revenant sur son échange avec le chef du gouvernement en fin de semaine dernière, le leader du PCF a indiqué qu'il avait formulé deux propositions pour l'emploi à Jean-Marc Ayrault, auxquelles le Premier ministre n'avait répondu que de façon "très vague". Il s'agit:

  • "d'un moratoire sur les licenciements jusqu'à l'entrée en vigueur de la nouvelle Assemblée nationale"
  • de l'inscription "en priorité à l'ordre du jour de la session parlementaire des mesures anti-licenciement et des mesures de relance industrielle".

Sur la relance industrielle, le PCF veut "des mesures fortes tout de suite" et sur les salaires, "nous ne voulons pas un petit coup de pouce. Nous voulons une augmentation sensible", a souligné Pierre Laurent. "Nous ne rentrerons pas dans un gouvernement qui ne prendra pas en compte (nos) propositions. Nous voulons des inflexions par rapport au projet de François Hollande. Si c'est pour aller se rallier à la politique de François Hollande, point final, sans prise en compte de nos propositions, ça n'est pas possible".

Repost 0
29 mai 2012 2 29 /05 /mai /2012 07:35

Smic : Michel Sapin promet un coup de pouce, mais pas plus

Publié le 24/05/2012 | 14:01 , mis à jour le 24/05/2012 | 14:21
Le ministre du Travail, de l'Emploi et du Dialogue social, le 17 mai 2012 à l'Elysée, à Paris.
Le ministre du Travail, de l'Emploi et du Dialogue social, le 17 mai 2012 à l'Elysée, à Paris.
(LIONEL BONAVENTURE / AFP)

Il n'y aura pas de forte hausse. Le ministre du Travail, de l'Emploi et du Dialogue social, Michel Sapin, a estimé, jeudi 24 mai sur Canal+, qu'il fallait donner un coup de pouce au smic, mais sans promettre la forte hausse réclamée par certains syndicats.

 

"Quand vous êtes une caissière à 70% du smic, vous n'arrivez pas à vivre, il est légitime de donner un coup de pouce au smic", a déclaré Michel Sapin, reprenant une expression utilisée par François Hollande pendant la campagne. "Mais quand vous êtes une petite entreprise avec des carnets de commandes difficiles, vous vous posez la question de l'équilibre de votre compte, et là on ne peut pas non plus faire des sauts sur le smic, a-t-il poursuivi. C'est cela qu'il faut concilier et une décision sera prise", a promis le ministre, tout en prônant la concertation avec les partenaires sociaux.

 

La CGT réclame une hausse de 300 euros brut (pour atteindre 1 700 euros brut par mois), tandis que FO demande une augmentation progressive à 1 340 euros nets contre environ 1 100 euros nets aujourd'hui. Le sujet sera par ailleurs au cœur de la conférence sociale, qui se tiendra avant mi-juillet. Invité à dire si le gouvernement accéderait à la revendication de Jean-Claude Mailly, numéro 1 de FO, le ministre a répondu : "Il le sait lui-même".


FTVi avec AFP

Repost 0
Published by bruno fornaciari - dans SOCIAL-ECONOMIE-FINANCES
commenter cet article

BRUNO FORNACIARI

HPIM3303

Recherche

Texte Libre