Overblog Suivre ce blog
Administration Créer mon blog
22 mars 2012 4 22 /03 /mars /2012 09:56

Sondage: Mélenchon et Bayrou désormais à égalité, Le Pen décroche

Par LEXPRESS.fr, publié le 22/03/2012 à 10:21, mis à jour à 10:25

Sondage: Mélenchon et Bayrou désormais à égalité, Le Pen décroche

François Bayrou et Jean-Luc Melenchon sont à égalité à 13% d'intentions de vote selon un sondange CSA.

Reuters

Selon un sondage CSA, Nicolas Sarkozy se détache en tête avec 30% d'intentions de vote au 1er tour de la présidentielle devant François Hollande à 28%, tandis que Jean-Luc Mélenchon rejoint François Bayrou à 13% sur les talons de Marine Le Pen. 

D'après une étude réalisée le 19 et 20 mars pour BFMTV, 20 minutes et RMC et publiée ce jeudi, la candidate du Front national est en chute libre. Créditée de 13,5%, elle perd 2,5 points d'intentions de vote par rapport à un précédent sondage CSA la semaine dernière (12-13 mars). 

C'est un des principaux enseignements avec la progression de deux points dans le même temps de Jean-Luc Mélenchon (Front de gauche), désormais au même niveau que François Bayrou (MoDem), qui, lui, stagne à 13%.  

Nicolas Sarkozy engrange aussi deux points à 30%. Il passe devant François Hollande alors que les candidats UMP et PS étaient chacun à 28% il y a huit jours, toujours selon l'institut CSA. Au second tour, François Hollande est toutefois donné largement vainqueur, à 54% contre 46% au président sortant.  

Au premier tour, derrière Nicolas Sarkozy, François Hollande et le trio Marine Le Pen, Jean-Luc Mélenchon et François Bayrou dans un mouchoir de poche, aucun candidat ne dépasse les 2%, le score dont est créditée Eva Joly (EELV) qui gagne 1 point.  

Nicolas Dupont Aignan (Debout la République) s'affiche à 0,5% (-0,5 point), tandis que Nathalie Arthaud (LO), Philippe Poutou (NPA) et Jacques Cheminade récoltent moins de 0,5% d'intentions de vote. 10% des sondés n'en expriment aucune.  

Sarkozy remonte chez les ouvriers

Pour Jérôme Sainte-Marie, directeur du département Opinion de CSA, les deux points gagnés par Nicolas Sarkozy "tiennent peut-être un peu au forfait de Dominique de Villepin, mais s'expliquent davantage par des gains importants parmi les anciens électeurs de Jean-Marie Le Pen et les ouvriers". 

Une catégorie socio-professionnelle dans laquelle le candidat UMP "fait désormais jeu égal avec François Hollande et Marine Le Pen", souligne-t-il. 

Quant à Jean-Luc Mélenchon, "juste après le rassemblement réussi et médiatisé de la Bastille" le 18 mars, il "amène des personnes jusqu'alors attentistes ou indifférentes à déclarer une intention de vote" et en engrange notamment parmi les anciens électeurs d'Olivier Besancenot (NPA), analyse Jérôme Sainte-Marie. 

Sondage réalisé par téléphone les 19 et 20 mars auprès d'un échantillon représentatif de 1.004 personnes âgées de 18 ans et plus, dont ont été extraites 888 personnes inscrites sur les listes électorales en France (méthode des quotas). 

Avec 
Repost 0
21 mars 2012 3 21 /03 /mars /2012 17:15

Je suis arabe et je ne vous veux aucun mal.

Pondu par Jack Parker le 21 mars 2012   

Derrière le pseudonyme de Jack Parker, se cache une demoiselle kabyle, qui s’appelle Taous et qui a un nom qui fleure bon le Maghreb. Les événements du jour lui ont mis les nerfs en pelote. Témoignage.

Je suis arabe (non en fait, techniquement, je suis kabyle – mais l’heure est au rassemblement et non à la division, alors on va pas commencer à chipoter) et je ne vous veux aucun mal.

Aujourd’hui, avec l’histoire du tueur au scooter qui s’avère être un français d’origine algérienne et se réclamant d’Al Qaïda, je constate que les choses ne sont pas prêtes de s’arranger pour nous. Marine Le Pen se fait une joie de rappeler à tout le monde qu’elle nous avait prévenu des dangers de “l’islamisme”, parle de rétablir la peine de mort, et à nouveau, on va pointer maghrébins et musulmans du doigt.

J’ai eu de la “chance”, mes origines ne se voient pas sur ma gueule. Mon prénom est trop peu connu pour résonner comme un Rachida, un Fatima ou un Leila – mais mon nom de famille en revanche, ne laisse plus aucun doute.

 

Peu importe où j’allais, la question de mes origines ne se posait pas, jusqu’à ce que je décline mon identité.
J’ai grandi dans un entre-deux, avec des grands-parents musulmans, une mère née en France mais dont le teint trahit immédiatement les origines – et ma gueule de blanche, éventuellement méditerranéenne (espagnole, italienne, quelque chose dans ce goût-là peut-être). Du coup, peu importe où j’allais, la question de mes origines ne se posait pas, jusqu’à ce que je décline mon identité. Là, immédiatement, le regard changeait – pas chez tout le monde hein, fort heureusement – et les remarques se mettaient à fuser.

 

Délit de sale nom

Entre les blagues de mauvais goût, les questions maladroites de gens mal informés, les “Ah…” lorsqu’on entendait les sonorités arabisantes de mon nom de famille et les mouvements de recul soudains, on peut pourtant dire que j’ai échappé au pire. Je n’ai jamais été traitée de sale arabe dans la rue, je n’ai pas été rejetée d’emblée par des gens qui se basaient sur mon apparence. J’ai pu m’infiltrer, m’intégrer, me faufiler, tant qu’on ne connaissait pas mon nom, la question ne se posait pas.

Si mon père m’avait transmis son nom de famille et que ma mère m’avait donné un prénom français, mes origines auraient pu passer inaperçues toute ma vie. J’aurais pu faire semblant. Pour éviter de faire des vagues, pour éviter les “j’adore le couscous”, les “il paraît que les algériennes sont des chaudasses”, les “mais euh… vous… vous êtes euh… musulmane ?” ou encore les imitations d’accent foireuses.

“Va fire la visselle ma fille, alli, dipiche toi !”

Combien de fois, après avoir raconté un truc que ma mère m’avait dit, j’ai vu des gens répéter la même phrase avec un accent arabe, pour se mettre dans l’ambiance, en rigolant. Ma mère est d’origine algérienne, donc elle a forcément l’accent de Jamel Debbouze. Si je disais “putain, hier, ma mère m’a répété vingt fois d’aller faire la vaisselle, ça m’a saoulée”, on me disait “ah oué lol, “va fire la visselle ma fille, alli, dipiche toi !” hahaha”. Et si j’avais l’audace de montrer mon agacement face à ces réactions, on me répétait que j’en faisais trop, ça va, c’est bon, c’est pour rire putain.

 

 Et si j’avais l’audace de montrer mon agacement face à ces réactions, on me répétait que j’en faisais trop, ça va, c’est bon, c’est pour rire.
Ça va, c’est bon, on dédramatise, c’est pour rigoler. “LOL écoute c’est Faudel, vas-y, fais-nous la danse du ventre !”, “- Je mange chez ma mère ce midi – Ah, tu vas te péter le bide au couscous ?”, “Comment on dit, chez vous ?”, “Comment on fait, chez vous ?”, “Passe le bonjour à Mohammed et Fatima !”, “Bon on va rentrer dans un magasin, mais attention hein, tu voles rien LOL”. C’est pour rigoler.

 

Chez nous, c’est chez vous !

“Chez nous”, c’est chez vous, on n’est pas tous venus avec un plan démoniaque en tête – s’infiltrer, s’intégrer, puis voiler/violer vos femmes, convertir vos enfants et transformer l’Elysée en mosquée.Mes grands-parents en ont chié, ont bossé comme des chiens toute leur vie pour offrir à leurs enfants toutes les chances qu’ils n’ont pas eues. Leurs enfants en ont chié aussi pour nous offrir à nous, enfants de la 2ème génération, encore plus de chances. On va pas non plus se tricoter des djellaba en jambon pour rassurer tout le monde.

Ça paraît que dalle, comme ça. Et je sais que ça fait toujours bizarre aux gens, quand je m’énerve, le jour où je finis par dire “bon, là, les blagues foireuses, ça suffit”. Ça passe pour de la susceptibilité mal placée. Mais c’est parce que de l’extérieur, on ne se rend pas compte. Et c’est normal, tout comme je ne suis pas en mesure de comprendre ce qu’un homosexuel vit au quotidien et pourquoi ma blague sur La Cage aux Folles l’a mis dans un tel état d’énervement.

Et je m’empêche d’en parler plus que de raison, parce que j’ai honte. J’ai fait un travail monstrueux ces quinze dernières années pour apprendre à accepter mes origines, ce que ça implique, à ne plus dire mon nom sans rougir de honte.

Dans ma famille, je me sens revivre. On fait la fête, on fait des blagues de merde, on se marre à en tomber de nos chaises, on s’aime tous inconditionnellement malgré toutes les conneries qu’on a pu faire, et si quelqu’un de l’extérieur se retrouve parmi nous, on l’accepte comme l’un des nôtres.

Et je n’arrive pas à comprendre pourquoi ce n’est pas pareil ailleurs. Pourquoi j’ai passé mon enfance à aller dans les familles des copines et à me retrouver seule, assise sur une chaise dans un coin de la pièce sans personne pour me parler. Ou dans le jardin, à huit piges, à jouer à Predator en grimpant à un arbre parce que la famille ne voulait pas “de bougnoule” à sa table. Ou à répondre à des interrogatoires sur mes grands-parents, leur religion, ou notre mode de vie. À ne pas savoir quoi répondre aux plaisanteries grasses des oncles et tantes de mes potes, qui se tapaient les cuisses en disant que, quand même, c’est moche l’arabe comme langue – avant de se lancer dans des imitations exagérées de cette langue que je ne parle même pas.

Pour une poignée de connards arriérés…

Alors aujourd’hui, quand je vois ce que cet imbécile de Mohammed Merah a déclenché – si tant est qu’il soit bien le coupable, j’ai du mal à retenir mes larmes de colère. Parce que je me dis que c’est reparti pour un tour, que c’est pas demain la veille qu’on arrêtera de nous regarder en coin en s’accrochant à son sac à main. Pour une poignée de connards arriérés qui foutent la merde, c’est toute une catégorie de personnes qui trinque – même pas un peuple, puisque l’islam est présent dans tout un tas de pays, souvent très éloignés du Maghreb. Et j’en ai ma claque de devoir me justifier, d’affronter les regards et les remarques de gens – et quand on part en vacances en famille, je vous dis pas la gueule de ceux qui nous voient débarquer dans leur petit village, c’est toujours un régal.

J’aimerais être capable d’en rire plus souvent, mais j’en souffre tellement au quotidien, je vois tellement de potes, de gens de ma famille qui en souffrent tous les jours, que je finis par en perdre le sourire. Et je flippe comme une dinde en voyant les élections arriver à toute berzingue, parce que la campagne de la peur est souvent la plus efficace – les gens qui ont peur réagissent souvent avec leurs tripes. Et j’ai la trouille de voir la situation s’aggraver, encore et encore.

J’aimerais qu’on se bouge le derche, j’aimerais qu’on se secoue un peu la matière grise et qu’on mette fin à toutes ces putains de conneries, j’aimerais que tout ça s’arrête à notre génération. J’en ai marre de chialer sur ma carte d’identité. Marre aussi de ressentir le besoin de me justifier à chaque fois, “non je suis pas musulmane, ma mère non plus, elle est née en France, et d’ailleurs on est même pas arabes, on est kabyles, c’est pas le même peuple, blablabla”. Quand bien même je serais musulmane de mère fraîchement immigrée, qu’est-ce que ça changerait, putain ?

J’en ai marre de me sentir coupable et honteuse. Et j’en ai ma claque d’avoir le cul entre deux chaises, entre le désir de m’affirmer telle que je suis et celui de planquer à tout prix tout ce qui trahit mon ADN.

temoignages

Repost 0
21 mars 2012 3 21 /03 /mars /2012 17:01
Repost 0
Published by bruno fornaciari - dans PCF-FRONT DE GAUCHE
commenter cet article
21 mars 2012 3 21 /03 /mars /2012 16:55


APPEL DES GAUCHES ANTIPRODUCTIVISTES ET OBJECTRICES DE CROISSANCE À VOTER POUR JEAN-LUC MÉLENCHON

Posté le 13 mars 2012 par Place au Peuple dans AU COEUR DE LA CAMPAGNES'INFORMER
  


Appel des gauches antiproductivistes et objectrices de croissance à voter pour Jean-Luc Mélenchon

L’urgence écologique, sociale et politique nous interdit de nous taire même si nous ne nous retrouvons pas pleinement dans le programme du Front de gauche… qui n’est pas un projet encore assez de rupture. Nous militant(e)s, objecteurs de croissance, antiproductivistes, anticonsuméristes, « écolos » antilibéraux, adeptes de la décroissance de gauche soutenons et invitons Jean-Luc Mélenchon, candidat du Front de gauche, à faire croître le débat autour de 4 grands thèmes :

1) Sortir de l’appauvrissement des peuples
Les modes de production et de consommation capitalistes sont suicidaires et reposent sur l’exploitation et la domination du Tiers-Monde. Notre enrichissement et nos modes de vie sont aussi la cause de leur appauvrissement croissant. Ce pillage joue dans les pays riches dans lesquels le nombre de naufragés ne cesse d’augmenter. Nous voulons « plus » pour ceux qui ont eu « moins ». Osons l’annulation des dettes du Tiers-monde. Osons le réexamen des dettes publiques.

2) Construire une société post-extractiviste
Cette économie fondée sur le pétrole nous conduit écologiquement dans le mur. Les pauvres en seront les premières victimes. Nous prônons les économies d’énergie et les énergies renouvelables mais en disant qu’il ne peut s’agir de remplacer le pétrole et le nucléaire par un mix énergétique qui permettrait de sauver les modes de production et de vie actuels…Nous devons inventer ensemble d’autres styles de vie. Osons la relocalisation des activités. Osons le ralentissement, osons la planification écologique, osons la coopération, osons dire qu’être fidèles au projet « Yasuni-ITT », c’est, chez nous aussi, laisser dans le sous-sol les réserves les plus rares ou dangereuses.

3) Sortir du capitalisme
Gauche et droite partagent le même bilan effroyable en matière environnementale. Ces deux systèmes ont pillé la planète pour nourrir leur machine productiviste. Mais si le capitalisme est intrinsèquement productiviste, on peut imaginer un socialisme non-productiviste.

Appel des gauches antiproductivistes et objectrices de croissance à voter pour le candidat du Front de gauche Jean-Luc Mélenchon

 

 

 


___

 
308 signatures

 

 

 

 

Nous avons besoin pour cela d’une vraie gauche écologique qui en finisse avec la foi béate dans le « progrès » économique et la techno-science. Osons une gauche qui sache renouer avec les cultures et les modes de vie populaires. Osons mener la lutte des classes dans le domaine de la consommation comme dans celui de la production. Osons une science citoyenne. Osons multiplier les expérimentations sociales. Inventons un « éco-socialisme » municipal. Réinventons un syndicalisme à bases multiples de rupture.
Créons un mouvement coopératif à la hauteur de l’effondrement global qui vient. Inventons de nouveaux modes de délibération où des citoyens dûment informés et indemnes de compromissions indiqueront ce qu’est l’intérêt public, ce qui est bon pour l’écrasante majorité.

4) Construire une société du Bien-Vivre
Nous sommes à l’écoute de tous les nouveaux « gros » mots qui se cherchent à l’échelle mondiale pour dire le besoin d’émancipation : le Buen-vivir amerindien, l’eudémonia (la vie bonne) des grecs, « les nouveaux jours heureux », etc. Le Bien-vivre n’est pas le bien-être au sens de la société de consommation occidentale. Osons changer notre rapport aux autres, à nous-mêmes. Osons changer nos rapports à la nature. Puisque les services publics sont la principale richesse des pauvres, faisons de la défense et de l’extension de la sphère de la gratuité, une gratuité économiquement, socialement, culturellement, politiquement construite, notre grand projet. Osons dire qu’on pourra ne plus être des forçats du travail et de la consommation que si la société assure à chacun de quoi vivre frugalement certes mais de façon totalement sécurisée et digne. Osons dire que la France mais aussi la planète sont déjà assez riches pour faire vivre tous ses enfants. Osons dire que ce n’est pas un problème de moyens (de grosseur du gâteau) mais de choix politiques. Osons dire qu’il ne s’agit pas de partager le
gâteau actuel (PIB) car il est totalement empoisonné. Osons dire que la crise écologique nous interdit de refouler encore la grande question historique qui est celle du partage.
C’est pour toutes ces raisons et mille autres que nous voulons faire entendre notre voix dans la campagne unitaire du Front de gauche… Nous y serons présents avec notre spécificité pour y défendre notre conception d’une gauche écologiste, d’une gauche anticapitaliste et antiproductiviste, d’une gauche du Bien-vivre. Notre diversité est notre grande richesse.

Auteurs :
Paul Ariès, directeur de la rédaction le sarkophage
Jacques Testart, biologiste

Premier signataires : 
Martine Billard, co-présidente du Parti de Gauche et députée de Paris
Gabriel AmardCorinne Morel Darleux, secrétaires nationaux du Parti de Gauche
Mathieu Agostini, responsable de la commission Écologie du Parti de Gauche
Alain Accardo, sociologue et chroniqueur dans le mensuel La Décroissance
Raoul-Marc Jennar, militant alter-mondialiste

Arnaud Pierre et Antoine, Berger Christine et Alain,Brouton Roger et Marianne, Muel Jean-Marc, Levy Laurence, Bouquet Anne-Marie, Marchandise Bernard, Lambolez lou, Partant Christiane, Wiessman Pierrette, Bron Mélisa, Canard Micheline, Dumas Coralie, Jardin Emmanuelle, Charmont Dominique, Rosa Pierre-Eric, Gaillard Jean-marie et Simone, Lauvel Marie, Millière Jean-Pascal, Boyer Clément, Benayad Alain, Tsalapatis Remi, Le guerric Alain, Viviani Jean-Pierre et louise, Prades Annette et Jean-Louis, Billon Arthur, Bernard Caroline, Charbonnier laura, Prévost Roger, Comte Louis, Chouar Amandine, Ricard Samuel et Sonia, Viviani Béatrice, Delaplace Hector et Boris, Arthufel Marie-Louise, Point Eglantine, Bevort Lilian, Levy Béatrice, Choucart Maurice, Lespinasse Caroline, Victoire Amiel, Dujardin Simon, Martin Jean-Louis et Sabine, Briard Luce, Samuel Nora, Saez Véronique, Bataillard Jeanne, Lucet Jeanne, Giacometti Sylvain, Terrier Jean-Louis, Chenard Bruno, Roullier Axel, Dupuis Bertille, Aries Camille, Ariès Catherine, Charlotte Belge…

Repost 0
20 mars 2012 2 20 /03 /mars /2012 21:38

From: joelgrellier@live.fr
To: lbenoist@pcf.frbciari@orange.frul.nenesse@orange.frdrondepierre@pcf.frpcf79@orange.fr; jp.gelot@live/.fr
Subject: FW: TR: législatives/accord national FDG 
Date: Sat, 10 Mar 2012 10:17:37 +0100

 Cher -e camarade,
 
la NR de ce matin publie un article de la FASE remettant en cause les accords nationaux. ...   "En lisant la NR des 8 et 9 mars, je serais candidat du Front de gauche pour la circonscription du Nord Deux Sèvres? Comment est-ce possible, puisque les candidats potentiels se déclareront à Bressuire, mardi prochain" ...Jean-Pierre GAY s'inscrit en faux contre les déclarations de Bruno Fornaciari qui revendique un candidat PC pour représenter le Front de gauche dans la 3e circonscription (1)  "l'accord national sur lequel se fonde Bruno Fornaciari, n'a pas tenu compte des évolutions et de toutes les composantes. Comme dans d'autres départements, c'est aux assemblées citoyennes de se prononcer, l'idée étant d'ouvrir les candidatures à des personnes de la société civile et pas seulement à des gens appartenant à des partis" 
  
Depuis plusieurs mois maintenant, les débatsqui agitent le Thouarsais et la FD sur la stratgie à adopter pour les campagnes électorales et les candidatures du Front de Gauche dans le Thouarsais.

Je te prie de bien vouloir prendre connaissance ci-après  de la position officielle de la direction nationale du Parti Communiste Français à ce sujet.

Nous confirmons la réunion des communistes d ela 3e circonscription en assemblée générale qui se tiendra lundi 12 mars à AIRVAULT salle jean Emmeneau à 20 h 30, dont les adhérents ont reçu invitation.
Selon les statuts,, elle seule est habilitée à prendre finalement les décisions qui font elles aussi force de loi. Nous demandons instamment ç chacun de raison garder et de ne pas "alourdir" le climat politique délétère créer par des prétentions abusives de quelques uns et par des déclarations intempestives erronées dans la presse.
 
Nous demandons en outre à la fédération du PCF 79 de publier un communiqué dans la presse pour rappeler la position du PCF afin de mettre un terme définif à cette situation dont nze peuvent profiter que nos advzersaires politiques.
 
le bureau provisoir de la section thouarsaise du PCF
 

De : lbenoist [mailto:lbenoist@pcf.fr] 
Envoyé : vendredi 9 mars 2012 18:24
À : bciari@orange.fr
Cc : dialecticom@orange.fr
Objet : législatives/accord national FDG

 

 

A L'attention de Bruno FORNACIARI

Bonjour

 Tu as adressé un courrier au secteur la Vie du Parti concernant les problèmes rencontrés dans la 3ème circonscription des Deux Sèvres .

Je viens donc par la présente répondre à tes questions .

Je te confirme officiellement qu'il est acté dans l'accord national "législatives 2012" conclu entre les formations du Front de Gauche ( PCF/PG/GU)  que la 3ème circonscription est réservée à un(e)  candidat (e)titulaire issu du Parti Communiste Français.

 Celui ou celle ci doit être désigné par les adhérent(e)s cotisant(e)s de la circonscription selon les statuts. 

 Ainsi pour votre département : La 1ère et 3ème circonscriptions : titulaires PCF et la 2ème ciconscription : titulaire PG.

A aucun moment il ne s'agit que  d'autres formations politiques puissent bénéficier d'un candidat titulaire se prévalant du Front de Gauche sur cette circonscription, eu égard aux  équilibres politiques et financiers  nationaux. 

Cet accord est le fruit de mois de négociations entre les partenaires et fait loi entre nous.

Compte tenu du calendrier, de la mobilisation et des dispositions de campagne qui sont prises dans tout le pays, je vous invite, mes camarades, à désigner au plus vite dans les règles ci dessus évoquées votre candidat(e) et son ou sa suppléant(e).

Bien fraternellement.

Lydie BENOIST-responsable nationale Secteur Elections.

Repost 0
Published by bruno fornaciari - dans PCF THOUARSAIS
commenter cet article
20 mars 2012 2 20 /03 /mars /2012 21:31

 

 

Cher camarade,

 

Ci-joint le courrier /invitation de Jean-Pierre GAY qui signe « Pour l'équipe d'animation du Front de Gauche »
Jean-Pierre GAY

Si je ne vois rien à redire sur des initiatives de débats toujours bienvenues, néanmoins je veux faire quelques observations.

La première c’est que le Front de gauche est constitué du PCF du PG et de la FASE. Il est curieux qu’ à Thouars JP GAY et G. PENIT aient décidé sciemment d’évincé le PCF de la campagne du Front de Gauche . Il parle (JP Gay) de la convocation de la 3e assemblée du FDG, celle qui s’est tenue à Thouars puis à Bressuire en oubliant de comptabiliser la 1ere qui s’est tenue à Airvault à l’initiative des communistes, et à laquelle G. PENIT pour le PG malgré qu’il y ait été invité, n’y a pas donner suite. Ce dernier d’ailleurs s’était plaint auprès de la FD du PCF de n’avoir pas été consulter pour son organisation. G. PENIT s’est d’ailleurs lui aussi intronisé « porte-parole » du FdG Thouars/Airvault lors de la conférence de presse commune annonçant la tenue d’assemblée du front de gauche, alors qu’il est le seul « militant » sur le Thouarsais, alors qu’il évite (refuse) de prendre part au FdG d’Airvault là où iltravaille et réside.

La deuxième observation, c’est que les thèmes et les formes de la  campagne doivent être débattus entre les organisations composant le FdG. En effet, nous ne pensons pas que la seule forme d’assemblée débat, quel qu’en soit sa fréquence puisse suffire à argumenter et populariser le programme du FdG. Le public, malgré tout restreint (35 personnes à Thouars et 28 à Bressuire) doit être considérablement élargit. Aussi l’implication des militants, et notamment des militants communistes est déterminante pour aller à la rencontre des travailleurs dans les usines et dans les HLM pour reconquérir les idées et les votes.

Et pour cela nous pensons qu’il faut lier les deux élections Présidentielles et législatives. JL MELENCHON candidat commun pour les Présidentielles, et les candidats communistes désignés dans la 3e circonscription, candidats communs du FdG pour les législatives.

VOTONS MELENCHON AUX PRESIDENTIELLES et VOTONS (le candidat désigné pour le FdG) AUX LEGISLATIVES.

Car bien sûr il faudra des députés pour appliquer ou défendre les propositions portées pendant les campagnes électorales siamoises.

Nous pensons aussi que le PCF doit poursuivre son activité propre. Un plan de travail du Parti doit être élaboré au plus vite. Le report de la réunion proposé par Valérie ne coïncide pas avec l’urgence maintenant d’entrer en campagne, pratiquement et publiquement.

Les candidats aux législatives seront communistes dans la 3e si les accords sont respectés, et s’ils ne le sont pas, ceux qui en prendront la responsabilité par leur attitude devront être fermement combattus. A l’extérieur comme à l’intérieur du Parti.

Cette irresponsabilité rendrait plus difficile la mobilisation des communistes d’une part, mais créerait des divisions néfastes au sein du FdG pour longtemps sans doute. Ce n’est pas qu’une question de leadership sur le Thouarsais, mais d’une question bien politique d’intervention du PCF dans le secteur avec ses propositions, sa conception de l’union, son action militante, et bien sûr, de sa représentativité électorale au niveau local et départemental.

Les divergences avec la FASE sur ce point sont fondamentales, et ce n’est pas fortuit que JP Gay déclarait aux dernières régionales que le FdG ne pouvait pas prétendre rassembler tous les anticapitalistes, laissant entendre par là qu’il fallait lui faire une place de candidat à Thouars notamment. Ce n’est pas fortuit non plus que Clémentine Autain, rédactrice du CAN de la FASE en juin dernier considérait «  que le meilleur candidat commun à la Présidentielle serait le nôtre ». Je rappelle pour mémoire que la FASE n’a rejoint le FdG que depuis 6 mois au mois de juin dernier.

JP Gay et G. Penit refusent de considérer les communistes et la section de Thouars comme des interlocuteurs. Nous pourrions faire de même et se lancer dans une campagne qui deviendrait fratricide. Nous nous en sommes abstenus jusqu’à ce jour. Nous invitons la Fédération du PCF à prendre ses responsabilités et à clarifier la position communiste tant avec la FASE qu’avec le  PG sur toutes les question, et à ne pas ignorer la section et les communistes du Thouarsais, mais bien plutôt de se concerter pour une réponse commune et conjointe.

La  cacophonie, voire une campagne antagonique serait désastreuse immédiatement et durablement. Mais nous ne nous laisserons pas déborder par l’anticommunisme de la FASE, et nous ne nous laisserons pas entraîner non plus dans le renaissance via le FDG de la conception du rassemblement qui avait prévalu lors de la constitution de feu les collectifs antilibéraux. La stratégie de Front initiée par le PCF dépasse la contradiction rencontrée alors. 

Bruno FORNACIARI 

--------------------------------------------------------------------------------------------------------------------------------- 

De : Jean-Pierre GAY [mailto:gayjean-pierre@orange.fr] 
Envoyé : samedi 14 janvier 2012 09:44
À : destinataires inconnus:
Objet : Assemblée citoyenne jeudi 19 janvier

 

Chers camarades, chers amis,

    Nous vous proposons de participer à la 3ème assemblée citoyenne du Front de Gauche (lire le fichier joint).
Si, comme nous, vous êtes persuadés que la gauche ne pourra l'emporter le 6 mai que si Jean-Luc Mélenchon 
obtient le score le plus élevé possible au premier tour, il nous faut intensifier la campagne pour le Front de Gauche.
Transférez cette invitation, parlez-en autour de vous, proposez à un ou une ami-e, à un jeune de vos connaissances
de vous accompagner jeudi.

Très cordialement

Pour l'équipe d'animation du Front de Gauche
Jean-Pierre GAY

 

http://bruno-fornaciari.over-blog.com

 

Repost 0
Published by bruno fornaciari - dans PCF THOUARSAIS
commenter cet article
20 mars 2012 2 20 /03 /mars /2012 21:27

 

De : lbenoist [mailto:lbenoist@pcf.fr] 
Envoyé : dimanche 22 janvier 2012 16:54
À : Bruno FORNACIARI
Cc : pcf79@orange.fr
Objet : législative 2 sèvres

 
 

 

>  
> Cher Camarade,
> Suite a tes questions, je  t'informe que lors de l'accord national signé entre les partenaires du Front de Gauche il a été acté pour le département des Deux Sèvres la répartition suivante : la 1ère et 3ème circonscriptions avec un titulaire du PCF, la 2ème circonscription avec un titulaire du P.G.
> En ce qui concerne les suppléant(e)s, nous sommes convenus avec le Parti de Gauche et la Gauche Unitaire (seuls signataires avec le PCF de l'accord national)  qu'il revenait aux  fédérations d'en discuter et d'en décider avec les partenaires locaux. Bien entendu tous ces éléments s'inscrivent dans le respect de nos statuts qui comme tu le sais , accordent aux adhérents de la circonscription , en lien avec leur fédération , d'etre les décideurs (voir article des Statuts). Il convient donc que les communistes adhérents, a jour de leurs cotisations, puissent désigner le ou la titulaire ainsi que son ou sa suppléant(e).  Dans le cas présent, avec plusieurs candidats a la candidature , il est de la responsabilité fédérale d'organiser le scrutin , quelque soit le choix énoncé par le Conseil départemental.
> Bien fraternellement.  lydie Benoist 
 
> Voici ce que nous revendiquons, et avons essayé de faire comprendre,  document  que la Fédé a reçu  le 22 janvier,  le Conseil fédéral  en a t-il été informé. Voila les questions bien naturelles auxquelles pesonne ne veut répondre.... Trouves-moi un texte qui  donne les pleins pouvoirs aux assemblées citoyennes pour désigner les candidats??????? J'espère que tu sera là lundi prochain pour défendre éventuellement cette thèse.   


Nénesse    

           

 Pour info,  Lydie Benoist est la responsable nationale pour  les questions  électorales.

Repost 0
Published by bruno fornaciari - dans PCF 79
commenter cet article
20 mars 2012 2 20 /03 /mars /2012 21:25

 

> Message du 09/03/12 16:35
> De : "Levindre Ernest" 
> A : ernest.levindre@orange.fr
> Copie à : "bciari  [bciari]" 
> Objet : tr: urgence sur la 3ème circonscription






Le 9 mars 2012


Cher-e-s camarades,

Nous confirmons la réunion des communistes de la 3e circonscriotion qui aura lieu le 12 mars salle Jean Ermenneau à AIRVAULT à 20 h 30.

L'ordre du jour est la désignation des candidats communistes qui représenterons le Front de Gauche dans la 3e circonsription comme l'arrête l'accord national entre les formations du Front de gauche.

Pour ton information et ta réflexion du trouveras ci-après la réponse à nos questions, de la camarade responsable des élections au comité national.

Cher Camarade, > Suite a tes questions, je  t'informe que lors de l'accord national signé entre les partenaires du Front de Gauche il a été acté pour le département des Deux Sèvres la répartition suivante : la 1ère et 3ème circonscriptions avec un titulaire du PCF, la 2ème circonscription avec un titulaire du P.G.
> En ce qui concerne les suppléant(e)s, nous sommes convenus avec le Parti de Gauche et la Gauche Unitaire (seuls signataires avec le PCF de l'accord national)  qu'il revenait aux  fédérations d'en discuter et d'en décider avec les partenaires locaux. Bien entendu tous ces éléments s'inscrivent dans le respect de nos statuts qui comme tu le sais , accordent aux adhérents de la circonscription , en lien avec leur fédération , d'etre les décideurs (voir article des Statuts). Il convient donc que les communistes adhérents, a jour de leurs cotisations, puissent désigner le ou la titulaire ainsi que son ou sa suppléant(e).  Dans le cas présent, avec plusieurs candidats a la candidature , il est de la responsabilité fédérale d'organiser le scrutin , quelque soit le choix énoncé par le Conseil départemental.
> Bien fraternellement.  lydie Benoist 


,

Commel'indique les statuts du PCF, ce sont les adhérents à jour  de leur cotisation qui lors de l'assemblée générale générale et après débat désignerons les candidats.

Vous le savez, chacun, à titre personnel, où collectivement, peut présenter une ou plusieurs candidatures  pour assumer la responsabilité de représenter le PCF et le Front de gauche aux les législatives. Et bien entendu, toutes les candidatures seront examinées.

Vraisemblablement plusieurs candidatures seront soumises à la réflexion des communistes présents qui seront appelés à  en débattre et à  à prendre les décisions pour l'exercice démocratique de la souveraineté des communistes;. Ce qui tarduit la vitalité et l'engagement militant.

Nous vous rappelons que les stauts du PCF recommandent d'être à jour de ses cotisations pour ceux d'entre nous qui sont en possession de leur carte d'adhérent.

C'est pourquoi, nous te demandons de te munir de ton carnet de chèque pour cette mise  à jour de tes cotisations si cela n'est déjà fait.



> Bonjour à toutes et à tous. 

>
Il est inutile de rappeler que les semaines passées on été fertiles en événements qui ont fait l'objet d'un débat nourri vendredi dernier 2 mars à AIRVAULT en présence de JC MORISSON.
Hier nous avons eu au téléphone Denis RONDEPIERRE  du Comité National qui suit les fédérations. Il nous a confirmé que l'accord national sur la répartition des candidats  s'applique aussi dans le 79 et doit étre respecté, que les assemblées citoyennes n'ont nullement vocation à désigner tel ou tel candidat....
Par conséquent, après la défection d'ELIE MAUDET  il y a lieu de réunir à nouveau les communistes de la 3ème circonscription, après avoir fait appel à candidature, d'en débattre, et de désigner nos candidats.
Nous demandons donc à la fédé de nous aider à préparer cette assemblée qui pourrait se tenir lundi 12 mars à AIRVAULT, et d'informer nos partenaires du FRONT de GAUCHE de cet état de fait intangible, afin d'éviter toute ambiguité lors de l'assemblée citoyennes du 13 mars prochain. Cette proposition est faite au nom du bureau provisoire  de la section THOUARS/AIRVAULT.   
A noter que D RONDEPIERRE au COMITE NATIONAL  transmet le dossier à LYDIE BENOIST, que pour notre part, nous  organisons une conférence de presse demain mercredi à 18 h.  
Pour le bureau provosoire E. LEVINDRE
> > >  

> > > >  
> Message du 06/03/12 09:55
Repost 0
Published by bruno fornaciari - dans PCF THOUARSAIS
commenter cet article
20 mars 2012 2 20 /03 /mars /2012 21:21

 Message du 06/03/12 09:55
> De : "Levindre Ernest" 
> A : "pcf79  [pcf79]" 
> Copie à : "zeekaffjeannine  [zeekaffjeannine]" 
> Objet : urgence sur la 3ème circonscription 

Le 6 mars 2012

> Bonjour à toutes et à tous.
Il est inutile de rappeler que les semaines passées on été fertiles en événements qui ont fait l'objet d'un débat nourri vendredi dernier 2 mars à AIRVAULT en présence de JC MORISSON.
Hier nous avons eu au téléphone Denis RONDEPIERRE  du Comité National qui suit les fédérations. Il nous a confirmé que l'accord national sur la répartition des candidats  s'applique aussi dans le 79 et doit étre respecté, que les assemblées citoyennes n'ont nullement vocation à désigner tel ou tel candidat....
Par conséquent, après la défection d'ELIE MAUDET  il y a lieu de réunir à nouveau les communistes de la 3ème circonscription, après avoir fait appel à candidature, d'en débattre, et de désigner nos candidats.
Nous demandons donc à la fédé de nous aider à préparer cette assemblée qui pourrait se tenir lundi 12 mars à AIRVAULT, et d'informer nos partenaires du FRONT de GAUCHE de cet état de fait intangible, afin d'éviter toute ambiguité lors de l'assemblée citoyennes du 13 mars prochain. Cette proposition est faite au nom du bureau provisoire  de la section THOUARS/AIRVAULT.  
A noter que D RONDEPIERRE au COMITE NATIONAL  transmet le dossier à LYDIE BENOIST, que pour notre part, nous  organisons une conférence de presse demain mercredi à 18 h.  
Pour le bureau provosoire E. LEVINDRE
Repost 0
Published by bruno fornaciari - dans PCF 79
commenter cet article
20 mars 2012 2 20 /03 /mars /2012 21:19

 

> From: bciari@orange.fr
> Subject: liquidation du PCF dans le Nord Deux-Sèvres
> Date: Tue, 28 Feb 2012 15:56:23 +0100
> CC: joelgrellier@live.fr
> To: ernest.levindre@orange.fr

> Avec le renoncement d'Elie Maudet à representer le PCF comme le candidat du front de Gauche, les manoeuvres de liquidation du Parti communistes entreprises par la "direction fédérale" viennent de trouver leur épilogue.
> La clique composée de JP Gelot et JC Morisson, dont Elie Maudet a été tout à la fois le jouet et le complice ont perdu définitivement la confiance des communistes thouarsais. Devant le déni démocratique permanent et l'entreprise de liquidation qu'ils escomptent désormais pousser à son terme, les communistes soussignés refusent cette perspective et exigent la démission de la clique révisionniste.

> Ils ne se considèrent plus désormais représentés par eux et se réunissent dès mardi prochain 28 février à Thouars pour faire le point de la situation nouvelle ainsi créée, et prendre toutes les dispositions pour désigner les candidats issus du Parti communiste qui représenteront le Front de gauche dans la 3e circonscription, comme le stipule l'accord des formations du Front de gauche (PCF, PG et Gauche Unitaire).

> Une courte introduction à la discussion sera sera présentée par Ernest Levindré aux communistes de la 3e circonscription présents qui participeront à la décision commune.

> La réunion aura lieu salle Denfert Rochereau le mardi 28 février à 20 h 30

> Dans l'attente du plaisir de te rencontrer,

> reçois, cher camarades, nos fraternelles salutations.

> Pour le bureau provisoire de la section du Thouarsais

> Ernest Levindre, Joel grellier, Bruno Fornaciari

Repost 0
Published by bruno fornaciari - dans PCF THOUARSAIS
commenter cet article

BRUNO FORNACIARI

HPIM3303

Recherche

Texte Libre