Un vrai miracle économique: un taux de chômage historiquement bas, un commerce extérieur florissant, une croissance meilleure qu'en France, des PME orientées vers les nouvelles technologies... N'en jettez plus!

Mais, à quel prix? L'Allemagne, c'est aussi, d'après l'OCDE, le pays développé où les inégalités et la pauvreté ont le plus progressé. 20% de travailleurs pauvres, des retraités obligés de retourner travailler pour compléter leurs maigres pensions, des petits boulots payés 1 euro de l'heure.

Cette "face cachée" ne concerne pas seulement les oubliés du miracle allemand. Elle est une des raisons de ce "miracle".

Berlin doit aussi s'attaquer à d'autres défis de grande ampleur: le déficit des naissances pénalise déjà le dynamisme du pays alors que l'industrie est en manque de main d’œuvre qualifiée.

Alors, sur quoi repose vraiment la réussite allemande? Quelles en sont les failles? Ce modèle est-il transposable en France?

A l’heure de la sacro-sainte nécessité d’une convergence "franco-allemande", ces questions méritaient bien  d’être posées. Retraites, immigration, démographie, précarité...

Notre dossier passe au scanner le modèle économique allemand, avec ses faiblesses et ses contre-vérités.