Overblog Suivre ce blog
Administration Créer mon blog
22 décembre 2011 4 22 /12 /décembre /2011 10:35

09h15 le neuf-quinze


Tristesse. D'abord de la tristesse, en apprenant soudain que les cousins de Rue89 viennent de se laisser racheter par Claude Perdriel. Depuis 2007, on souque côte à côte, dans l'aventure des "pure players", comme on dit. Chacun dans sa barque évidemment, mais avec des passerelles, en s'enquiérant de la santé de l'autre, en se réjouissant sincèrement des caps franchis, des succès réciproques. C'est fini. Au bout de l'impasse, Rue89 a choisi le boulevard. Et c'est triste.

J'entends bien les proclamations des fondateurs: on continuera comme avant, rien n'a changé, on reste dans nos locaux, indépendance éditoriale complète, etc etc. Même s'ils sont de bonne foi, s'ils veulent eux-même y croire, ce n'est évidemment pas vrai. Un premier signe minuscule: alors que toute la presse en ligne, hier, titrait "L'Obs rachète Rue89", le site lui-même multipliait les contorsions verbales corporate, du genre "Rue89 rejoint le groupe Observateur". "Rejoint le groupe": ça commence comme ça, l'aliénation. Quand la langue de coton des communiqués remplace les vrais mots. Quand on ne sait plus, quand on n'ose plus, nommer simplement ce qui nous arrive.

Un media, c'est un tout. Structure actionnariale, sources de financement, et contenu ne font qu'un. Un media, avant même qu'il écrive ou dise quoi que ce soit, c'est un discours, une promesse. La presse de la Résistance, le Libé de Sartre, les radios libres, tous ces medias issus d'un combat et portés par une génération, furent d'abord des promesses. La vague des pure players de 2007 est la dernière en date. Rue89, comme Mediapart, comme nous, comme d'autres chaque jour plus nombreux, ont porté, portent la promesse d'une presse affranchie des contraintes techniques des vieux supports (ça, ça continuera) mais aussi libérée des vieilles connivences, avec la corporation journalistique, avec les pouvoirs politiques, avec l'argent, avec la pub, bref ce qu'on appelle l'establishment. Sur tous ces plans, hélas, je ne vois pas qui peut être plus représentatif des vieux medias que L'Obs, avec ses pages culturelles de complaisance, son feuilletonnage arthritique de la politique politicienne franchouillarde, sa frileuse bien-pensance idéologico-économique, ses sagas enamourées de winneurs du patronat, et ses pleines pages de pub pour les montres qui montrent qu'on n'a pas raté sa vie (même si, attention, ne me faites pas dire ce que je n'ai pas dit, il y a aussi de bons papiers dans L'Obs).

Je sais bien que Rue89 avait fait des choix différents des nôtres. Ils comptaient sur l'argent de la pub, et ils avaient accepté des subventions d'Etat. Mais c'était jusqu'à présent au nom de la perpétuation d'une différence, de la poursuite opiniâtre d'une aventure en solitaire, fidèle aux principes de départ, et notamment au premier : l'indépendance. C'est fini. Je n'ai aucune envie de faire le malin, et d'en tirer des conclusions péremptoires sur la supériorité du modèle par abonnements, que nous avons nous-même choisi. Mais tout de même. Ma tristesse de ce matin est -un peu- atténuée par le réconfort de penser que nous avons eu raison de miser sur l'engagement citoyen de nos abonnés, sur ce geste délibéré et fier, que constitue l'achat, ou l'abonnement, et dont nos tout premiers abonnés de fin 2007 nous donnent en ce moment même un signe, en renouvelant massivement leur engagement, à l'approche de l'échéance de janvier.

Faut-il pour autant désespérer d'Internet, comme support permettant de contourner, et de renouveler, un système médiatique vermoulu ? Evidemment non. La vie est ingénieuse. Les réseaux sociaux, Facebook, Twitter, nous permettent chaque jour d'expérimenter de nouveaux circuits de cheminement de l'info. L'info virale n'en est qu'au début de ses possibles. Tout cela, le minuscule, le solitaire, le non-décrété d'avance, le détournement inattendu de technologie, est sans doute au moins aussi prometteur que le solide projet (trop bien ?) construit d'avance. Par ailleurs, symétriquement, sans doute "l'esprit Internet" contribuera-t-il aussi, à la marge, à rénover les anciens médias, en les attaquant par leurs sites. C'est tout le mal qu'il faut souhaiter à la nouvelle entité Rue89 / Obs.

Reste une question: cette chronique que vous lisez, chaque matin, doit-elle continuer à être également publiée sur Rue89 ? Dans ce partenariat, jusqu'à maintenant, chacun trouvait son compte. Rue89 publiait chaque matin un contenu gratuit, bonne affaire. Et nous, @si, on bénéficiait de leur trafic. La publication chez eux nous donnait un peu de cette visibilité dont nous prive notre structure semi-fermée. Ce partenariat a-t-il encore un sens ? Aurai-je encore envie de me voir publié sur un site appartenant à Perdriel ? Les camarades de Rue89 en auront-ils eux-mêmes encore envie ? Et vous ? Si je pose la question, c'est vraiment parce que je ne sais pas, le rebondissement est encore trop neuf, il y a du pour et du contre. Le hasard faisant bien les choses, cette chronique est la dernière de l'année, et le matinaute va s'octroyer quelques jours de grasses matinées, qui vont permettre à tout le monde de réfléchir. Y compris à vous, d'ailleurs, chers abonnés plus chéris que jamais, dont les avis seront comme toujours éclairants, si vous n'avez pas d'autres urgences, évidemment. Très joyeuses fêtes, en tout état de cause, si on ne se reparle pas d'ici-là.

Impasse 89, ou boulevard 89 ?

Repost 0
22 décembre 2011 4 22 /12 /décembre /2011 06:43

 

Une du site rue.89

Médias - le 21 Décembre 2011

Rue 89 racheté par le Nouvel Obs: la fin de l'indépendance des pure players

Le Nouvel Observateur a racheté ce mercredi 100% du site d'information Rue89. Ce changement d'actionnariat vient confimer la tendance lourde du moment qui est à la prise de contrôle de sites d'informations purement web par des acteurs des médias à cheval sur le papier et le numérique. Pure players indépendants, comptez-vous...

 

Avec le rachat de Rue 89, le remue-ménage se poursuit dans les tours de table des sites d'informations en ligne, faisant émerger des actionnaires incontournables du secteur. Déjà actionnaire du Monde, Xavier Niel, patron de Free, a mis des billes dans Owni, Bakchich et Atlantico. Autre actionnaire du Monde, Mathieu Pigasse avait lui aussi mis au pot de Rue 89. Le Monde lui-même est en train d'oeuvrer à la création d'un Huffington Post à la française, dirigé par Anne Sinclair. Quant à Marc Simoncini, créateur du site de rencontres Meetic, il a lui-aussi pris des parts dans Owni et Atlantico. Seul Mediapart se tient à l'écart de ces grandes manoeuvres, avec 56000 abonnés revendiqués et des comptes positifs pour 2011.

 

Le Nouvel Obs "complète son offre numérique"

C'est dans ce contexte que Claude Perdriel, 85 ans, annonce son alliance avec Rue 89, après avoir acquis en juin dernier 3,4% du capital du pure player. Dans un communiqué, il souligne: "J'éprouve la plus grande estime professionnelle pour Rue89 depuis sa création. Je suis très heureux de cette entente avec les fondateurs qui nous permettra de mieux nous adapter à l'évolution rapide du web." Le Nouvel Obs, qui a reboosté dernièrement son site, complète grâce à Rue 89 son offre numérique, "avec une proposition complète dans tous les segments de l'actualité". Le montant de l'opération n'a pas été dévoilé, les deux parties arguant que l'accord définitif était en cours d'élaboration. Il devrait être signé début janvier.

 

Pierre Haski: "Une part de renoncement"

"Il y a une part de renoncement dans une décision pareille. On était parti sur une voie autonome", a expliqué à l'AFP Pierre Haski. Mais le fondateur et président de Rue 89 juge cette évolution inexorable: "Avec cette alliance, Rue89 est pérennisé et va pouvoir se développer. On va aussi embaucher, c'est hyper positif. On est dans une période de crise, on est fragile et on se heurte à une difficulté permanente: on a des revenus pour vivre, mais pas pour se développer. Les groupes de presse, eux, veulent diversifier leurs offres et s'allier avec des pure players audacieux."

 

Pierre Haski promet que son site devenu aujourd'hui nouvelle filiale du Nouvel Observateur conservera son indépendance et la même équipe dirigeante. Rue89, qui compte aujourd'hui 25 salariés en CDI, avait été lancé en mai 2007, sans investisseur, ni groupe de presse, par d'anciens journalistes de Libération, Pierre Haski, Laurent Mauriac, directeur général, et Pascal Riché, rédacteur en chef. Son contenu est gratuit.

Repost 0
Published by bruno fornaciari - dans MEDIAS et PLURALISME
commenter cet article
22 décembre 2011 4 22 /12 /décembre /2011 06:29

EXCLUSIF: le projet de "traité Merkozy" dévoilé et commenté dans l'Humanité de ce jeudi

Mots clés : l'humanité, europe, règle d'or,

L'Humanité s'est procuré le texte encore provisoire de cet "accord international" et le publie dans son intégralité. Qu'y retrouve-t-on? Avant tout, l'inscription de la règle d'or dans les constitutions nationales. La très libérale Cour de justice européenne est chargée de contrôler que cette règle de plomb  est retranscrite comme il se doit dans le droit international.

A cela viennent s'ajouter d'autres restrictions qui soustraient les budgets aux contrôles des peuples... Ce projet de traité est une sorte de couronnement de toutes les mesures d'austérité prises depuis le début de la crise. Il entend les graver dans le marbre pour les mettre hors de portée de la souveraineté populaire.

A lire aussi dans l'Humanité de jeudi 22 décembre:

  • Aéroport: Coup de force contre le droit de grève
  • Politique: Le rejet grandissant de l'Europe libérale, selon une étude Ifop-Fondation Jean Jaurès
  • Social: Une campagne pour mettre en cause le droit syndical
  • Vingt ans après, une société russe qui se cherche après
  • "Avec la biométrie, l'identification se fait sur du vivant", entretien avec Alain Brossat

Et retrouvez chaque jour les aventures des Nouveaux Pieds Nickelés, nos séries Un terroir, un produit et la Littérature se met à table

Repost 0
Published by bruno fornaciari - dans MEDIAS et PLURALISME
commenter cet article
22 décembre 2011 4 22 /12 /décembre /2011 06:16

Nicolas Sarkozy : du Fouquet’s aux Restos du Coeur.


Diantre !


Demain, il y aura, en France, un évènement majeur. Le président de la République française Nicolas Sarkozy se rendra au Resto du Coeur. Pour l’ami des riches et ses niches fiscales, c’est un fait majeur. Une escroquerie. Une voltige mensongère. De l’esbroufe. Une provocation à but électoraliste. C’est à mourir de rire ou à en pleurer ? Alors que ses amis de Bruxelles veulent supprimer les subventions octroyées aux associations, qui ont bénéficié d’un répit jusqu’en 2013.


 

Oui, le programme européen d’aide aux plus démunis devrait être totalement arrêté en 2013. Les associations s’insurgent. Croix Rouge française, Banques Alimentaires, Restos du Coeur, Secours Populaire, toutes ces associations caritatives se mobilisent. Elles veulent empêcher la fin du programme d’aides européennes aux plus démunis, prévue pour 2013. Dès l’an prochain, 75% de ces aides devraient déjà disparaître, soit 400 millions d’euros.

Alors que la précarité ne cesse d’augmenter et touche même maintenant les personnes qui travaillent, la suppression de ces aides européennes est impossible à imaginer pour tous les bénévoles qui côtoient tous les jours les personnes les plus démunies. Celles qui n’ont même pas les moyens de nourrir décemment leur famille. Et là, avec le cynisme qu’on lui connait, Nicolas Sarkozy se rend demain dans un Resto du coeur. Pour faire quoi, pour dire quoi ? Qu’il s’occupe de ces gens ?


Se pointer dans un Resto du Coeur pendant les fêtes, après sa visite surprise avec caméras hier, aux urgences d’un hôpital à Argenteuil dans le Val d’Oise 9-5, ce type est la pire bordille qui puisse exister. Un vrai saligaud. Il passe donc du Fouquet’s aux Restos du Coeur. Pourquoi ne pas organiser un Fouquet’s du Coeur ? Adieu le caviar, le chapon, les huîtres, les langoustes et les truffes ? Que nenni. Le président Nicolas Sarkozy a révélé que son plat préféré est la fondue. La fondue est un plat populaire et convivial, excellent pour l’image du président qui aime bien racler les fonds de casserole.


Faire des sketchs  sur TF1 lui va comme un gant, lorsqu’il veut s’échapper hypocritement de son bling bling. Mais, c’est sans doute Coluche qui se retournera dans sa tombe. Quelle profanation ! Quelle prémonition des “Guignols de l’info” dès 2007. Voir vidéo.

 

 

Repost 0
Published by bruno fornaciari - dans LE SAVIEZ-VOUS
commenter cet article
22 décembre 2011 4 22 /12 /décembre /2011 06:12

 

Nouveau traité européen: pas contre nous, pas sans nous !

 

Le sommet européen du 9 décembre a décidé d'adopter un nouveau traité européen dès le mois de mars. Ce texte exigera des États qu'ils insèrent dans leur Constitution une « règle d'or » pour la réduction de leur déficit public. En le limitant à 0,5% du PIB en temps normal, cette règle agira comme un carcan d’austérité, empêchant toute politique économique alternative.

 

Le projet de traité prévoit par ailleurs de durcir les règles qui figuraient déjà dans le Traité de Maastricht puis de Lisbonne, en imposant de lourdes sanctions « immédiates » et « automatiques » aux pays contrevenants. En outre, concernant le stock actuel des dettes publiques, le nouveau traité exclurait toute annulation même partielle pour les pays en difficulté, telle celle concédée récemment dans le cas de la Grèce.

 

Partout les citoyens, les usagers des services publics, les assurés sociaux devront payer pour rembourser les banques, même si celles-ci ont spéculé sur les obligations d’État et prêté à des taux abusifs. Alors que la dette résulte pour une large part des dérives de la finance et des cadeaux fiscaux décidés depuis vingt ans au profit des catégories aisées !

 

Ce traité, purement punitif, ne prévoit rien pour réduire le pouvoir de l'industrie financière ou approfondir les solidarités entre peuples européens. Il contraindrait les États à des politiques d'austérité sans limites. Le caractère de plus en plus antisocial et antidémocratique de la construction européenne suscitera des luttes sociales et citoyennes légitimes mais fera aussi le jeu des démagogues nationalistes et xénophobes.

 

Décidé en quelques semaines sous la pression des agences de notation, ce nouveau traité risque d'être ratifié en hâte par voie parlementaire dans le dos des peuples. Son adoption marquerait un recul décisif de la démocratie en France et en Europe. Il appartient aux mouvements sociaux européens d'empêcher ce recul en imposant un vrai débat démocratique sur la dette publique, les alternatives à l'austérité et une nouvelle construction européenne.

 

En France, le Collectif pour un audit citoyen de la dette publique appelle tous les citoyens à se mobiliser dans leurs quartiers, leurs villages, leurs lieux de travail, pour construire ensemble ce débat. Réunions publiques, manifestations, pétitions, occupations, actions symboliques... dans les semaines qui viennent, nous devons multiplier les initiatives pour nous opposer à l'adoption de ce traité. Nous tiendrons le 14 janvier à Paris une réunion nationale des collectifs locaux pour l'audit citoyen de la dette, afin d'échanger sur nos pratiques et de coordonner nos initiatives.

 

Collectif pour un audit citoyen de la dette publique (www.audit-citoyen.org),

Le 21 décembre 2011

 

Repost 0
Published by bruno fornaciari - dans SOCIAL-ECONOMIE-FINANCES
commenter cet article
22 décembre 2011 4 22 /12 /décembre /2011 05:56

 

Corée du Nord : Les peuples ont besoin de démocratie

L'annonce du décès de Kim Jong-il, qui maintenait depuis 1994 un régime de fer sur son pays, ouvre une période d'incertitude.

 

Le pouvoir semble revenir aux mains de son fils Kim Jong-un mais la dynastie héréditaire des Kim, qui dirige le pays depuis 1953 dans une opacité anti-démocratique et dans un consternant culte de la personnalité, va-t-elle perdurer ?

 

Ce régime n'est plus, depuis des décennies, qu'une caricature grossière, étrangère à ce que nous nommons pour notre part, le communisme. Les relations du PCF et du parti au pouvoir en Corée du Nord sont rompues depuis bien longtemps.

 

Les peuples de Corée du Nord et de Corée du Sud ont besoin de démocratie, de paix, de démilitarisation, de développement social. Depuis 1953, pourtant, les problèmes persistent et la tension régionale n'a jamais vraiment baissé comme le montrent les confrontations récentes, et la péninsule est une des régions les plus militarisées du monde.

 

Le changement de dirigeant en Corée du Nord permettra-t-il le changement nécessaire ? La responsabilité des États-Unis, de chacun des pays membres du Conseil de sécurité des Nations unies et de l’ensemble des pays de la région est directement engagée.

 

Tout doit être fait, notamment par la France pour aller dans ce sens. C'est à cela que les communistes français entendent œuvrer.

Repost 0
Published by bruno fornaciari - dans INTERNATIONAL
commenter cet article
22 décembre 2011 4 22 /12 /décembre /2011 05:42
Repost 0
21 décembre 2011 3 21 /12 /décembre /2011 17:23
AFP, Mise à jour : 21/12/2011 12:49

La BCE prête 489 milliards d'euros sur trois ans aux banques de la zone euro

La Banque centrale européenne (BCE) a alloué mercredi 489,191 milliards à 523 banques de la zone euro lors d'une opération inédite de prêt à trois ans, a-t-elle annoncé sur son site internet.

 

Le logo de l'euro devant le siège de la BCE à Francfort.

Le logo de l'euro devant le siège de la BCE à Francfort.

 

C'est davantage que les 442,24 milliards d'euros que la BCE avait accordé lors de sa première opération à un an en juin 2009, et qui constituait un record.

 

Les analystes prévoyaient une fourchette large comprise entre 100 et 500 milliards d'euros, estimant que certains établissements bancaires n'oseraient pas faire appel aux fonds de la BCE pour ne pas être "stigmatisés", soit laisser penser qu'ils n'avaient pas la capacité de lever l'argent dont ils ont besoin sur les marchés financiers.

 

La BCE, inquiète du mauvais fonctionnement du marché interbancaire qui pourrait se traduire par une restriction du crédit aux ménages et entreprises pénalisant ainsi la croissance, les a largement encouragés à venir s'approvisionner à ses caisses, élargissant par ailleurs la catégorie des garanties qu'elle accepte en contrepartie de ses prêts pour permettre aux établissements les plus en difficulté d'en bénéficier.

 

Pour nombre d'observateurs, les banques pourraient user de cet argent pour acheter de la dette de leurs Etats et ainsi soulager la crise qui frappe nombre d'enter eux.

 

Mais pour d'autres, elles en useront surtout pour rembourser leurs propres échéances. Plus de 600 milliards de dette bancaire arrivent à maturité en 2012 dont 230 milliards rien qu'au premier trimestre, a rappelé le président de la BCE Mario Draghi.

 

"Les banques sauvant les (Etats) souverains semble improbable", a commenté Christian Schulz, économiste de la banque Berenberg.

 

Repost 0
Published by bruno fornaciari - dans SOCIAL-ECONOMIE-FINANCES
commenter cet article
21 décembre 2011 3 21 /12 /décembre /2011 17:01

Le Nouvel Observateur rachète 100% du site d'information Rue89

Le Nouvel Observateur a racheté 100% du site d'information Rue89 qui, tout en devenant une filiale de l'hebdomadaire, conservera son indépendance et la même équipe dirigeante, a annoncé mercredi Pierre Haski, fondateur et président du site d'information en ligne.

Page d'accueil du site Rue89 le 21 décembre 2011

"Rue89 et le groupe Nouvel Observateur annoncent mercredi leur alliance. Cet accord, qui sera effectif le 31 décembre, se matérialise par le rachat du capital de Rue89 par Claude Perdriel, le fondateur et patron du Nouvel Observateur. Il pérennise l'aventure de notre site en lui garantissant son indépendance éditoriale totale", écrit Pierre Haski dans un texte publié sur Rue89.

Dans un communiqué, le magazine a confirmé cette opération, soulignant que celle-ci "permettra aux deux entreprises de bénéficier mutuellement de leur expertise et de la position unique que cette opération confère à leur offre numérique, avec une proposition complète dans tous les segments de l'actualité".

Le montant de l'opération n'a pas été dévoilé, les deux parties arguant que l'accord définitif était en cours d'élaboration. Il devrait être signé début janvier.

 

Site indépe,dant ou au service du PS pour la Présidentielle?  A SUIVRE bien entendu.

Repost 0
Published by bruno fornaciari - dans MEDIAS et PLURALISME
commenter cet article
21 décembre 2011 3 21 /12 /décembre /2011 14:05

salah_hamouri_bandeau

 

Le lundi 19 décembre 2011 sur France Culture, dans le journal de 6 h 30 et 8h, une journaliste évoquant la libération des 550 prisonniers palestiniens a précisé : « parmi eux le franco-palestinien Salah Hamouri, condamné pour le meurtre d'un rabbin...et libéré quelques mois avant la fin de sa peine ».

 

Salah Hamouri n'a jamais été accusé d'avoir tué ce rabbin mais d'en avoir eu l'intention sans que le tribunal ait pu en fournir la moindre preuve. Salah Hamouri qui a toujours nié ce dont on l'accuse, a été condamné comme des milliers d'autres Palestiniens, par un tribunal militaire d'occupation illégal au regard du droit international.

 

Il n'a pas été libéré quelques mois avant la fin de sa peine mais 21 jours après. Un document du Comité International de la Croix Rouge, validé par les autorités israéliennes et remis à sa famille à la fin du procès, l'atteste. Le Parti de Gauche salue chaleureusement la libération de Salah Hamouri. Il a participé à toutes les initiatives prises dans notre pays pour sa libération tant au nom du PG que dans le cadre du Front de Gauche.

 

Devant les propos malhonnêtes de France Culture qui mettent gravement en cause l'honneur de Salah Hamouri, le Parti de Gauche, solidaire de Salah Hamouri et du combat des Palestiniens pour leurs droits, réclame à la fois un rectificatif et des excuses face à ce manquement inqualifiable à la déontologie journalistique qui porte gravement atteinte également à la crédibilité de France-Culture.

 

Et alors que France Culture s'abaisse à une affirmation grossièrement mensongère, le CRIF reprenant aveuglément des médias israéliens prétend que Salah aurait déclaré à l'agence Reuters que « le rabbin Yossef Ovadia mérite la mort ». Reuters a démenti avec vigueur avoir recueilli de tels propos de Salah qui proteste lui aussi en vain.

Le soutien sans faille apporté par le CRIF à la politique de colonisation et d'occupation d'Israël atteint ici un rare sommet de haine.

Le Parti de Gauche condamne avec la plus grande fermeté les propos du CRIF qui sont autant d'incitations à la violence tombant sous le coup de la loi. Par conséquent, il en appelle dans ce cas d'extrême gravité aux autorités françaises pour que cesse cette campagne odieuse que relaie le CRIF.

 

Christophe Ventura,
Secrétaire National aux Initiatives internationalistes

 

André Curtillat,
membre du Groupe Palestine du Parti de Gauche

 

Repost 0
Published by bruno fornaciari - dans SOLIDARITE INTERNATIONALE
commenter cet article

BRUNO FORNACIARI

HPIM3303

Recherche

Texte Libre