Overblog Suivre ce blog
Administration Créer mon blog
1 avril 2015 3 01 /04 /avril /2015 17:30
Repost 0
Published by bruno fornaciari - dans SANTE groupe GDR-CRC
commenter cet article
1 avril 2015 3 01 /04 /avril /2015 17:16
Repost 0
Published by bruno fornaciari - dans groupe GDR-CRC
commenter cet article
1 avril 2015 3 01 /04 /avril /2015 15:19

Sylvain Chazot

  • "Je voudrais préciser, parce que cela pourrait surprendre quelques téléspectateurs, que nous avons lancé moult invitations à des responsables du Front national pour participer à l'ensemble des débats de cette soirée mais au Front national, il y a peu de gens qui parlent. Celui qui parle, c'est Florian Philippot. Il était invité à 22h et, jusqu'à minuit, nous n'en aurons pas d'autres et c'est un regret de notre part car nous aurions souhaité qu'il puisse participer à tous les débats de ce soir."

Les mots de Christophe Hondelatte, dimanche 29 mars sur BFMTV, sonnent comme un aveu : le Front national a deux têtes de gondole, Florian Philippot et Marine Le Pen. Mais à part eux, c'est morne plaine au FN.

Cela oblige à un peu de souplesse. Et à un certain sens de l'organisation. Car entre dimanche 29 mars 20h et lundi 30 mars 20h, Florian Philippot comptabilise pas moins de 12 passages dans les médias, soit un passage dans les médias toutes les deux heures en moyenne.

Dans le détail, cela donne ça :

- En plateau sur France 2, dimanche 29 mars à 20h

- En plateau sur iTÉLÉ, dimanche 29 mars à 21h15

- En plateau sur BFMTV, dimanche 29 mars à 22h

- En plateau sur France 3, dimanche 29 mars à 23h

- En duplex sur France Info, lundi 30 mars à 7h

- En studio sur RMC, lundi 30 mars à 7h45

- En plateau sur BFMTV, lundi 30 mars à 8h15

- En plateau sur LCP, lundi 30 mars à 8h50

- En duplex sur France Inter, lundi 30 mars à 13h30

- En duplex sur iTÉLÉ, lundi 30 mars à 14h25

Le vice-président du FN est également attendu lundi 30 mars sur BFMTV à 19h puis surLCI à 19h30. On arrive donc à 11 passages en moins de 24h. De quoi donner le tournis à n'importe quel politique, mais pas à Florian Philippot, grand habitué des médias et souvent en tête de classement mensuel des squatteurs de matinales concocté par le Lab(remember). Une jolie perf', d'autant que la journée de Florian Philippot ne se limitait pas à intervenir dans les médias. Un Bureau politique du FN se tenait aussi lundi après-midi au siège du parti, à Nanterre.

Heureusement pour lui, la plupart des télévisions et radios sont situées dans le même secteur de Paris.

Repost 0
1 avril 2015 3 01 /04 /avril /2015 14:42

Bruno Fornaciari·

Deux-Sèvres : Nous apprenons à l'instant que la droite unie (UMP-UDI) qui avait remporté la majorité et comptait bien s'emparer de la Présidence du département dès jeudi, s'insurge contre le déni démocratique que constitue, selon elle, une traduction inopinée du suffrage universel qui inverse le résultat, et attribue, après délibération de la commission du tribunal administratif, saisie ce matin, en raison de la validité du reflexe républicain, qui attribue les voix du front de gauche au candidats PS. La droite se trouve privée ainsi de mettre de oeuvre une politique de régression sociale et de réduction des services publics ourdies depuis longtemps. Les partis de droite dénoncent cette injustice et, à leur tour, saisissent la commission préfectorale. De surcroît, compte tenu des "pratiques démocratiques" de la fédération du PCF des Deux-Sèvres, il n'est pas certain que les "troubles-fête" à l'origine du recours et de la polémique, puissent conserver leur carte du PCF.

Repost 0
1 avril 2015 3 01 /04 /avril /2015 10:16
Repost 0
1 avril 2015 3 01 /04 /avril /2015 10:12
Repost 0
Published by bruno fornaciari - dans ELECTIONS PCF-FRONT DE GAUCHE
commenter cet article
31 mars 2015 2 31 /03 /mars /2015 08:38

2eme tour : Une réponse politique nouvelle à gauche, c'est désormais l'urgence (Pierre Laurent)

Le Parti communiste a tout fait pour empêcher ces gains de la droite et de l'extrême droite. Au premier tour, en rassemblant partout pour des choix de gauche avec les candidats du Front de gauche et souvent d'autres forces, totalisant 9,4 % des voix. Au second tour, en mobilisant partout dans la clarté pour faire barrage à la droite et à l'extrême-droite.

Des centaines d'élus de gauche n'auraient pu gagner sans ce travail de rassemblement mené par les communistes. Ils agiront désormais dans des conseils départementaux à parité, seule véritable avancée démocratique de ce scrutin. Un grand nombre de conseillers départementaux communistes et du Front de gauche, même si leur nombre total sera en recul, sont élus ce soir, confirmant la place du PCF dans la vie politique. Déjouant tous les pronostics, le Val de Marne devrait garder une présidence communiste et l'Allier se joue dans un mouchoir de poche. Tous les élus communistes sont prêts dès ce soir à prendre leurs responsabilités dans les départements pour plus de justice et d'égalité.

Le Parti socialiste subit pour sa part une lourde défaite avec la perte de nombreux départements. Les électrices et les électeurs expriment une nouvelle fois leur rejet de la politique du gouvernement, et de son absence de résultat. La responsabilité de François Hollande et de Manuel Valls est grande dans le retour aux affaires de la droite dans une majorité de départements. A l'occasion des multiples initiatives et rencontres tenues par les militants communistes sur l'ensemble du territoire, nous avons constaté l'immensité de la défiance et du désarroi de millions de Français, qui confrontés à la violence du quotidien, se sentent totalement trahis. Continuer à rester sourd à ce qui sonne clairement comme un appel à un changement de cap politique serait engager la France dans le scenario du pire. Les communistes ne s'y résoudront jamais.

Les majorités départementales de droite et les élus du Front national, dont les connivences peuvent se développer dangereusement, vont s'attaquer partout aux politiques publiques en opposant les Français entre eux, en attisant les tensions racistes, communautaires, générationnelles, et en détournant le regard des Français des vraies responsables de la crise : les politiques d'austérité, les actionnaires et la finance. J'appelle l'ensemble des citoyens à la vigilance, à l'unité et à l'action commune pour la défense des services publics et des choix politiques de solidarité.

Nous pouvons déjouer le « coup monté » du tripartisme. Ce scénario mortifère pour la gauche sous-tend l'abandon des classes populaires à l'abstention et au Front national, et la marginalisation de toute politique alternative sociale et solidaire à l'austérité. Nous le refusons catégoriquement.

Au lendemain, de ce scrutin, rien n'est désormais plus urgent que de construire dans les luttes, dans l'action quotidienne et la solidarité concrète, dans le débat politique, une réponse politique neuve, clairement citoyenne et populaire, clairement à gauche.

J'appelle toutes les forces citoyennes, politiques et sociales disponibles à la construction d'un mouvement de gauche alternatif ample et populaire, à vocation majoritaire pour ouvrir à nouveau l'espoir. Communistes et autres composantes du Front de gauche, écologistes, socialistes refusant l'impasse actuelle, militants de Nouvelle Donne, citoyens, syndicalistes, militants de toutes causes… doivent converger pour construire ce nouvel espoir.

Nous y travaillons sans relâche depuis des mois. Je sais qu'il ne s’agit plus d’un vœu pieux. Ces convergences se sont affirmées à de nombreuses reprises au cours des derniers mois. Elles se mettent désormais en œuvre dans les premières réunions des Chantiers d’espoir et dans la préparation du forum européen des alternatives. Le retour de la loi Macron au Sénat à partir du 7 avril et la mobilisation intersyndicale et interprofessionnelle, le 9, leur donneront l’occasion de s’affirmer avec plus de force encore. Des initiatives nouvelles seront nécessaires. Avec les communistes, j' y travaillerai activement.

Pierre Laurent secrétaire national du PCF

Repost 0
Published by bruno fornaciari - dans PCF
commenter cet article
31 mars 2015 2 31 /03 /mars /2015 08:01

Départementales : La gauche ne doit pas seulement parler, elle doit agir (PCF)

Après les élections départementales, les Français attendent des changements politiques immédiats pour résoudre leurs urgences sociales et celles du pays. La gauche ne doit pas seulement parler, elle doit commencer par agir.

Le Parti communiste français propose de décider sans attendre :

  • la relance, avec toutes les forces de gauche, associatives, syndicales qui le souhaitent, de la campagne vérité sur les banques : « je rêve d'une banque qui... »

  • la suspension des expulsions locatives censées reprendre le 1eravril. Il appelle a construire localement «des chaînes humaines contre les expulsions»

  • la suppression immédiate des baisses de dotations aux collectivités locales afin de promouvoir les services publics de proximité et relancer l'emploi local.

Il appelle également à :

  • l’arrêt de la discussion sur la loi Macron, qui revient au Sénat à partir du 7 avril et de celle sur le projet de loi Santé qui sera à l'Assemblée nationale demain. Il appelle a amplifier la mobilisation contre ces projets.

  • mener toutes actions pour le droit à l'éducation, à la santé, à la culture, pour toutes et tous

  • préparer, avec toutes les forces de gauche, associatives, syndicales disponibles, le forum européen des alternatives des 30 et 31 mai prochains, place de la République à Paris.

Le Parti communiste invite tous ses militant-e-s à reprendre sans tarder le débat et l'action avec les Français sur les solutions nouvelles à apporter aux exigences du pays.

Le secrétaire national du Parti communiste français reprend son tour de France des régions, dès les 1er – 2 – 3 avril, en Bretagne (Morlaix, Douarnenez, Lorient, Saint Brieuc, Rennes…) puis du 25 au 28 avril dans le Centre.

Le Parti communiste français rencontrera tous les partis politiques de Gauche, toutes les forces du mouvement social (syndicats, associations,...) qui le souhaitent avec comme ordre du jour un échange sur les conséquences des résultats des élections départementales et les changements politiques nécessaires face aux urgences que connaît notre peuple. Le secrétaire national du PCF prendra, dès cette semaine, les contacts nécessaires pour préparer ces rencontres. Le comité exécutif national se réunira le mardi 7 avril au matin et le Conseil national du PCF les 10 et 11 avril prochains.

Parti communiste français,

Paris, le 30 mars 2015.

Repost 0
Published by bruno fornaciari - dans PCF-FRONT DE GAUCHE
commenter cet article
31 mars 2015 2 31 /03 /mars /2015 07:07

Bruno Fornaciari Bien sûr, nous sommes d'accord sur le constat et l'analyse. Mais compte tenu de l'autisme du gouvernement et du Président, n'est-il pas temps de prendre une initiative politique majeur chez les frondeurs ? Et j'y ajoute des verts qui le souhaitent ? Un exemple : accord programmatique sur une dizaine de point essentiels avec la gauche dite radicale, déclinés en mesures gouvernementales, constitution d'un nouveau groupe parlementaire à l'assemblée et au sénat dédié, regroupant les élus du gront de gauche, les élus verts et les frondeurs qui le souhaitent. Ainsi serait constitué un groupe parlementaire pesant effectivement dans l'assemblée et sur le gouvernement, rendant legroupe PS minoritaire, l'obligeant à changer de cap et de premier ministre. Nous aurions le soutien populaire. Au-delà de mesures concrètes les frondeurs feraient eux aussi du bavardage, enfoncerait encore plus l'espoir et favoriserait le FN. Et désepèrerait Billancourt, et avec eux les plus convaincus de l'union. Et dans ces conditions, il nous faudrait alors revoir notre stratégie de rassemblement, sans les socialistes d'où qu'ils viennent. Nous n'avons plus le temps d'attendre.

Repost 0
30 mars 2015 1 30 /03 /mars /2015 12:56

Départementales : le PCF-FDG, 3ème force politique avec 176 conseillers départementaux

A l'issue du second tour des élections départementales, le Front de gauche comptent 176 conseillers départementaux en métropole, dont 167 PCF et apparentés. Le PCF et le Front de gauche sont donc la 3ème force politique en terme d'élus, derrière l'UMP-l'UDI, le PS, et loin devant le FN.

2 fois sur 3, lorsqu'un binôme FDG était présent au 2ème tour, il l'a emporté, témoignant ainsi de la grande capacité de rassemblement de nos candidats.

Le Val-de-Marne que beaucoup de commentateurs de la vie politique annonçaient comme perdu pour la gauche, garde sa majorité et une présidence communiste. C'est une politique de progrès social au service de ses habitants qui est ainsi confirmée dans les urnes.

Repost 0
Published by bruno fornaciari - dans ELECTIONS PCF-FRONT DE GAUCHE
commenter cet article

BRUNO FORNACIARI

HPIM3303

Recherche

Texte Libre