Overblog Suivre ce blog
Administration Créer mon blog
5 février 2015 4 05 /02 /février /2015 09:30

Comme le démontre l’entretien ci dessous [1], la BBC s’est excitée sur lui. Le pire est à venir. De plus, si le nouveau gouvernement grec est capable de rester ferme et d’empêcher la poursuite du pillage horrible du peuple hellène, l’assassinat de ceux qui, parmi eux, assurent la direction n’est pas impossible. Washington ne permettra pas qu’un gouvernement indépendant se lève en Europe. Si un gouvernement grec réussit à se dresser pour le peuple et, en fait, à le représenter, l’idée pourrait s’étendre à l’Italie, l’Espagne, le Portugal et l’Irlande et ensuite en Europe de l’Est. Le contrôle qu’exerce Washington sur l’Europe se disloquerait.

BBC, le média presstitué [néologisme de PCR, NdT], a remplacé ce qui devait être une entrevue par une incrimination. Elle puait l’hostilité envers le ministre, indiquant la furie que les institutions financières étrangères et leurs vassaux gouvernementaux ressentent envers le nouveau gouvernement grec. Comme je l’ai écrit l’autre jour, s’il y a une chose que les élites occidentales détestent plus que tout, c’est d’avoir des responsabilité à rendre pour eux-mêmes. Vous pouvez être certain que des médias presstitués comme la BBC serviront d’hommes de main à l’élite contre le nouveau gouvernement grec, tout comme ils le font contre le gouvernement russe, le gouvernement chinois, le gouvernement iranien, tout comme ils l’avaient fait contre les Serbes, les Irakiens, les Libyens et le gouvernement syrien et les talibans.

[1] Interview du ministre des finances grec (vidéo en anglais)

Repost 0
Published by bruno fornaciari - dans INTERNATIONAL grece
commenter cet article
5 février 2015 4 05 /02 /février /2015 09:14


"Il y a quelques jours, est passée, sur France 2, une petite info qui fait réfléchir.
Sur un ton humoristique, le reportage montrait un radar automatique, quelque part du côté de Clermont-Ferrand, qui avait été hors service pendant 3 semaines.
Pourquoi ?
Parce qu'EDF avait coupé le courant pour facture impayée !
Drôle, non ?
Mais ce n'est pas tout, le vraiment intéressant est ailleurs.
En effet, le journaliste nous expliqua que la société qui gère ce radar n'avait pas payé en temps sa facture d'électricité.
La société qui gère le radar ???
Quoi ??
Une société privée gère le radar ?
Je croyais que les radars dépendaient de l'état.
Mais alors, si on réfléchit, cela veut dire qu'au passage il y a des gens qui se sucrent sur les infractions des automobilistes et que l'argent des amendes, loin d'aller
entièrement dans les caisses de l'état (ce qui serait un moindre mal), va en partie dans des poches privées !!
Et on peut supposer (car aucune entreprise privée n'est une oeuvre philanthropique) que ces entreprises sont intéressées proportionnellement à la rentabilité des radars.
La spéculation sur la sécurité routière, voilà la dernière trouvaille...
On ne nous avait pas dit ça quand le gouvernement a lancé sa campagne.
Il n'y a pas que la sécurité routière dans l'histoire, mais aussi (et surtout ?) ... une affaire de profit !!
Et, bien sûr, pour couronner le tout, le PDG de cette entreprise n'est autre que le frère du ministre Gilles de Robien !
On ne nous dit pas TOUT !!!!!!!
Si cette petite info. vous choque autant que moi, faites-la circuler : ça mérite d'être connu !!!!"
Thank's Dee.

Repost 0
Published by bruno fornaciari - dans ACTUALITES
commenter cet article
5 février 2015 4 05 /02 /février /2015 02:36
Repost 0
Published by bruno fornaciari - dans ACTUALITES social solidarite
commenter cet article
4 février 2015 3 04 /02 /février /2015 19:32
Repost 0
Published by bruno fornaciari - dans INTERNATIONAL espagne
commenter cet article
4 février 2015 3 04 /02 /février /2015 19:30
Repost 0
Published by bruno fornaciari - dans INTERNATIONAL espagne
commenter cet article
4 février 2015 3 04 /02 /février /2015 13:38
Les communistes japonais (JCP) continuent leur ascension électorale

Dans la ville de Kitakyushu (983.000 habitants) dans la préfecture de Fukuoka (sud du pays), un siège dans l'Assemblée municipale était à renouveler. Le candidat du Parti communiste japonais (JCP), Yamauchi Ryosei, a remporté l'élection face à un candidat du parti au pouvoir, le Parti libéral-démocrate du Premier ministre Shinzō Abe. La victoire du communiste vient d'un important soutien des agriculteurs locaux et les commerçants, avec 10.142 suffrages remporté, le candidat communiste augmente son score de 90% par rapport à décembre 2014.

Ainsi le JCP disposera de 9 élus municipaux (sur 61) dans l'Assemblée municipale de Kitakyushu.

Dans la ville de Uenohara (26.000 habitants) située sur la Préfecture de Yamanashi, les candidats du JCP sont sortis second des élections municipales, les scores du JCP ont augmenté de 260% par rapport aux élections précédentes. Il y aura désormais un communiste qui siégera dans l'Assemblée municipale de cette ville.

Dans la ville de Shimonoseki (280.000 habitants) situé aussi dans la Préfecture de Yamaguchi, le JCP augmente sa représentation à l'Assemblée municipale, le JCP remporte 3 sièges (et aura un groupe de 4 élus).

Il y avait aussi d'autres élections partielles dans 9 autres villes, le JCP présentait 17 candidats et ces derniers ont tous gagné les élections. Dans la plupart des élections, le Parti communiste japonais connait une augmentation du nombre de ses voix.

Nicolas Maury

Repost 0
Published by bruno fornaciari - dans INTERNATIONAL PCJ
commenter cet article
4 février 2015 3 04 /02 /février /2015 04:33

Loi Macron et actions gratuites : Les communistes ripostent à l'Assemblée mercredi 4 février à 14h15

MARDI, 3 FÉVRIER, 2015

Avec l'article 34, la loi Macron est décidément une compilation des exigences du MEDEF. Cet article, qui allège la fiscalité sur les actions gratuites, est un nouveau cadeau fiscal aux entreprises. Au delà du piège que représente l'actionnariat salarié, nul doute que cette disposition profitera avant tout aux dirigeants des grandes entreprises qui n'hésiteront pas à basculer une partie de leur rémunération vers ce système défiscalisé ! Le résultat ? Une baisse de 200 millions d'euros selon l'aveu même du Ministre, à minima, de recettes fiscales pour l’État !

Les députés du groupe Front de gauche retrouveront les militants et élus communistes d'Ile-de-France, demain mercredi 4 février à 14h15 place Edouard Herriot, pour dévoiler un chèque au format géant (visuel ci-joint) que vient de signer le Ministre Emmanuel Macron au MEDEF et pour interpeller avec André Chassaigne, Président du groupe GDR, l'ensemble des députés de gauche pour qu'ils votent contre cet article !

Repost 0
Published by bruno fornaciari - dans groupe GDR-CRC PCF
commenter cet article
3 février 2015 2 03 /02 /février /2015 17:11
Repost 0
Published by bruno fornaciari - dans groupe GDR-CRC grece PCF
commenter cet article
3 février 2015 2 03 /02 /février /2015 08:51
Repost 0
Published by bruno fornaciari - dans PCF
commenter cet article
2 février 2015 1 02 /02 /février /2015 08:52

Ban Ki-moon passe aux aveux: «Israël» coopère avec Al-Qaïda

Par Samer R. Zoughaib

Avec plus d’un an et demi de retard, les Nations unies ont finalement évoqué les étroites relations qui existent entre les groupes terroristes actifs dans le sud syrien, plus particulièrement dans les provinces de Quneitra et Deraa, et «Israël».

Dans son rapport trimestriel présenté au Conseil de sécurité, il y a quelques jours, le secrétaire général de l’Onu, le très docile pro-américain Ban Ki-moon, a révélé un secret de polichinelle, qu’il n’était plus en mesure de protéger tant il frôlait le scandale. Le rapport reconnait que les «Israéliens» entretiennent des rapports avec les «rebelles syriens» depuis plus de 18 mois, facilitant le traitement médical des combattants blessés. Le document souligne que l’entité sioniste a soigné plus de 1000 combattants syriens.
Le texte présenté par Ban Ki-moon se base essentiellement sur les rapports fournis par les contingents de l’Undof, déployés sur le terrain dans le Golan occupé. Ces rapports font état d’une «coordination quotidienne entre Israël et les rebelles syriens, y compris les groupes islamistes affiliés à Al-Qaïda», grâce à des «canaux de communication ouverts en permanence».
Les rapports des Casques bleus précisent que «des soldats israéliens ont été observés permettant à des personnes de passer de la ligne ‘Bravo’ -du côté syrien- à la ligne ‘Alpha’ du côté israélien, ainsi que des discussions entre des membres de l’opposition armée et des militaires de Tsahal à travers la ligne de cessez-le à proximité de la position 85 des Nations unies».
Le rapport trimestriel de l’Onu ne nous apprend rien de nouveau. Mais il a l’avantage d’inscrire dans la documentation officielle de l’organisation internationale ce que les analystes savaient depuis longtemps, et que nous avions évoqué à plusieurs reprises sur notre site.

Coopération dans le renseignement

En réalité, la coopération entre «Israël» et les groupes terroristes va bien au-delà des soins médicaux apportés aux blessés, et qui ont déjà coûté au contribuable «israélien» plus de 14 millions de dollars, selon l’édition de dimanche dernier du quotidien Maariv.
L’armée syrienne dispose de preuves irréfutables sur l’assistance militaire directe apportée par les «Israéliens» aux groupes extrémistes lors de leur offensive de l’été dernier à Quneitra. Cette aide a permis aux terroristes de prendre, entre autres, les collines stratégiques appelées al-Touloul al-Homr, où l’armée syrienne disposait de matériel de guerre électronique sophistiqué lui permettant de surveiller les réseaux de télécommunication de l’armée «israélienne». Cette aide s’est manifestée par un bombardement à l’artillerie et des raids aériens contre des positions de l’armée syrienne, afin d’ouvrir la voie aux combattants extrémistes. «Israël» est même allé plus loin en abattant, à l’aide d’un missile Patriot, un chasseur syrien au-dessus du Golan, au plus fort de l’attaque terroriste.

Des sources bien informées en Syrie et à Beyrouth font également état d’une coopération étroite entre les groupes terroristes d’un côté, le Mossad et les autres agences du renseignement «israélien», de l’autre, pour la collecte et le transfert d’informations au sujet des programmes d‘armement et de recherche en Syrie. C’est grâce à cette coopération que l’entité sioniste est parvenue à éliminer plusieurs savants syriens ces trois dernières années. L’opération la plus récente remonte au 10 novembre dernier, lorsque cinq ingénieurs travaillant dans l’énergie nucléaire au Centre de recherches scientifiques à la périphérie de Barzé, dans le nord de Damas, ont été tués dans l’attaque de leur bus par des terroristes.
En juillet 2013, six fonctionnaires de ce même centre avaient trouvé la mort dans une attaque au mortier menée par les «rebelles». Le 24 août 2012, Nabil Zoughaib, considéré comme l’artisan du programme balistique syrien, a été assassiné par des inconnus. Un an plus tôt, Aws Abdel Karim Khalil, physicien nucléaire et professeur à l’Université al-Baas, à Homs, avait subi le même sort. Et la liste est longue.

«Israël» viole la résolution 2178

«Israël» se trouve donc en porte-à-faux avec la fameuse «légalité internationale». En effet, le Conseil de sécurité de l’Onu a adopté, le 24 septembre dernier, à l’unanimité de ses 15 membres, la résolution 2178, imposant des sanctions contre Daech et le Front el-Nosra.
Dans cette résolution, les membres du Conseil se disent très préoccupés par le fait qu’une partie du territoire d’Irak et de Syrie est «sous le contrôle de l’Etat islamique et du Front el-Nosra» et que leur présence, leur idéologie extrémiste violente et leurs agissements sont préjudiciables à la stabilité de ces deux pays et de la région.
Le Conseil de sécurité se déclare disposé à inscrire sur la liste de sanctions les individus, groupes, entreprises ou entités qui apportent leur appui à l’un ou à l’autre de ces deux groupes terroristes.
Le Conseil prie instamment tous les Etats de coopérer aux efforts faits pour trouver et traduire en justice les individus, groupes, entreprises et entités associés à Al-Qaïda, y compris l’EI et le Front el-Nosra, «qui perpètrent, organisent et commanditent des actes terroristes.»
Le Conseil de sécurité demande aussi à tous les Etats membres de prendre des mesures nationales pour endiguer le flux de combattants terroristes étrangers qui rejoignent les rangs de l’EI et du Front el-Nosra.
Le Conseil de sécurité rappelle également, qu’en vertu d’une précédente résolution adoptée cette année, tous les Etats doivent prévenir et réprimer le financement des actes de terrorisme et doivent veiller à ce qu’aucuns fonds, autres avoirs financiers ou ressources économiques ne soient mis directement ou indirectement à la disposition de ces deux groupes extrémistes.
On voit bien qu’en apportant un soutien au Front al-Nosra et en coopérant avec lui -de l’aveu même de Ban Ki-moon-, «Israël» est en train de violer la plupart des dispositions de la résolution 2178. Y aura-t-il quelqu’un qui osera lui demander des comptes?

Source : French.alahednews

Repost 0
Published by bruno fornaciari - dans INTERNATIONAL ISRAÊL ACTUALITES
commenter cet article

BRUNO FORNACIARI

HPIM3303

Recherche

Texte Libre