Overblog Suivre ce blog
Administration Créer mon blog
29 décembre 2016 4 29 /12 /décembre /2016 14:39

Contre l'austérité : pour un service public du XXIème siècle !

 

► LA DROITE VEUT DETRUIRE LES SERVICES PUBLICS PAR UN COUP DE FORCE!

François Fillon a remporté la primaire de la droite avec un programme destructeur pour les services publics : moins 500 000 fonctionnaires, prise en charge des seules maladies longue durée pour la Sécurité sociale....

La droite nous refait le coup des fonctionnaires inutiles et coûteux! Pour donner des services utiles à la population en pâture au privé et aux frais des citoyens! La fonction publique, au 70ème anniversaire de sa création, c'est un statut pour les besoins fondamentaux de la population, assurés de manière démocratique et efficace! Mais il faut mettre les moyens! Non aux classes à 35 élèves, non à la suppression des zones d'éducation prioritaire, non au surmenage des personnels hospitaliers toujours plus surchargés! Le passage aux 39 heures ne réglerait pas le problème et causerait du chômage supplémentaire. 

 

► NON A LA SUPPRESSION DE POSTES DANS LA FONCTION PUBLIQUE !

Les services publics, nos biens communs, méritent mieux que le traitement qui leur est infligé. Dans un moment de crise sociale et économique profonde, la question des services publics resurgit au cœur des débats comme une réponse incontournable structurante d’une nouvelle société plus humaine et solidaire. Partout dans nos territoires les luttes se multiplient contre les politiques d’austérité pour empêcher la fermeture du bureau de poste du quartier, la fermeture des services de l’hôpital voisin, de la classe de l’école communale ou la suppression d’une ligne ferroviaire. Mettons un coup d’arrêt à la diabolisation de « la dépense publique » pour obtenir des avancées concrètes pour le service public du XXIème siècle !

 

► POUR UN MONDE SOLIDAIRE ET FRATERNEL, PLUS DE SERVICES PUBLICS!

Un appel citoyen de CONVERGENCE NATIONALE SERVICES PUBLICS «pour les services publics et la protection sociale du XXIème siècle », lancé par les Assises du service public du 21ème siècle, le 19 novembre dernier, s’adresse à l’ensemble des citoyens qui devront se prononcer à travers leurs votes au printemps prochain, sur l’avenir des services publics, pour conjuguer toutes les initiatives et les actions nécessaires pour faire des services publics un enjeu sociétal et environnemental majeur, pour que renaisse l’espoir d’une société solidaire.

Rejoignons cet appel et rassemblons nous pour un égal accès au service public sur tout le territoire, que l'on habite à la ville ou à la campagne! C'est une question démocratique de la plus haute importance: répondre aux besoins de la population grâce à une fiscalité plus juste, au lieu de la suppression de l'impôt sur la fortune, en s'attaquant aux profits financiers des grands groupes et à l'évasion fiscale (60 à 80 milliards d'euros par an), grâce à une sécurité sociale reconquise par le peuple. C'est ce que porte le Parti communiste français dans son programme La France en commun. 

 

 

 

 
Repost 0
28 décembre 2016 3 28 /12 /décembre /2016 01:38
Repost 0
28 décembre 2016 3 28 /12 /décembre /2016 00:10
Repost 0
Published by bruno fornaciari - dans ACTUALITES MEDIAS et PLURALISME PCF
commenter cet article
22 décembre 2016 4 22 /12 /décembre /2016 15:18

 

PRÉCARITÉ Provence : un tiers des Provençaux vit avec moins de 1000 euros

Donc sous le seuil de pauvreté

Société - Provence : un tiers des Provençaux vit avec moins de 1000 euros
 
 
 

La fréquentation des Restos du coeur qui explose, les files à la Caf qui s'allongent ou les dossiers de surendettement qui s'empilent : il y a mille façons de jauger la progression de la précarité en France. À l'Insee, on l'évalue selon une règle simple : avec un revenu de moins de 1 000 € par mois et par personne, vous êtes sous le seuil de pauvreté.

Quelque 850 000 personnes sont dans ce cas en Provence-Alpes-Côte-d'Azur, troisième région la plus frappée par la pauvreté, après la Corse et les Hauts-de-France. Cela représente 17,3 % de la population, soit trois points de plus que la moyenne nationale (14,5 %). Ce chiffre élevé inquiète aussi car il progresse : en 2012, 16,9 % étaient considérées sous le seuil de pauvreté en Paca. Aujourd'hui comme alors, les départements du Vaucluse (20,2 %) et des Bouches-du-Rhône (18,4 %) sont les plus touchés. Dans les communes d'Avignon, Carpentras et Cavaillon ces taux explosent littéralement, à plus de 28 %. Seules les Hautes-Alpes (14,1 %) demeurent dans la norme française. Cependant, en nombre de personnes concernées, ce sont les Bouches-du-Rhône les plus exposées à la grande précarité. Quelque 367 000 habitants en souffrent ; la moitié d'entre eux vivent même avec moins de 773 € par mois. Si toutes les catégories d'âges sont concernées, les jeunes, les familles monoparentales sont les plus exposées.

Les dernières statistiques de l'Insee pointent aussi une autre particularité de notre région : la très grande inégalité de revenus. 10 % de la population vit avec plus de 3 054 € par mois et par personne, soit le 3e rang au niveau français. À Marseille, un quart de la population est pauvre, mais seulement une personne sur dix dans les 8e et 12e arrondissements.

 
Repost 0
Published by bruno fornaciari - dans ACTUALITES
commenter cet article
22 décembre 2016 4 22 /12 /décembre /2016 05:46
Repost 0
Published by bruno fornaciari - dans ACTUALITES pcf
commenter cet article
20 décembre 2016 2 20 /12 /décembre /2016 11:01

EN 2017 ON VOTE !

 

Inscription sur les listes électorales avant le 31 décembre

En portant leur programme la France en commun, les communistes appellent à voter pour Jean-Luc Mélenchon à la présidentielle et pour des candidatures de large rassemblement à gauche soutenues par le PCF aux législatives.

EN 2017, VOTRE AVENIR EST EN JEU

LES COMMUNISTES S'ADRESSENT A VOUS

Pour les classes populaires et moyennes la crise est une réalité quotidienne. Le chômage comme les inégalités explosent alors même que les profits des actionnaires et les salaires des grands patrons s'envolent. Les renoncements et les lois de régression sociale votées sous le quinquennat de François Hollande n'ont fait qu'aggraver la situation et ouvert la voie au retour d'une droite ultra-réactionnaire. Il est plus que temps de changer la donne. En 2017, nous avons l'avenir de la France entre nos mains !

La droite tape dur !

La droite a dorénavant son candidat : François Fillon. Son programme, mélange d'ultra-libéralisme et d'ultra conservatisme, est d'une rare violence. Complaisant avec les plus aisés, le patronat et le monde de la finance, François Fillon s'attaque sans vergogne à nos droits sociaux, à notre pouvoir d'achat et aux plus fragilisés d'entre nous : Moins 500 000 fonctionnaires, fin des 35 heures, recul de l'âge de départ à la retraite, remboursement de la Sécurité sociale des seules maladies de longue durée, suppression de l'ISF...Avec François Fillon c'est la régression sociale à tous les étages !

Le FN nous ment

Pendant ce temps, le FN de Marine Le Pen continue son entreprise de manipulation. Pour lui, le problème n'est pas le banquier, c'est l'immigré. Il n'est pas du côté des salariés. Comme la droite il prône la baisse des dépenses publiques, autrement dit le recul des services publics. La France du FN est celle du repli nationaliste et de la division. Le programme de Marine Le Pen, c'est l'isolement et l’affaiblissement de notre pays. A l'image de ses amis de l'extrême droite européenne et de Donald Trump, elle représente une grave menace pour nos libertés fondamentales.

Pour nous, ce sera toujours l'Humain d'abord !

Les communistes se lancent dans la campagne avec la ferme volonté de faire émerger un grand mouvement à gauche pour une véritable politique de transformation sociale. Une autre politique est possible, celle du progrès social, du renforcement des services publics et de la démocratie. Chacun d'entre nous peut être l'acteur de ce changement en s'engageant. Nous voulons ouvrir la voie d'une nouvelle majorité populaire à gauche.

Repost 0
Published by bruno fornaciari - dans ACTUALITES
commenter cet article
20 décembre 2016 2 20 /12 /décembre /2016 10:14
STOP à la dégradation des services publics et de la Poste.                                              
Développons les services publics

 

 
 
Après la disparition à Saint Varent de la trésorerie principale il y a quelques années, voilà maintenant que la fermeture du bureau de Poste est programmée.
 
De réorganisations des tournées de facteurs (suppression de préposés et allongement des tournées), en changements d’horaires d’ouverture et de réduction d’emploi du bureau de Poste près de la mairie, ce sont des services de la Poste, et de proximité,  courrier, colis, banque postale, mandats,  présence humaine  et de vie sociale qui sont enlevés à nos concitoyens.
 
Pourtant d’autres choix eussent été possible. En effet, l’Etat n’accorde-t-il pas 300 millions d’euros au titre du CICE pour…créer des emplois ? C’est l’inverse qui se produit alors que la Poste a fait un bénéfice de 635 millions d’euros soit une hausse de 23, 9 % les réductions de postes sont de 7500 cette année.
 
Le usagers, les élus locaux, le personnel avec ses syndicats doivent être consultés et écoutés. Dans nos petits villages, la désertification gagne. Comment en effet relancer leur attractivité en supprimant les services aux habitants ? 
 
Nous nous félicitons que des commerçants, conscients des dangers qui menacent notre village,  aient eu la bonne initiative de lancer une pétition pour empêcher cette fermeture.
 
Nous la soutenons, et comme nous l’avions fait il y a quelques années lors de la votation citoyenne contre la privatisation de la Poste, nous nous associons à cette démarche citoyenne. Nous demandons que le Maire et le conseil municipal de Saint-Varent votent une motion de défiance contre cette décision. Les élus de la communauté de communes pourraient d’ailleurs en faire autant.
 
S’opposer aux fermetures de bureaux et de réduction d’horaires et de personnels dédiés est une oeuvre de salut public.
 
Les services publics sont utiles à nos concitoyens. Ce qui est moderne,  ce n’est sûrement pas de les réduire mais de les re-dynamiser en réinvestissant dans les territoires. Pour la Poste,  mais aussi pour  les équipements de santé, en créant des emplois utiles, dans les hôpitaux, les services de l’emploi, de la culture, de l’énergie, de l’eau, menacés eux aussi par les « économies » budgétaires drastiques, défaisant notre modèle social dont les pus modestes d’entre nous en  subiront les premiers, les effets dévastateurs.
 
NE LAISSONS PAS FAIRE !
 
PCF SAINT-VARENT - THOUARS - AIRVAULT
Repost 0
20 décembre 2016 2 20 /12 /décembre /2016 10:11

Le refus du gouvernement de procéder à une revalorisation du SMIC s'inscrit dans la cohérence d'un quinquennat dédié à satisfaire les appétits de la finance et du patronat.
Porter le SMIC de suite à 1400 euros nets mensuels pour aller vers 1700 euros à la fin du prochain quinquennat est une exigence permettant de répondre aux besoins de millions de famille de vivre dignement de leur travail. 
C'est aussi une mesure qui permettrait de s'attaquer concrètement à la prédation de la finance sur les richesses crées par les salariés. Plus de 80 milliards d'évasion fiscale, plus de 20 milliards engloutis chaque année dans le CICE, 42 milliards de profits pour les seules entreprises du CAC 40... 
Oui, il est possible de reprendre le pouvoir à la finance en satisfaisant les besoins des salariés et des familles.

Repost 0
Published by bruno fornaciari - dans ACTUALITES
commenter cet article
19 décembre 2016 1 19 /12 /décembre /2016 07:18

Le chantage contre le gouvernement grec doit immédiatement cesser ! (Pierre Laurent)

 

Le président de l'Eurogroup, Jeroen Dijsselbloem, s'est fait le relai des conservateurs de certains pays européens, dont l'Allemagne, pour remettre en cause les mesures sur la dette grecque annoncées le 5 décembre. C'est une mesure politique punissant le gouvernement grec pour avoir pris des mesures en faveurs de 1.6 millions de retraités et avoir suspendu la hausse de la TVA dans les îles du Nord et de la mer Egée. 

Je dénonce fermement ce nouveau chantage contre le gouvernement grec. Les milieux conservateurs, en violation de tous les accords, n'acceptent toujours pas qu'un gouvernement cherche à sortir de l'austérité sans fin qu'on lui impose. C'est une honte pour l'Europe. Cela ne fera qu'alimenter les tentations de régression nationaliste que l'on voit partout sur le continent.

Assez de chantage ! Assez de pression ! Assez d'humiliation !

 

Pierre Laurent, président du PGE, secrétaire national du PCF

 

 
Repost 0
Published by bruno fornaciari - dans ACTUALITES
commenter cet article
19 octobre 2016 3 19 /10 /octobre /2016 11:21
Repost 0
Published by bruno fornaciari - dans ACTUALITES PCF
commenter cet article

BRUNO FORNACIARI

HPIM3303

Recherche

Texte Libre