Overblog Suivre ce blog
Administration Créer mon blog
20 mars 2012 2 20 /03 /mars /2012 21:27

 

De : lbenoist [mailto:lbenoist@pcf.fr] 
Envoyé : dimanche 22 janvier 2012 16:54
À : Bruno FORNACIARI
Cc : pcf79@orange.fr
Objet : législative 2 sèvres

 
 

 

>  
> Cher Camarade,
> Suite a tes questions, je  t'informe que lors de l'accord national signé entre les partenaires du Front de Gauche il a été acté pour le département des Deux Sèvres la répartition suivante : la 1ère et 3ème circonscriptions avec un titulaire du PCF, la 2ème circonscription avec un titulaire du P.G.
> En ce qui concerne les suppléant(e)s, nous sommes convenus avec le Parti de Gauche et la Gauche Unitaire (seuls signataires avec le PCF de l'accord national)  qu'il revenait aux  fédérations d'en discuter et d'en décider avec les partenaires locaux. Bien entendu tous ces éléments s'inscrivent dans le respect de nos statuts qui comme tu le sais , accordent aux adhérents de la circonscription , en lien avec leur fédération , d'etre les décideurs (voir article des Statuts). Il convient donc que les communistes adhérents, a jour de leurs cotisations, puissent désigner le ou la titulaire ainsi que son ou sa suppléant(e).  Dans le cas présent, avec plusieurs candidats a la candidature , il est de la responsabilité fédérale d'organiser le scrutin , quelque soit le choix énoncé par le Conseil départemental.
> Bien fraternellement.  lydie Benoist 
 
> Voici ce que nous revendiquons, et avons essayé de faire comprendre,  document  que la Fédé a reçu  le 22 janvier,  le Conseil fédéral  en a t-il été informé. Voila les questions bien naturelles auxquelles pesonne ne veut répondre.... Trouves-moi un texte qui  donne les pleins pouvoirs aux assemblées citoyennes pour désigner les candidats??????? J'espère que tu sera là lundi prochain pour défendre éventuellement cette thèse.   


Nénesse    

           

 Pour info,  Lydie Benoist est la responsable nationale pour  les questions  électorales.

Repost 0
Published by bruno fornaciari - dans PCF 79
commenter cet article
20 mars 2012 2 20 /03 /mars /2012 21:21

 Message du 06/03/12 09:55
> De : "Levindre Ernest" 
> A : "pcf79  [pcf79]" 
> Copie à : "zeekaffjeannine  [zeekaffjeannine]" 
> Objet : urgence sur la 3ème circonscription 

Le 6 mars 2012

> Bonjour à toutes et à tous.
Il est inutile de rappeler que les semaines passées on été fertiles en événements qui ont fait l'objet d'un débat nourri vendredi dernier 2 mars à AIRVAULT en présence de JC MORISSON.
Hier nous avons eu au téléphone Denis RONDEPIERRE  du Comité National qui suit les fédérations. Il nous a confirmé que l'accord national sur la répartition des candidats  s'applique aussi dans le 79 et doit étre respecté, que les assemblées citoyennes n'ont nullement vocation à désigner tel ou tel candidat....
Par conséquent, après la défection d'ELIE MAUDET  il y a lieu de réunir à nouveau les communistes de la 3ème circonscription, après avoir fait appel à candidature, d'en débattre, et de désigner nos candidats.
Nous demandons donc à la fédé de nous aider à préparer cette assemblée qui pourrait se tenir lundi 12 mars à AIRVAULT, et d'informer nos partenaires du FRONT de GAUCHE de cet état de fait intangible, afin d'éviter toute ambiguité lors de l'assemblée citoyennes du 13 mars prochain. Cette proposition est faite au nom du bureau provisoire  de la section THOUARS/AIRVAULT.  
A noter que D RONDEPIERRE au COMITE NATIONAL  transmet le dossier à LYDIE BENOIST, que pour notre part, nous  organisons une conférence de presse demain mercredi à 18 h.  
Pour le bureau provosoire E. LEVINDRE
Repost 0
Published by bruno fornaciari - dans PCF 79
commenter cet article
20 mars 2012 2 20 /03 /mars /2012 21:12

 

Communiqué du PCF Nord Deux-Sèvres

> >

« Les adhérents du PCF du Nord Deux-Sèvres étaient invités à se réunir hier 12 mars à AIRVAULT, afin de débattre de la situation nouvelle créée par la défection de Elie MAUDET comme candidat du PCF comme représentant le FRONT DE gauche dans la 3e circonscription.

> Après une présentation exhaustive de la situation, une discussion approfondie et sérieuse a eu lieu.

> A l'issue des débats, conformément à l'accord national acté entre les formations composant le Front de Gauche, à savoir le Parti Communiste Français, le Parti de Gauche et la Gauche Unitaire, les participants ont décidé valablement, à l'unanimité, conformément aux statuts du PCF, comme l'ont fait les communistes de la 1ère circonscription, et par ailleurs le Parti de gauche dans la 2e, que Bruno FORNACIARI sera le candidat titulaire du Front de Gauche et Ernest LEVINDRE son suppléant suppléant dans la 3e circonscription.


>

> Nous informons naturellement les instances départementales et nationales de ces désignations. »

 

Il nous faut malheureusement regretter que ces deux journaux n'ont pas daigner, en dépoit de la déontologie professionelle des journalistes, transmettre à leur lecteur le informations émanant de la section thouarsaise du PCF, préférant en publier d'autres dont d'ailleurs ils n'ont pas vérifier les sources. On peu donc s'interroger sur la qualité des informations publiées dans ces deux journaux. la suite dira si si cette tendance se poursuit ou non.

Repost 0
Published by bruno fornaciari - dans PCF 79
commenter cet article
20 mars 2012 2 20 /03 /mars /2012 21:11

 

> Message du 15/03/12 16:55
> de : "LevindreErnest"
> à : lbenoist@pcf.fr;drondepierre@pcf.fr;jpgelot@live.fr;ch.fradin@orange.fr;mdc.martin@orange.fr;pcf79@orange.fr;eliemaudet@wanadoo.fr;marechalgi@cc-parthenay.fr;mcd.martin@orange.fr;zeekaffjeannine@wanadoo.fr;christian.planchet21@orange.fr;mimirvo@hotmail.fr;celine.lhommeau@hotmail.fr
> cc : 
> objet : 

>

> Cher-e-s camarades,


>

> Après la réunion des communistes de la 3e circonscription qui s'est tenue à Airvault le 12 mars dernier nous tenons à apporter plusieurs précisions aux membres du Parti Communiste des Deux-Sèvres.


>

> Chacun des communistes, membres des organisations du territoire de la 3e circonscription (la section Thouarsaise et Bressuiraise) dont la liste nous a été fournie en partie par notre fédération a reçu convocation pour la réunion dont l'ordre du jour était la désignation des candidats communistes représentant le Front de Gauche dans la 3e circonscription, après la rétractation de Elie Maudet..


>

> Celle-ci n'a été contestée par aucun des membres du Parti Communiste concerné et invité, ni non plus par la fédération et chacun a pu, selon son désir y participer ou non.


>

> Seule, Jeannine Zeekaff nous a fait savoir par mail, qu'elle ne se rendrait pas à cette réunion car, elle avait décidé, seule semble-t-il, de scissionner (encore une fois) la section Thouarsaise après en avoir proclamer la réunification dans le « Courrier de l'Ouest » début octobre 2011. Nous ne percevons pas la logique, comprenne qui pourra. Nous serions d'ailleurs très intéressé de connaître l'opinion du comité fédéral à ce sujet.


>

> D'autres camarades étaient absents, comme Elie Maudet, qui s'est rétracté de la candidature, Joël Viallet, dont l'éloignement et l'état de santé ne lui ont certainement pas permis le déplacement ou Paul Cayez actuellement en convalescence auquel nous souhaitons un prompt rétablissement, celui d'André Zeekaff tributaire de sa sœur pour les déplacements, Michel Gautruche et Gilles Maréchal dont nous n'avons pas d'explication. Ni Christian Fradin, ni Bernard Montrouzeau ne se sont excusés non plus. Tous ces camarades là ont été considéré comme absents.


>

> En revanche, les camarades Ernest Levindré, Joël Grellier, Bruno Fornaciari, Sandrine Salaün, Céline l'Hommeau, Christian Planchet, Jérôme Gauthreau, Michel Martin, Monique Gaby, Daniel Delugeau, soit 10 communistes sur 18, se sont prononcés à l'unanimité pour les candidatures de Bruno Fornaciari et Ernest Levindré comme candidat présentés par le PCF pour représenter le Front de gauche.


>

> Nous entendons bien que cette décision démocratique et majoritaire soit avalisée par la Fédération car la démocratie est le mode d'existence et d'organisation du PCF, et cela quelque soit l'opinion extérieure. Nous comprenons, parce que cela nous a été dit, que cette décision importune certains.

> Mais nous la confirmons et la démocratie dans le Parti est maîtresse des lieux.


>

> Nous informons naturellement la comité national des résultats de notre assemblée et de son vote solennel..


>

> Nous sommes informé que la fédération confirme qu'il existe un désaccord politique, qui se traduit par son opposition à la candidature de Bruno Fornaciari qui incarne, selon elle, tout à la fois, la résistance à la position erronée de cette dernière, qui compte confier aux assemblées citoyennes le soin de désigner les candidatures sur la 3e circonscription ,et l'accord des communistes réunis ce 12 mars sur les accords nationaux et les candidatures élues.


>

> Il est dommage que celui qui anime, avec d'autres camarades, l'activité du Parti dans le Nord Deux-Sèvres soit la cible de quelques-uns qui ne veulent se résoudre, contre vent et marée, en imaginant d e multiples stratagèmes plus illusoires les uns que les autres pour contourner les décisions démocratiques des communistes, à considérer notre politique et la démocratie comme une vertu cardinale.


>

> Nous confirmons à nouveau notre accord avec les accords nationaux contractés entre les formations du Front de Gauche (PCF, PG, GU) et nous entendons bien que chacun d'entre nous et la direction fédérale s'y conforment.


>

> Fait à Thouars le 15 mars 2012


>

Thouars le 13 mars 2012
> >

> _______________________________________________________________________________ 

>

PS copie du communiqué adressé à la presse locale et au PCF

>

Communiqué du PCF Nord Deux-Sèvres

> >

« Les adhérents du PCF du Nord Deux-Sèvres étaient invités à se réunir hier 12 mars à AIRVAULT, afin de débattre de la situation nouvelle créée par la défection de Elie MAUDET comme candidat du PCF comme représentant le FRONT DE gauche dans la 3e circonscription.

> Après une présentation exhaustive de la situation, une discussion approfondie et sérieuse a eu lieu.

> A l'issue des débats, conformément à l'accord national acté entre les formations composant le Front de Gauche, à savoir le Parti Communiste Français, le Parti de Gauche et la Gauche Unitaire, les participants ont décidé valablement, à l'unanimité, conformément aux statuts du PCF, comme l'ont fait les communistes de la 1ère circonscription, et par ailleurs le Parti de gauche dans la 2e, que Bruno FORNACIARI sera le candidat titulaire du Front de Gauche et Ernest LEVINDRE son suppléant suppléant dans la 3e circonscription.


>

> Nous informons naturellement les instances départementales et nationales de ces désignations. »


>


>

Repost 0
Published by bruno fornaciari - dans PCF 79
commenter cet article
20 mars 2012 2 20 /03 /mars /2012 21:08

>  

 

A L'attention de Bruno FORNACIARI

 

 

Bonjour

 

 

 Tu as adressé un courrier au secteur la Vie du Parti concernant les problèmes rencontrés dans la 3ème circonscription des Deux Sèvres .

 

 

Je viens donc par la présente répondre à tes questions .

 

 

Je te confirme officiellement qu'il est acté dans l'accord national "législatives 2012" conclu entre les formations du Front de Gauche ( PCF/PG/GU)  que la 3ème circonscription est réservée à un(e)  candidat (e)titulaire issu du Parti Communiste Français.

 

 

 Celui ou celle ci doit être désigné par les adhérent(e)s cotisant(e)s de la circonscription selon les statuts. 

 

 

 Ainsi pour votre département : La 1ère et 3ème circonscriptions : titulaires PCF et la 2ème ciconscription : titulaire PG.

 

 

A aucun moment il ne s'agit que  d'autres formations politiques puissent bénéficier d'un candidat titulaire se prévalant du Front de Gauche sur cette circonscription, eu égard aux  équilibres politiques et financiers  nationaux. 

 

 

Cet accord est le fruit de mois de négociations entre les partenaires et fait loi entre nous.

 

 

Compte tenu du calendrier, de la mobilisation et des dispositions de campagne qui sont prises dans tout le pays, je vous invite, mes camarades, à désigner au plus vite dans les règles ci dessus évoquées votre candidat(e) et son ou sa suppléant(e).

 

 

Bien fraternellement.

 

 

Lydie BENOIST-responsable nationale Secteur Elections.

Repost 0
Published by bruno fornaciari - dans PCF 79
commenter cet article
20 mars 2012 2 20 /03 /mars /2012 21:04

Le 9 mars 2012


Cher-e-s camarades,

Nous confirmons la réunion des communistes de la 3e circonscription qui aura lieu le 12 mars salle Jean Ermenneau à AIRVAULT à 20 h 30.

L'ordre du jour est la désignation des candidats communistes qui représenterons le Front de Gauche dans la 3e circonsription comme l'arrête l'accord national entre les formations du Front de gauche.

Pour ton information et ta réflexion du trouveras ci-après la réponse à nos questions, de la camarade responsable des élections au comité national.

Cher Camarade,

> > > > Suite a tes questions, je  t'informe que lors de l'accord national signé entre les partenaires du Front de Gauche il a été acté pour le département des Deux Sèvres la répartition suivante : la 1ère et 3ème circonscriptions avec un titulaire du PCF, la 2ème circonscription avec un titulaire du P.G.

> > > > En ce qui concerne les suppléant(e)s, nous sommes convenus avec le Parti de Gauche et la Gauche Unitaire (seuls signataires avec le PCF de l'accord national)  qu'il revenait aux  fédérations d'en discuter et d'en décider avec les partenaires locaux. Bien entendu tous ces éléments s'inscrivent dans le respect de nos statuts qui comme tu le sais , accordent aux adhérents de la circonscription , en lien avec leur fédération , d'etre les décideurs (voir article des Statuts). Il convient donc que les communistes adhérents, a jour de leurs cotisations, puissent désigner le ou la titulaire ainsi que son ou sa suppléant(e).  Dans le cas présent, avec plusieurs candidats a la candidature , il est de la responsabilité fédérale d'organiser le scrutin , quelque soit le choix énoncé par le Conseil départemental.

> > > > Bien fraternellement.  lydie Benoist 


,

Commel'indique les statuts du PCF, ce sont les adhérents à jour  de leur cotisation qui lors de l'assemblée générale générale et après débat désignerons les candidats.

Vous le savez, chacun, à titre personnel, où collectivement, peut présenter une ou plusieurs candidatures  pour assumer la responsabilité de représenter le PCF et le Front de gauche aux les législatives. Et bien entendu, toutes les candidatures seront examinées.

Vraisemblablement plusieurs candidatures seront soumises à la réflexion des communistes présents qui seront appelés à  en débattre et à  à prendre les décisions pour l'exercice démocratique de la souveraineté des communistes;. Ce qui tarduit la vitalité et l'engagement militant.

Nous vous rappelons que les stauts du PCF recommandent d'être à jour de ses cotisations pour ceux d'entre nous qui sont en possession de leur carte d'adhérent.

C'est pourquoi, nous te demandons de te munir de ton carnet de chèque pour cette mise  à jour de tes cotisations si cela n'est déjà fait.



> Bonjour à toutes et à tous. 

>
Il est inutile de rappeler que les semaines passées on été fertiles en événements qui ont fait l'objet d'un débat nourri vendredi dernier 2 mars à AIRVAULT en présence de JC MORISSON.
Hier nous avons eu au téléphone Denis RONDEPIERRE  du Comité National qui suit les fédérations. Il nous a confirmé que l'accord national sur la répartition des candidats  s'applique aussi dans le 79 et doit étre respecté, que les assemblées citoyennes n'ont nullement vocation à désigner tel ou tel candidat....
Par conséquent, après la défection d'ELIE MAUDET  il y a lieu de réunir à nouveau les communistes de la 3ème circonscription, après avoir fait appel à candidature, d'en débattre, et de désigner nos candidats.
Nous demandons donc à la fédé de nous aider à préparer cette assemblée qui pourrait se tenir lundi 12 mars à AIRVAULT, et d'informer nos partenaires du FRONT de GAUCHE de cet état de fait intangible, afin d'éviter toute ambiguité lors de l'assemblée citoyennes du 13 mars prochain. Cette proposition est faite au nom du bureau provisoire  de la section THOUARS/AIRVAULT.   
A noter que D RONDEPIERRE au COMITE NATIONAL  transmet le dossier à LYDIE BENOIST, que pour notre part, nous  organisons une conférence de presse demain mercredi à 18 h.  
Pour le bureau provosoire E. LEVINDRE
Repost 0
Published by bruno fornaciari - dans PCF 79
commenter cet article
15 février 2012 3 15 /02 /février /2012 21:57
Tu m'as demandé mon point de vue sur la candidature du Front de Gauche, je te livre ci-après mes réflexions. Je ne sais encore, cela dépendra des négociations sur les législatives avec nos partenaires, si je maintiendrait ma position. Bonne réflexion !

Après bien des hésitations, des réflexions, des contradictions, des incertitudes, des revirements, je me dois de prendre position, de choisir, en dernière analyse,  un candidat et de voter.

Je dois dire que j'ai été "agacer" comme d'autres, par la présentation de la "préférence" de la direction du Parti sur le choix du candidat et par l'insistance et la dramatisation de Pierre Laurent, de Marie-Georges Buffet, de Roland Muzeau  pour la confirmer, Je reconnais cependant,  à la direction de mon Parti la possibilité, et le devoir, de me faire part de son analyse. D'ailleurs, la conférence Nationale a choisi Mélenchon à 63,6 % et  invite les communistes à faire de même les 16, 17 et 18 juin dans les fédérations.

J'ai reçu ce choix  comme celui d'un message de positivité/négative. En effet Jean-Luc Mélenchon, compte tenu de l'accord global (Présidentielle, législatives, programme partagé, campagne collective) serait le candidat présenté par toute les composantes du Front de Gauche, car le PG et la GU viennent de le choisir. Issu du Parti de gauche, il doit dynamiser et peut incarner le Front de Gauche et le conduire au succès. Soit. Mais d'un autre côté, choisir André Chassaigne poserait problème, parce qu'il faudrait alors tout revoir, serait dangereux car il risquerait de faire éclater le Front de Gauche. André Chassaigne ne pourrait donc pas , lui, responsable communiste incarner l'ouverture et la pluralité du Front de Gauche  la présidentielle sans rompre les équilibres acquis au cours des discussions/négociations avec nos partenaires. En ce sens, cet oukase me gêne évidemment. Comme si le, PCF devait être relégué à chaque fois dès lors qu'il s'agirait de représenter tout à la fois nous-mêmes et "les autres". Mais en est-il vraiment comme cela ?

Je considère que André Chassaigne est un très bon candidat avec ce qu'il apporte de nouveau à une campagne créative et  collective du Front de Gauche. Il a la confiance des militants communistes qui seront bien utiles pour porter le programme et la (les)  candidature commune. Ses dernières déclarations me confortent dans l'objectif qu'il poursuit et la confiance qu'il m'inspire est intacte. Quel que soit le candidat retenu par le vote des militants PCF, il sera tout entier mobilisé et actif.

J'aurais aimé, je dois le dire franchement, entendre de tels propos dans la bouche de Mélenchon ou d'autres dirigeants du Parti de gauche. Au lieu de cela, des piques,(voir le blog du PG et celui de Mélanchon) des exigences inflationnistes en matière de nombre de circonscriptions revendiquées se font jour, avec quelques provocations à la clé. D'autres digressions concernant le programme , ou le rassemblement  sur le nom du candidat. J'ai lu aussi que si Mélenchon n'était pas retenu comme candidat commun, le Front de gauche aurait vécu. J'aurais aimé aussi que Mélenchon réaffirme clairement "que notre campagne s'adresse et concerne l'ensemble des électeurs de gauche qui aspirent aujourd'hui à une politique véritablement de gauche" au lieu de cela il appelle à s'aliéner les militants de la FASE qui sont appelés par lui à choisir eux aussi  leur candidat préféré et à rejoindre le Front de gauche. Lorsque l'on sait que ces derniers émanent, pour l'essentiel d'anciens militants communistes séduits par les "collectifs anti-libéraux et la conception des 2 gauches et de l'invalidité du PCF, il y a de quoi s'interroger.  "Nous voulons battre Sarkozy, créer les conditions d'une victoire durable de la gauche avec un gouvernement qui remette en cause les logiques financières dominantes(...)donner à voir une autre façon de faire de la politique par des campagnes collectives menant de front les échéances présidentielles et législatives." affirme le texte acté le 31 mars avec nos partenaires.

Il est rassurant de surcroit de constater que ce texte de la déclaration commune au PCF, PG et GU réaffirme que "nous nous adressons à tous les électeurs de gauche, mais aussi à toutes celles et ceux qui s'abstiennent, celles et ceux qui ne croient plus en l'action politique pour reconstruire un nouvel espoir. Ce que nous construisons, c'est un rassemblement unitaire, c'est une démarche partagée. Ce que nous voulons faire grandir, ce dont nous voulons créer les conditions, c'est un Front large d'idées et d'actions porté par une dynamique sociale et populaire, et porté jusque dans les urnes, au point de peser réellement sur les choix d'une future majorité de gauche."

Que valent alors les oppositions à ce que ce soit Mélenchon qui "représente le Front de Gauche" ? Surtout que, comme le remarquent plusieurs camarades : "on ne peut faire le rassemblement tout seul, car, la maison commune ne peut se construire, disent-ils, en prônant, dans les faits un rassemblement autour du PCF, sans mettre en péril de Front de gauche lui-même, et qu'ainsi "le rôle du PCF, loin de s'effacer s'en trouve revalorisé". Mais d'un autre côté le caractère personnel et autonome que JL  Mélenchon imprime déjà à sa campagne de candidat à la candidature à de quoi interroger pour la suite. La recherche de soutien à sa candidature (liste de soutien sur son blog) peut laisser penser que le caractère populiste qu'il dénie pourtant, s'impose néanmoins, sans qu'il ne soit possible que de le corriger à la marge, pour l'instant. Si une liste de soutien à Chassiagne circulait, il est fort à parier que celle-ci obtiendrait bien plus de signature que celle de Mélenchon.

Avec la réforme constitutionnelle qui fait précéder les présidentielles sur les législatives, cette élection devient majeure pour les candidats et les Partis, et détermine toutes les autres. A tel point que tous les partis présentent des candidats et organisent campagnes de promotion  de leur candidat supposé ou (et) des primaires. Ce qui  confirme le caractère personnel de cette élection. Faut-il l'admettre et s'engouffrer dans cette pratique  de l'homme providentiel ? Ou serait-il souhaitable de donner à voir et à entendre une autre pratique de la politique, "sortir du formatage stérile de la vie politique : la personnalisation extrême, par une médiatisation artificielle est illusoire. Elle sera balayée par le vote utile." indique André Chassaigne qui ajoute: "Bien au contraire la dynamique du Front de gauche doit s'appuyer sur l'implication du plus grand nombre... en initiant une démarche complètement nouvelle et en la rendant visible."

Les déclarations intempestives de Jean-Luc Mélenchon, pour qui l'objectif  affiché est de devancer le PS afin d'être le candidat de gauche au deuxième tour, et de vérifier ainsi la,politique unitaire sud PS, ou bien celle qui consiste à dire que lui, ne participera  en aucun cas à un gouvernement avec les socialistes, à moins qu'il le dirige, contrastent avec les dimensions collectives, de luttes et de convictions, de rassemblements multiples pour "arracher dès aujourd'hui l'engagement de toute la gauche sur des mesures fortes qui changeront réellement la vie des gens... que nos idées s'emparent des masses" que met en exergue André Chassiagne.

L'élargissement du Front de Gauche s'avère indispensable, tout comme l'est le programme partagé et la meilleure mobilisation partisane et populaire possible. Je crains que, si les adhérents du PCF Choisissent André, nos partenaires y voient la volonté de tout corseter et tout dominer. Si c'est Jean-luc qui est choisi, je crains aussi que ce le soit "de raison", sans enthousiasme, avec réticence, ce  qui pèsera sur les mobilisations.

Nous ne lisons pas dans le marc de café, mais nous écrivons l'avenir. Dans tout choix difficile, il y a une part de risque. Pour certain d'entre nous le plus grand serait celui de la disparition du Parti si nous 'avons pas de candidat à a présidentielle. Manque de visibilité du Parti en tant que tel, et voie ouverte à la constitution d'un ensemble à la Die Linke souhaité par J. L. Mélenchon, dans lequel le PCF ne serait qu'un élément. Il faut entendre cela, car c'est une des préoccupations des communistes que de renforcer et  développer notre Parti communiste comme l'a d'ailleurs confirmer le 34e congrès. Serions nous menacé de constriction par le PG et la GU ? Le nombre de militants du PCF, son histoire et l'expérience acquise, ses organisations, ses élus, et les électeurs eux-mêmes  rendraient vaines les tentatives d'étouffement ou de marginalisation. Et puis, est-ce l'objectif ou la volonté de nos partenaires de nous affaiblir, de nous piéger, de nous faire jouer le rôle de supplétif ? Je ne le crois pas non plus. Et quand bien même, ces volontés supposées seraient vouées à l'échec, et chacun le sait.

En choisissant Mélenchon, nous adressons au peuple de gauche, aux électeurs, un double message, contradictoire. Nous proposons, dans le cadre du Front de gauche et de l'accord global qui préserve et respecte la visibilité du PCF (alors que nous sommes les plus nombreux et les plus puissants de la coalition), un candidat d'une autre formation politique plus modeste, pour "ouvrir" et faire vivre le Front de gauche. Mais nous adressons aussi le message que, dans l'état actuel des choses, un candidat communiste ne peut remplir cette fonction et donc ne peut prétendre à rassembler. Nous avons donc à travailler cette question.  Mais si nous choisissos Chassaigne nous envoyons aussi un double message en sens inverse. En outre, compte tenu de l'accord global en phase finale, il nous faudrait alors le reconsidérer et renégocier les circonscriptions législatives.

Alors, que faire ? Je me dis que l'histoire ne se répète jamais de la même façon, que des leçons sont toujours à en tirer, que notre peuple, le monde même appelle à la novation, que le système capitaliste est contesté sur la planète, que les soubresauts de sa crise globale font émerger des contestations invisibles jusque là, que notre Parti en s'impliquant activement et massivement dans le "Front de Gauche" peut construire une étape nouvelle pour le changement en France et en Europe. Il peut à cette occasion se renforcer car il aura montrer son utilité, il est à même de  déjouer toute tentative éventuelle de marginalisation,  que la lutte ne finit pas en juin 2012. D'autres échéances, y compris électorales nous attendent, et encore en 2017.

Tout bouge partout dans le monde,ne soyons pas frileux, osons, consciemment. Qui peut penser que Pierre Laurent, Marie-Georges BUFFET, Roland Muzeau, communistes depuis des lustres et tous ces militants qui chaque jour réfléchissent, agissent, aient décidé, hypnotisé par Mélenchon, la disparition du Parti Communiste Français ? Qui peut croire à une telle fable ?

Que des questions se posent et qu'elles ne sont pas encore résolues, peut-être, mais force est de constater que dans le cadre des discussions que nous avons avec nos partenaires, le mouvement va vers nous et non l'inverse. Alors confiance dans la justesse de nos positions, confiance dans notre force de conviction, confiance dans notre peuple qui peine à entrevoir des propositions nouvelles susceptibles de changer leur vie.

 Que chacun réfléchisse. Le vote de ce week-end n'est pas un choix de coeur ou de raison, il est un acte politique. Soyons courageux et lucides. Il y a de toute façon un après 2012.

Finalement, j'appelle les communistes à voter pour Mélenchon comme candidat commun du "Front de Gauche".

En tout état de cause, je me rangerai à la décision majoritaire. Car comment pourrai-je prétendre avoir raison et respecter la démocratie interne de notre Parti si je m'en abstiens dès lors que la décision prise ne m'agrée pas? 

Repost 0
Published by bruno fornaciari - dans PCF 79
commenter cet article
13 février 2012 1 13 /02 /février /2012 09:14

CHAPITRE VII - Conflits

22. Le règlement des conflits

Les conflits qui peuvent surgir à partir de désaccords entre communistes doivent trouver leurs solutions dans le cadre du fonctionnement démocratique du Parti et des instances concernées. La commission nationale des conflits peut contribuer à la recherche de solutions en formulant en amont des propositions visant à aplanir les différends. En toutes circonstances, la primauté doit être donnée au débat politique, dans le respect de la souveraineté des adhérent-e-s, et de leur diversité.

Si un-e adhérent-e est confronté-e à une décision qu'elle ou il considère comme injustifiée à son égard, il ou elle peut saisir les instances dont elle ou il dépend (local, départemental), qui se doivent de rechercher avec les personnes et les organisations une issue positive au conflit. Si une solution ne peut être trouvée dans le cadre de ces instances, il peut être fait appel à la commission nationale des conflits.

23. La commission nationale des conflits

Le congrès élit la commission nationale des conflits, ainsi que sa ou son président-e.

Sa mission ne consiste pas à se positionner dans un conflit politique pour ou contre une des parties au différend. Elle donne son avis : elle se prononce sur la conformité des décisions prises au regard de l'esprit et de la lettre des statuts et à formuler des propositions susceptibles de rapprocher les points de vue. Cet avis est formulé à l'issue d'un processus d'échanges, de rencontres, de discussions avec toutes les parties concernées. Celles-ci se doivent de respecter cet avis.

24. L'exclusion

Les seuls motifs d'exclusion du Parti communiste français sont la mise en cause délibérée des valeurs fondamentales d'intégrité et de dignité humaine, la corruption, ainsi que l'appartenance à un autre parti politique.

Cette mesure exceptionnelle d'exclusion est proposée par l'instance à laquelle appartient l'adhérent-e.

Celle-ci doit saisir la commission nationale des conflits qui infirme ou confirme la proposition d'exclusion.

 

 

________________________________________________________________________________________________

 

Mais il est dommage que lorsque cette commission est saisie, cette dernière ne donne pas signe de vie à ceux qui l'ont sollicitée.

 

Marx n'associait-il pas théorie et pratique dans la praxis communiste ?

 

Pratique curieuse qui consiste à ne pas mettre en pratique ce qui devrait être une pratique démocratique !

 

 

 

 

 

 

 

 

Repost 0
Published by bruno fornaciari - dans PCF 79
commenter cet article
11 février 2012 6 11 /02 /février /2012 12:43
Le nouveau pari communiste

Passages médias



Discours de Pierre Laurent - Meeting du PGE

L’internationalisme est notre drapeau. Contre l'austérité, contre les marchés financiers, Européens de tous les pays, unissons-nous, l'avenir nous appartient !

Pierre Laurent Par Pierre Laurent

L'affiche enflammée du PCF
Front uni contre la vie chère
 

Politique

française. Derrière le paravent de la compétitivité, il décide non seulement d'exonérer la...

I

Droits et société

  • Déclaration du PCF sur les couts de la filière nucléaire

    La cour des comptes vient de publier son rapport sur les couts de la filière nucléaire. Il met en évidence l’importance de ce secteur dans la vie économique de la nation au cours des décennies écoulées et dans...

  • L'office national des forêts tronçonné !

    Les personnels de l'ONF (Office National des Forêts) occupent depuis ce matin leur direction. Le Parti communiste français apporte son soutien à celles et ceux qui depuis de nombreux mois s’opposent au...

  • Après Durban, tout reste à faire !

    Le rideau est tombé sur la Conférence de Durban. Les masques tombent aussi à l'issue d'un spectacle où les puissants auront joué au mieux les rôles qu'ils devaient tenir. Une fois...


Les élus communistes

 

L'humain d'abord - L'intégrale à lire ou à télécharger

Le programme du Front de gauche et de son candidat commun Jean-Luc Mélenchon - L'humain d'abord

Télécharger l'ePub du programme pour vos liseuses et smartphones

Repost 0
Published by bruno fornaciari - dans PCF 79
commenter cet article
9 février 2012 4 09 /02 /février /2012 09:52

 

A l’attention de Marc Brignolle  responsable de la commission nationale des conflits.

 

Bonjour,

 

Voilà plus d’une semaine que 8 communistes du Thouarsais ont saisi la commission nationale des conflits en raison des pratiques et des manquements démocratiques dans la FD des Deux-Sèvres.

 

Nous sommes étonnés et mécontents que nos mails à Denis Rondepierre, Lydie Benoist et toi-même, ainsi qu’un courrier recommandé à Pierre Laurent soient restés, à ce jour, sans réponse.

 

Nous ne pouvons pas croire que la vie du Parti dans le Nord du département vous indiffère à ce point. Nous refusons de comprendre que les critiques pourtant vérifiables formulées par de nombreux camarades soient prises pour quantité négligeable. Pendant ce temps, ce qu’il faut bien appeler « la clique fédérale » ( en fait quelques personnes qui s’arrogent tous les droits et tous les pouvoirs 7 ou 8), continue ses basses œuvres et présentent maintenant aux adhérents les résultats d’un scrutin truqué et falsifié comme celui de la volonté des communistes de la troisième circonscription.

 

Les communistes signataires ont refusé et refusent de participer à un tel scrutin, le rendant caduc et illégitime. Nous vous rappelons que ce « scrutin » et ces « résultats » ne prennent pas en compte les autres candidatures, interdites. Un certain nombre de votants (voir les courriers joints) qui la découvrent, s’indignent de cette interdiction. Nous vous rappelons aussi qu’une lettre signé du comité départemental, (dont on ne sait d’ailleurs pas quels en sont les signataires ni le nombre), a été adressé aux communistes thouarsais la veille du scrutin, avec un seul bulletin et  une recommandation  de voter pour le SEUL candidat de la fédération à l’exclusion de tout autre. Ce courrier ajoute, que de toute façon aucune autre candidature ne sera validée.

 

Nous venons  de recevoir un mail d’une camarade, adhérente de 2009, qui nous  fait part de son écœurement et de son intention de quitter le Parti si ces pratiques antidémocratiques et liberticides persistent. Une autre camarade , adhérente depuis novembre 2011, nous a fait part de ses doutes et de son absence de mobilisation, dans ces conditions, pour elle, invraisemblables, de déni démocratique. D’autres communistes du département nous ont fait part de leur crédulité et de leur incompréhension, voire du scandale que constituent ces évènements lorsqu’ils en ont eu connaissance. Et enfin la plupart des militants du thouarsais condamnent fermement ces pratiques que l’on peut qualifier de dictatoriales, despotiques, arbitraires, déloyales et manœuvrières, dans la négation du respect et de la souveraineté des communistes.

 

Nous sommes inquiets de l’absence de réaction de la part de la direction du Parti et de la commission des conflits.

 

Faudrait-il comprendre que nos protestations ne sont pas recevables ?, qu’elles seront vaines ?

Faut-il comprendre que ces pratiques dénoncées par nous sont conformes à l’esprit communiste, à nos statuts et à nos règles de fonctionnement ?

Faut-il comprendre enfin  que tous comptes faits, vous considérez que nous sommes dans l’erreur et que, par votre silence, vous apportiez votre soutien à une direction fédérale maintenant discréditée ?

 

Ce n’est pas seulement le sort de quelques communistes dont il s’agit, candidats ou pas dans la 3e circonscription. Mais bien plutôt de l’existence du parti dans l’espace départemental Nord, qui, si rien n’est fait, serait rayée de la carte, et pour longtemps assurément.

 

Bien entendu, les communistes signataires, prendront toutes les initiatives, internes et publiques, jusqu’au bout, pour réagir et dénoncer les  oukases et les agissements nuisibles de cette minorité « fédérale », pour mettre fin à des pratiques réservées jusqu’alors à des factions groupusculaires de partis ou mouvements réactionnaires dont nous ne saurions nous faire les complices, et faire prévaloir notre fonctionnement démocratique .

 

Nous attendons que la direction du Parti Communiste Français prenne toutes ses responsabilités. Avec cette nouvelle interpellation nous prenons les nôtres.

 

Salutations communistes

 

Signataires :

 

Ernest LEVINDRE, Joël GRELLIER, Bruno FORNACIARI, Monique GABY, Christian PLANCHET, Jérôme GAUTHREAU, Michel MARTIN,  Sandrine SALAUN.

 

___________________________________________________________________________________________________________________________________________________________________


Chers camarades,  


par la présente  je viens confirmer l'ensemble des écrits de Bruno FORNACIARI.


1°) LE refus de toutes règles  démocratique  par le manque  de communication  avec les  camarades, le refus de discussion sur  les candidatures de  la 3ème  circonscription des  Deux  Sèvres. 

2°) D'imposer  un suppléant  de  la  FASE  sans la moindre  concertation  avec  les communistes  locaux.

3°) D'imposer  le  candidat  officiel  de  la Fédé.(Elie MAUDET)  et  de jeter  le  discrédit  le  plus  total  sur  le  second  candidat  Bruno  FORNACIARI.

4°) D'avoir  organisé  le  27 janvier dernier  un vote  à bulletin  secret  avec  un  seul bulletin  celui d'Elie MAUDET  bien  sûr.....  Ceci  ne  me semble  pas  être  les  règles  élémentaires et  statutaires  de  notre  parti.......Je  pense  avoir  un  début  d'explication  qui  remonte  aux  comités  anti-libéraux  des  années  passées  et  reprends  forme  aujourd'hui  avec   le FRONT de  GAUCHE.  Les Deux Sèvres  est  un  département  peu  politisé: 130 communistes dont le secrétaire fédéral  est JP GELOT,  le P G: Secrétaire  Christine ANTOINE, la FASE: secrétaire  JP  GAY .  Ces  3  secrétaires  décident  entre  eux  du  partage  du  "gâteau", et  ensuite  font  valider  leurs décisions  par les  instances  départementales, ( le Conseil Départemental  pour le PCF). Cela veut  dire  que  les sections  n'ont  plus  droit  au  chapitre......Nous avions rencontré exactement  les  mêmes  difficultés  aux  cantonales.  Pour  la  petite  histoire,  sur  le thouarsais, il  y  avait  4 camarades il y a trois ans,  aujourd'hui  nous sommes  16 avec  l'action  menée  par  Bruno, alors  tout  n'est  pas  à  jeter  chez  ce  dernier  comme il est indiqué  dans  le  courrier  du  Comité  Départemental. Ce  qui   me semble être  un  minimum:  C'est de réunir à nouveau les communistes  de la 3ème circonscription. DE REMETTRE A PLAT LE FONCTIONNEMENT DEMOCRATIQUE DU PARTI  A LA SECTION  DE THOUARS, SUR LA CIRCONSCRIPTION. POUR CELA  VOTRE INTERVENTION EST NECESSAIRE.

E LEVINDRE

_____________________________________________________________________


> Bonsoir neness,


J'ai eu Joël au téléphone le weekend end dernier, et je l'ai tenu informé de ma décision de quitter le parti car ça devient insupportable. Bien évidemment, je ne cautionne en aucun cas la façon dont le vote a été organisé à la dernière réunion, et ai dit à Joël que je reste dans le parti pour appuyer Bruno en attendant la décision qui sera prise. Suite à la lecture de ton mail, je suis encore plus écœurée par les manœuvres de ces messieurs... J'appellerai Bruno dès que j'ai un moment dans le weekend end pour le tenir au courant. J'aimerai bien que l'on mange ensemble un de ces soirs pour en discuter.

 
> Mimi -
>
mimirvo@hotmail.fr
>_______________________________________________________
From:
joelgrellier@live.fr
To:
drondepierre@pcf.fr
Subject:
Date: Sat, 28 Jan 2012 12:40:06 +0100

 cher camarade        

comme tu peux le constater avec les explications qui t on déjà été fournies ,il se passe des choses graves et elles se sont encore aggravées lors de la réunion du vendredi 27 janvier censée résoudre la nomination du candidat à la législative pour la troisième circonscription . la fédé a décidé d’une seule candidature et a refusé celle de bruno fornaciari qui avait été souhaitée par une majorité des camarades dans la section thouarsaise . mais combien même serait-il soutenu par personne, de quel droit pourrait- il l’exclure. ils ont quand même provoqué le vote pour désigner le titulaire avec un seul bulletin sans mentionner le nom du suppléant , qu’ ils veulent réserver à la fase sans que nous ayons mot à dire ; cela resterait à négocier avec eux . une partie des camarades a dénoncé cette mascarade et refusé de participer au vote . nous nous sentons désemparé et n’avons plus du tout envie de militer dans des conditions aussi délétères . nous souhaitons que votre arbitrage puisse dénouer cette situation au plus vite .     

je te fais parvenir également le courrier que j’ai adressé à la fédé leur signalant mon exaspération                   merci à toi                             

fraternellement        


Joël Grellier

 

________________________________________________________________

 

From: joelgrellier@live.fr
To:
pcf79@orange.fr
Subject:
Date: Sun, 5 Feb 2012 20:05:53 +0100

                                                            
                                                                                        Airvault le 5 février 2012 Au comité fédéral
 
 
 
En complément à tout ce qui a déjà été dénoncé sur les méthodes anti démocratiques concernant l’élection du candidat à la législative sur la troisième circonscription voici les réactions que j’ai recueilli auprès de certains camarades niortais (Robert Léon et Philippe Brilouet)
 
Robert Léon en évoquant son éviction du comité fédéral qu’ il avait lui-même subit de la part de Jean pierre Gelot se montre solidaire avec nous sur le principe du respect statutaire de notre parti .
 
Philippe Brilouet eut la même réaction . Il savait qu’ il y avait un climat ambiant tendu ,mais n’aurait pu s’imaginer une telle situation.
 
Tous les deux m’ont dit qu’ils allaient intervenir auprès de certains membres fédéraux mais sans grande conviction.
 .
J’ai contacté également Daniel Delugeau qui n’avait pas suivi les évènements mais convient que la situation est anormal et déplorable.
 
Paul Caillez me fit également part de sa réaction dont j’ai la primeur et qu’il vous communiquera tout prochainement.
 
 
 
 
__________________________________________________________________________________________________________________________________________

Samedi 12 novembre 2011

les communistes pour le Front de gauche en campagne à AIRVAULT

Ce samedi au marché d'Airvault, les communistes distribuaient tracts du Front de gauche et Programme Populaire :" l'Humain d'abord".  Bon contacts, discussions intéressantes, et engagements de certains à participer aux prochaines initiatives, notamment pour la constitution  d'une assemblée citoyenne pour  enrichir le programme et débatte  des mesures que la gauche devra entreprendre en 2012.  Cela ne fait que commencer. A suivre...
Description : 016--2-.JPG

    Par bruno fornaciari Publié dans : PCF THOUARSAIS
    Ecrire un commentaire

    Vendredi 7 octobre 2011

     

    ------------------------------------------------------------------------------------------------------------------------------------------------------------------------ 
    Article du Courrier de l'Ouest Dimanche 2 octobre 2011
     
    Dans la rubrique On en parle, le journal titre : PCF: Jeanine Zeekaff revient aux affaires.
     
    "La section du Thouarsais du Parti communiste vient de se réorganise. Jeanine Zeekaff reprend le flambeau. L'ancienne conseillère régionale avait pris un peu de recul depuis quelques années, mais ne s'était pas complétement mise en retrait. Son prédécesseur au poste de secrétaire, Bruno Fornaciari, n'était plus en odeur de sainteté et a donné sa démission avant l'été. Le PCF local souhaite désormais tourner la page.
    La section du thouarsais intègre les adhérents de Thouars et d'Airvault.
    L'objectif sera de remettre le PCF local en ordre de bataille dans la perspective des prochaines échéances électorales, au sein du front de Gauche. Première indication en prévision des législatives, à l'issue de négociations menées au niveau départemental :"le candidat de la circonscription Bressuire-Thouars sera issu du PCF. Et s'agira d'un homme". Son identité doit encore faire l'objet de discussions avec les autres partenaires politiques."
    ------------------------------------------------------------------------------------------------------------------------------------

    PCF 79 : la démocratie militante encore à conquérir

     
    le 4 octobre 2011
     
    Lettre aux camarades du Thouarsais et des Deux-Sèvres
          
    Je viens de prendre connaissance de  cette « info » ? par la presse qui appelle de ma part plusieurs observations.
     
    Tout d’abord, les communistes du Thouarsais ne semblent pas,  avoir été informés, ni  consultés, ni réunis.
     
    En tout cas, en ce qui me concerne, je ne suis ni informé, ni invité par qui que ce soit à une quelconque réunion. Sans doute considère-t-on quelque part que nous sommes trop de communistes à Thouars et qu’il convient d’en faire le tri ?  D’ailleurs la camarade qui avait pris l’heureuse initiativ de réunir les communistes il y a 1 mois ou 2, a omis soigneusement de m’inviter, ainsi que d’autres camarades d’ailleurs. Et il est regrettable qu’à l’étonnement de certains qui l’interrogeaient sur les raisons de mon absence étonnante à cette réunion, il leur soit répondu par un mensonge selon lequel j’aurais rendu ma carte du Parti. Cela est faux bien sûr.
     
    Et je n’ai pas eu connaissance depuis, ni été personnellement  invité non plus à une éventuelle réunion qui se serait tenu avec l’ordre du jour de la réorganisation du Parti dans le Nord Deux Sèvres, en liaison avec nos responsabilités pour les prochaines échéances électorales. Il paraîtrait encore, selon l’article du « Courrier de l’Ouest » , que je « ne serais plus  en odeur de sainteté » (Ah bon ?)   Et c’est la raison pour laquelle Jeannine Zeekaff, tel Zorro, reprendrait le flambeau d’une section laissée en jachère, puisqu’il s’agirait de « tourner la page » et remettre le PCF local en ordre de bataille (sic) pour les échéances électorales. On pourrait s’étonner du constat et des objectifs proclamés venant de quelqu’un qui a fait preuve d’une absence remarquée, depuis longtemps déjà, à la participation de  toutes les activités de la section (et ce, malgré qu’elle soit élue membre du bureau de la section),  et notamment lors de la bataille pour les retraites et de la campagne des  élections cantonales.
     
    Il serait souhaitable que  la fédération du Parti soit informée de ces méthodes autoritaires et d’exclusion et qu’elle ne les valide pas. Quant  à la« réorganisation de la section » qui confirme l’organisation actuelle de la section de Thouars/Airvault ( contre laquelle s’est prononcé J Zeekaff en son temps),  on voit maintenant qu’elle en prit le prétexte pour « scissionner » la section afin de demeurer « la chef ». Ces méthodes doivent être bannies de la pratique communiste qui s’appuie sur la discussion, la conviction, la démocratie et la responsabilité personnelle et collective.
     
    Car si nous voulons ouvrir grandes les portes du parti Communiste à ceux qui nous regardent avec sympathie ou curiosité, qui réfléchissent à un engagement politique utile et efficace pour le changement, nous ne pouvons leur présenter le visage hideux d’un autoritarisme imbécile. Le Parti communiste appartient aux communistes, qui ont d’abord des droits. Il faut les respecter, tout comme  les statuts du Parti. Nous voulons une société et un Parti démocratiques. A ce sujet, je me permets de citer un passage du livre de Pierre Laurent « Le nouveau PARI communiste »  page 70:
     
    …« Cet enjeu démocratique ne se limite pas aux questions de la liberté publique. Elle concerne la construction partagée de tous les choix de société, la démocratie sociale, économique, les liens qui unissent l’activité humaine au devenir de la planète, le partage des sciences et des technologies.
    L’incapacité à affronter comme des moteurs de progrès les contradictions du développement de la société, la myopie devant les enjeux de civilisation aussi essentiels que le féminisme, l’écologie, la révolution informationnelle ont fortement contribué à l’échec de ces systèmes.
    Or comment affronter avec succès tous ces défis sans chercher en permanence à développer l’intervention autonome, librement consentie, volontairement solidaire du maximum de celle et de ceux qui composent la société ? Révolutionner une société, ce n’est pas réciter un bréviaire, fût-il révolutionnaire, et demander au peuple de suivre le chemin tout tracé, c’est de mettre en permanence en mouvement une société multiple et diverse, autour d’objectifs de transformation sans cesse débattus, majoritairement partagés. C’est donc admettre que les chemins empreintés ne soient pas une ligne droite, sans fracture ni revers »…
     
    Et pour que notre Parti soit à la hauteur de ces s exigences Pierre Laurent poursuit (page 107) :… « Le chantier des transformations à l’œuvre est multiple. Trois me paraissent essentiels : l’approfondissement de la démocratie militante, la réinvention de notre projet pour penser vraiment notre communisme du XXIe siècle, la transformation de nos pratiques politiques pour les tourner en toutes circonstances vers la mise en mouvement de l’intervention populaire. »…
     
     
    Chacun connaît mes désaccords avec certaines analyses, orientations et pratiques de la fédération. Mais chacun aussi sait  reconnaître que depuis que j’anime la section, l’activité et les nombreuses  initiatives réussies, la présence et  la notoriété du Parti, son renforcement et sa mobilisation, la diffusion de ses idées, les résultats électoraux, la démocratie ont progressé à Thouars, malgré certains et grâce aux camarades du Parti qui se sont impliqués dans son activité militante.
     
    Nous apprenons aussi, que, sans que les communistes thouarsais soient consultés, à ma connaissance, la candidature communiste serait déjà connue et qu’apparemment les choses seraient décidées. Bien sûr, nous savions que le candidat de la circonscription serait issu du PCF, car cela était acté dans les accords nationaux et n’est pas contesté. Mais selon les propos de l’interviewée, « il s’agira d’un homme » et  son identité  « doit encore  faire l’objet de discussions avec les autres partenaires ». Mais qui donc a décidé de la candidature ? Sur quels critères et à partir de quels objectifs électoraux et politiques dans le Nord Deux-Sèvres, qui a fait la proposition ? a-t-elle été débattue , a-t-on fait appel aux candidatures dans les sections concernées  etc. et enfin, de qui s’agit-il ? Mystère !
     
    Il est préjudiciable que  les communistes thouarsais soient tenus dans l’ignorance (une fois de plus) de la discussion sur le choix des candidatures possibles ou souhaitables, (ils pourraient en effet être amenés à faire eux-mêmes des propositions qu’il conviendrait évidemment d’examiner, où même qu’il en surgisse à titre personnel). Car de leur participation et de leur accord sur les décisions dépend en grande partie leur mobilisation. Il serait malsain et destructeur de reproduire la situation des régionales . Et, c’est la cerise sur le gâteau  l’article nous indique de surcroît que ce ne sont pas les communistes  qui décideront finalement de leur candidat(e), mais les autres partenaires. Ainsi le ou la candidate communiste devra recevoir l’accord des autres formations du Front de Gauche au cours de discussions.
     
    Jusqu’alors, nous nous interdisions nous-mêmes de choisir les candidats des autres formations que nous soutenions, à juste titre, (il s’agit de leur propre responsabilité de désigner leur candidat). Mais désormais, nous abandonnons (erions) notre autonomie et notre responsabilité de décision qui seraient déléguées. Il faut dire que pour les cantonales la direction fédérale avait déjà balisé le terrain en minant les candidatures de Bruno FORNACIARI à St Varent, et de Ernest Levindre en participant à la confusion sur les candidatures communistes représentant le Front de gauche, contre lesquels Christine Antoine du PG et JP GAY de la FASE s’étaient prononcés et pour ce dernier et la FASE, avec une virulence  militante.
     
    Je rappelle enfin que  c’est pour partie, en raison d’une opération chirurgicale (reportée en raison des élections) qui  m’a immobilisé plusieurs mois, (du 30 mars au 15 juin) que je avais démissionné de mes responsabilités de secrétaire de la section de Thouars après les cantonales le 23 mars au soir , et proposé immédiatement que les camarades se réunissent rapidement pour procéder au renouvellement démocratique (élection) du bureau et du (la) secrétaire. Malheureusement il n’en fut rien. Et le Parti à Thouars est aphone et inactif depuis 6 mois déjà.
     
    Pour l’heure, je réclame une réunion de tous les communistes de la circonscription, et seulement eux, avant toute démarche où engagement de campagne avec leurs partenaires, pour faire le point et examiner les différentes options qui se présentent. C’est la moindre des choses que les communistes puissent disposer de toutes les informations, qu’ils fassent connaître leurs analyses, et leurs propositions.
     
    Dans ces circonstances, la direction fédérale doit prendre ses responsabilités pour que les communistes thouarsais aient à décider eux aussi de l’activité de leur Parti et  des objectifs qu’ils se fixent dans le Thouarsais , ainsi que de leur implication personnelle pour les réaliser. La direction fédérale doit prendre l’initiative pour recréer les conditions de la poursuite du militantisme à la section de Thouars/Airvault.
     
    Fraternellement
     
    Bruno FORNACIARI
     
     
    --------------------------------------------------------------------------------------------------------------------------------------------------------
     
    OFFRE DE RECONCILIATION...MILITANTE
     
    Objet : INVITATION A UNE REUNION DES COMMUNISTES THOUARSAIS
     
     
    Chère et cher camarade,
     
    La dispersion actuelle des communistes du Thouarsais est, de l’avis de tous, préjudiciable à l’efficacité de notre activité militante et à l’accomplissement des tâches qui nous attendent, notamment dans le cadre des prochaines échéances électorales Présidentielles et Législatives.
    C’est la raison pour laquelle, avec l’objectif de dépasser les contradictions et les différends entre nous, nous prenons l’initiative d’une réunion de tous les communistes du Thouarsais le  mercredi 19 octobre à 20 h 30 salle Denfert Rochereau.
     
    L’ ordre du  jour comporterait l’examen des questions auxquelles nous sommes confrontés.
     

    1)      Aborder la structuration du Parti en liaison avec les échéances électorales et la définition des responsabilités et du rôle de l’organisme de direction, renforcer la démocratie interne.

    2)      Faire émerger des propositions de camarades susceptibles d’assumer ces responsabilités et de rassembler les communistes.

    3)      Préparer l’organisation de l’élection démocratique de la ou du secrétaire, ainsi que du renouvellement du bureau de section du Thouarsais.

    4)      Elaboration d’un plan de travail pour les Présidentielle/législatives.

    5)      Susciter et débattre des différentes candidatures du PCF/Front de Gauche sur la circonscriptions en relation avec nos objectifs politiques et électoraux.

     

    Nous regrettons tous que nous ne soyons pas parvenus dernièrement à estomper nos différends et à vivre avec nos désaccords. Car la démocratie mode d’existence du PCF, et la responsabilité personnelle et collective des communistes,  suppose, pour nos analyses politiques comme pour le choix de nos responsables, le débat, duquel peut résulter des désaccords qui persistent. D’ailleurs dans ce cas, c’est souvent l’expérience qui tranche.
     
    Pour faire vivre la démocratie et les débats contradictoires qu’elle implique, nous sommes persuadés que, comme nous, tu souhaites conjuguer au passé nos disputes et repartir d’un bon pied.
     
    C’est le souhait que nous formulons avec cette invitation et nous espérons  que ton attachement à faire vivre notre section et ton intérêt pour participer à son activité et au combat conscient et unitaire qu’elle déploie, nous permettra d’avoir  le plaisir et l’avantage de te compter parmi les participants ce soir- là, le mercredi 19 octobre.
     
    Bien fraternellement
     
    Ernest LEVINDRE     de THOUARS
    Bruno FORNACIARI de SAINT-VARENT
    Joël GRELLIER           de AIRVAULT
     
     

     

     

    http://bruno-fornaciari.over-blog.com

     

    Repost 0
    Published by bruno fornaciari - dans PCF 79
    commenter cet article

    BRUNO FORNACIARI

    HPIM3303

    Recherche

    Texte Libre