Overblog Suivre ce blog
Administration Créer mon blog
28 septembre 2012 5 28 /09 /septembre /2012 00:01

Saint-Varent le 27 septembre 2012

 

Monsieur le député,

 

Tout d’abord, permettez-moi de vous dire au nom des communistes thouarsais que nous espérons beaucoup du Pdt de la République pour lequel les communistes et le Front de gauche ont voté au 2e tour. Sans les 4 millions de voix qui se sont portées sur le candidat de gauche resté en lice François Hollande, Sarkozy serait encore aux affaires et la gauche dans l’opposition.


Nous attendons aussi beaucoup du gouvernement Ayrault et de sa majorité parlementaire dont le PS peut disposer seul. Vous avez tous les moyens institutionnels pour réussir. La présidence de la république, la majorité à l’Assemblée Nationale, la majorité au Sénat pour la première fois dans l’histoire de la 5eme République, la quasi-totalité des régions et des conseils généraux vous sont acquis et le PS dirige aussi la plupart des grandes villes de France.

Vous avez donc des moyens que jamais aucune autre force politique n’a disposés dans ce pays.


C’est la raison pour laquelle nous nous permettons de vous interpeller sur la politique que vous conduisez depuis 120 jours environ et sur les suites que vous comptez donner aux grandes revendications sociales, politiques, démocratiques  à mettre en œuvre et sur lesquelles vous vous êtes faits élire.


Je dois vous dire franchement, que les premières semaines du gouvernement Ayrault avaient fait levé l’espoir. Hélas, cela n’a pas duré.


Pour ne citer que quelques déceptions je veux noter la pichenette donnée au SMIC, ou la limitation étriquée du droit à la retraite à 60 ans que pourtant un mouvement massif de plusieurs millions de personnes avait réclamé, vous vous en souvenez, puisque certains de vos militants battaient le pavé avec nous.


Je veux noter aussi l’absence de détermination dans l’arrêt des licenciements et la reconquête industrielle dont votre ministre Arnaud Montebourg, semble se satisfaire, et se glorifier de « sauver » des emplois : (100 emplois sauvés c’est un belle victoire, 1000 emploi sauvés c’est une grande victoire se plait-il à dire. Et l’on pourrait compléter 850 emplois perdus ici c’est une belle défaite et 3000 ici c’est une grande défaite.


Je ne veux pas m’étendre sur les questions liées au pouvoir d’achat, au logement à l’éducation pour lesquelles une politique plus vigoureuse et plus juste doit être entreprise.


Je termine ce propos, sur deux questions.


La première concerne le CHNDS et le PTU de Faye l’Abbesse. Vous le savez les besoins de santé sont criants dans notre région et les réponses apportées pour leur satisfaction sont insuffisantes, dues en grande partie par les politiques des gouvernements de droite successifs qui avaient précédés, mais aussi, il faut le dire par Pierre Bérégovoy.


En la circonstance, nous pensons qu’il est urgent de rompre avec les logiques de privatisation et de marchandisation de la santé qui substitueraient un système collectif et solidaire à une couverture assurancielle individuelle ou chacun reçoit en fonction de ce qu’il peut cotiser. Il est, vous en conviendrez Monsieur le député, nécessaire de redonner à la santé publique, à la promotion de l a santé, à la prévention, les moyens qui leur font défaut, de répondre à l’exigence de sécurité sanitaire avec un vrai contrôle démocratique.


Ce serait tout l’inverse avec la poursuite du projet de PTU auquel vous êtes favorable, alors que s’y s’opposent de nombreux citoyens du Nord-Deux-Sèvres et  et pour lequel, le collectif pluraliste de Défense des Hôpitaux de proximité présidé par Georges Tignon, vient de réaffirmer hier son opposition qui sera exprimée prochainement lors d’une prochaine rencontre avec la direction de l’ARS programmée début octobre. Je vous demande donc d’écouter ce collectif, les militants et les professionnels de santé qui s’y investissent pour garantir le droit et la possibilité de se soigner ici, maintenant et demain.


La deuxième question porte sur le pacte budgétaire.


Vous vous en souvenez en 1992 un grand débat avait précédé un référendum pour l’adoption du traité de Maastricht  qui a été adopté de justesse, et pour lequel, un sondage récent laisse apparaître que si c’était à refaire une majorité de 62% s’y opposerait.


En 2005 c’est 54% des français qui s’étaient prononcés par référendum contre le traité libéral. A l’initiative de Sarkozy ce traité s’est transformé en traité de Lisbonne auquel les parlementaires socialistes ont finalement et décisivement apporté leur soutien lors du congrès de Versailles. C’est un véritable déni démocratique qui contourne la volonté populaire.


Durant la mandature Sarkozy un traité ultralibéral à pris corps, que l’on appelle maintenant familièrement traité Merkosy.


« Moi Président de la république » proclamait pendant la campagne électorale François Hollande, « je renégocierai  le traité".


Je cite : "je renégocierai le traité européen issu de l’accord du 9 décembre 2011, en privilégiant la croissance et l’emploi et en réorientant le rôle de la Banque Centrale Européenne dans cette direction » Et début janvier 2012, il poursuit : "La France doit retrouver l’ambition de changer l’orientation de l’Europe. (…) C’est le vote des français qui sera notre levier…je proposerai à nos partenaires un pacte de responsabilité de gouvernance et de croissance. Je re-né-go-cie-rai le traité européen issu du 9 décembre pour lui apporter…la coordination des politiques économique, des projets de grands travaux industriels dans l’énergie et puis les instruments pour dominer la spéculation, un fonds européen qui puisse avoir les moyens d’agir sur les marchés avec l’intervention de la banque centrale européenne qui devrait être finalement au service de la lutte contre la spéculation »


Or il n’en est rien. Il n’y a en fait eu aucune renégociation du traité d’austérité budgétaire qui s’aggrave au contraire en faisant passer le déficit de 3% à 0,5% se qui se traduira par une véritables saignée dans les dépenses publiques et dans les dépenses sociales utiles à notre peuple.


La règle d’or sera réintroduite, non pas dans la constitution, mais dans la loi organique, ce qui revient au même. D’ailleurs à ses journées parlementaires qui se tiennent actuellement, l’UMP se congratule de l’inamovibilité du projet Merkosy. Ils relèvent, avec insolence certes, le double langage du candidat devenu Président. Ils se félicitent de la convergence du PS avec lui.


De nombreuses voix et organisations s’élèvent pour s’opposer à ce traité austéritaire.  A tout le moins, elles ne veulent pas que leur soit imposé un traité sans débat. Un débat public doit avoir lieu sur ce traité et sur le rôle de la France dans l’action pour changer d’Europe. En tant qure député vous ne devez pas vous faire complice d’un nouveau déni démocratique. Vous ne devez pas participer à bâillonner notre peuple et au passage vos électeurs. On ne peut à la fois défendre la démocratisation de l’Union Européenne et faire ratifier un tel traité sans débat public et sans consulter les citoyens.


C’est pourquoi je vous demande Monsieur le député, quel que soit votre opinion sur le traité, tout en sachant quand même que déjà 25 députés socialistes ont affirmé qu’il ne voteraient pas le traité, que le conseil fédéral d’Europe Ecologie les Vert vient de faire de même, que le PCF et le Front de gauche ainsi qu’une quarantaine d’organisations (65 recensées à ce jour 29 septembre 2012), des économistes, des intellectuelles, des syndicats se prononcent dans le même sens et appellent à une grande manifestation nationale à Paris dimanche 30 septembre, je vous demande donc de vous prononcer pour un référendum, laissant ainsi la possibilité et la liberté de notre peuple de décider,et la démocratie triompher.

 


Voilà, Monsieur le député Jean Grellier ce que j’étais chargé de vous dire au nom de mes camarades et certainement au nom des électeurs du Front de gauche


Bruno Fornaciari 

Repost 0
Published by bruno fornaciari - dans PCF THOUARSAIS
commenter cet article
14 août 2012 2 14 /08 /août /2012 11:35

Repost 0
Published by bruno fornaciari - dans PCF THOUARSAIS
commenter cet article
12 août 2012 7 12 /08 /août /2012 17:40

Pétition pour un référendum sur le nouveau traité européen

François Hollande s’était engagé à renégocier le traité pour la stabilité, la coordination et la gouvernance (TSCG), appelé aussi pacte budgétaire, signé par N. Sarkozy et A. Merkel. il n’en est rien. Or ce texte durcit encore les traités de Maastricht et de Lisbonne et prône à la fois l’austérité à perpétuité, et le contrôle des budgets par la Commission de Bruxelles. Pourtant l’expérience montre que cette orientation n’a fait qu’enfoncer les pays européens dans la crise et les peuples dans la souffrance. N. Sarkozy battu, son traité ne doit pas être appliqué. il faut aujourd’hui un débat public sur les orientations européennes et un référendum sur le nouveau traité. Seul le peuple souverain peut décider de son avenir. C’est une question de démocratie. Téléchargez la pétition pour la faire signer autour de vous : https://docs.google.com/file/d/0BwmnXg5RBJgoVDR3Umswb25haWc/edit?pli=1 Nous vous donnons rendez-vous à la Fête de l'Humanité, les 14, 15 et 16 septembre 2012 à la Fête de l'Humanité pour amplifier la mobilisation pour obtenir un débat public sur le contenu du traité européen et une consultation populaire pour créer les conditions d'une renégociation. Voir la liste des signataires : http://www.humanite.fr/politique/liste-des-signataires-de-la-petition-pour-un-referendum-sur-le-nouveau-traite-europeen-501 "Non à l’austérité dans le droit européen, exigeons un référendum !" Lire l'appel de Patrick Le Hyaric, Directeur de l’Humanité, Député au parlement européen : http://www.humanite.fr/politique/non-l%E2%80%99austerite-dans-le-droit-europeen-exigeons-un-referendum%E2%80%89-501172
*Obligatoire
Repost 0
Published by bruno fornaciari - dans PCF THOUARSAIS
commenter cet article
21 juin 2012 4 21 /06 /juin /2012 16:01

la-NR-desistement-Jean-Gellier.jpg

 

Dans son édition du 21 juin, 4 jours après le 2e tour, la Nouvelle République consent enfin à "informer" ses lectieurs de la position du PCF lthouarsais concernant le 2e tour des législatives.. Depuis plusieurs mois la NR avait choisi. Silence sur les positions de la section PCF et des candidats qu'elle avait élu pour représenter le Front de Gauche, en tentant de jeter le discrédit sur elles, et promotion des assemblées citoyennes et de Jean-Pierre Gay, qui avaient réussi à évincer Bruno fornaciari et Ernest levindré, avec la complicité de Jean-Pierre Gelot de la fédération du PCF, en opposition avec eux, pourtant normalement et statutairement désignés.

 

Quand je dis informer c'est un bien grand mot. Car le communiqué de la section du PCF a été censuré. Il n'est fait état dans cet article que de la position sur le désistement favorable à Jean Grellier, en réference à celui de ceux qui se présentent comme le Front de Gauche (ce qu'ils ne sont pas) en oubliant volontairement la pemière analyse critique de cette campagne des législatives et des candidats de l'assemblée citoyenne. Et encore, de quelle manière. Le galimatias incompréhensible offert  aura  sans doute déconcerté lecteurs, incrédules.

 

D'autre part, une information importante aura encore "échappé" à la journaliste de la NR qui signe le papier.

En effet, les communistes de la section thouarsaise déplore le schisme qu'a provoqué au sein de Front de gauche, et les candidatures, et la campagne électorale et le communiqué des Présidentielles et celui de ni-ni pour le 2e tour des législatives.il réaffirme que sans les communistes il ne peut y avoir de Front...de gauche et que celui-ci, après son revers dû notamment à une campagne illisible a perdu son crédit en raison de positions opportunistes, et qu'il est désormais à reconstruire sur les bases  desquelles il n'aurait jamis dû s'écarter.

 

Mais ça la Nouvelle république... Le pluralisme et la liberté d'expression sont à concquérir.

 

 

 

Ci desous le communiqué

censuré,

adressé à la Nouvelle République,

 

 

Communiqué de la section Thouarsaise du PCF le 14 juin 2012

 

La forte abstention et la bipolarisation accrue déforment la réalité et la diversité de la vie politique Deux-sévrienne et nationale. La présidentialisation du débat politique et l'inversion du calendrier électoral minorent et dénaturent la portée du scrutin législatif. C'est un grave problème démocratique que les ambitieuses réformes démocratiques institutionnelles proposées par les communistes et le Front de gauche, allant vers une 6e République, peuvent résoudre.

 

Avec seulement 3,18% dans la 3e circonscription contre 10,24 % aux Présidentielles, le Front de gauche subit son premier revers. Sans les communistes, la dynamique citoyenne escomptée n’a pas été créée dans cette campagne, c’est une déception pour tous. La défaite est donc sévère pour les instigateurs de la stratégie d’effacement du PCF qui ont imposé des candidats novices et inexpérimentées issus des «assemblées citoyennes, dont la campagne électorale élitiste n’a pas su populariser les grandes réformes proposées par le Front de Gauche. Cette « expérience  unique en France » selon ses auteurs, avec les assemblées, citoyennes n’auront pas été capables d’assurer une bonne représentativité du Front de gauche en perdant les deux tiers des suffrages qui s’étaient portés sur son candidat à la Présidentielle. Une fois de plus l’expérience démontre que de vouloir écarter les communistes de la bataille est contre-productif. «C’est l’une des seules circonscriptions en France où les candidats ne sont pas issus directement d’un parti » claironnait, pour sa part Thibault Lalu. L’efficacité  selon laquelle des candidats hors parti « pourraient « amplifier la participation populaire et faire vivre mieux encore la parole collective » et faire « place au peuple ». n’a pas été démontrée, bien au contraire. Ils n’ont pas pu « rassembler » ni le « maximum de voix », ni recevoir « la légitimité » des électeurs citoyens.

A titre de comparaison le candidat PCF/Front de gauche au cantonales Ernest Levindré, avait réalisé 8,41 % sur Thouars 1 tandis que Lalu n’obtenait seulement que 4 %.

En revanche, nous relevons l’excellent résultat des candidats PCF/Front de gauche, Nathalie Seguin et de son suppléant, Gérard Epoulet à NIORT de 9,39% en progression sur les cantonales récentes de 2011, au terme d’une campagne dynamique, intelligente, populaire, adaptée, que les militants communistes de la section de Niort ont su définir et impulser.


Contrairement aux déclarations inconséquentes et irresponsables de JP Gay et des assemblées citoyennes qui renvoient dos à dos UMP et PS, les communistes qui inscrivent leur action pour la réussite du changement et battre la droite, appellent les électeurs à confirmer cette volonté en votant au deuxième tour pour Jean Grellier candidat du PS arrivé en tête de la gauche.

 

Pour la section Thouarsaise du PCF

Ernest Levindré, Bruno Fornaciari, Joël Grellier

Repost 0
Published by bruno fornaciari - dans PCF THOUARSAIS
commenter cet article
1 juin 2012 5 01 /06 /juin /2012 08:38

Le 1 er juin 2012

Communiqué adressé à « la Nouvelle République » de Thouars

 

Il est de notoriété publique que « l’investiture » de « candidats » novices,  fraîchement émoulus, autoproclamés Front de gauche dans la 3e circonscription des Deux-Sèvres dont l’objectif est d’atteindre si possible 5 % est contestée par de nombreux communistes et ne correspond pas à leurs ambition de peser fortement à gauche .  En effet, comme le dit fort justement Jean-Luc Mélenchon au meeting de Courrières (Pas-de-Calais) : « Une chose qu’on acquière pas en 15 jours, c’est d’avoir du courage, du coffre et de tenir tête à tout le monde »

Il faut se rappeler qu’après plusieurs consultations, les communistes du Nord-deux Sèvres,  avaient choisi majoritairement (10 voix sur 18 possibles) les candidatures de Bruno Fornaciari et de Ernest Levindré, militants communistes aguerris plus légitimes. Elie Maudet qui avouait avoir participé à une manœuvre d’éviction et accepté la candidature pour leur faire obstacle à dû y renoncer. L’accord national signé entre le PCF, le Parti de gauche et la Gauche unitaire, spécifiait, en effet, que la circonscription serait représentée par un communiste. Le passage en force anti démocratique de la direction départementale du PCF 79 pour imposer un non communiste a été fortement critiquée jusqu’à demander la démission de son premier responsable.

En raison du déni démocratique de la Fédération et du laxisme de la direction nationale du PCF, parce que nous voulions  respecter la démocratie interne de notre parti, il ne nous est pas apparu souhaitable de maintenir nos candidatures.Les communistes réunis le 23 mai dernier ont décidé qu’ils ne soutiendront pas ces candidats «  divers gauche » de témoignage,  hostiles à l’application des accords et par conséquent à un Front de gauche dans le nord Deux-Sèvres. Ils se refusent à  voter pour des personnes  qui ne les représentent pas nine représentent le Parti Communiste quelles combattent.  

Chacun le comprend, il ne peut y avoir de Front de gauche sans le Parti Communiste dans le Nord Deux-Sèvres et encore moins contre lui.

 

Les responsables de la section Thouars/Airvault/st Varent du PCF.

Repost 0
Published by bruno fornaciari - dans PCF THOUARSAIS
commenter cet article
22 mai 2012 2 22 /05 /mai /2012 07:42

Après plusieurs mois de bataille concernant le respect de la démocratie dans le Parti et celui des militantseux-mêmes dans les Deux-Sèvres, et  après avoir, en vain, alerté et sollicité jusqu'à la direction nationale du Parti pour faire valoir leurs droits de communistes, pour protester aussi contre des décisions adoptées, contraires à la majorité des communistes concernés, après une "exclusion" arbitraire et illicite du parti d'un camarade adhérent depuis 1966, et tout ceci sans réaction de la direction nationale qui a été interpelée à de nombreuse reprises, Pierre Laurent compris, des communistes du Nord Deux-Sèvres, dégoûtés, s'insurgent et protestent en résiliant leur abonnement à l'Humanité et en interrompant leur cotisation mensuelle, comme je l'avais fait moi-même il y a plusieurs mois. La mise à jour m'a été interdite par le refus d'accepter le chèque de 120 € en possession de J. Zeefaff qui l'a retourné à l'envoyeur.

Des communistes de la fédérartion de laquelle nous demandons la démission du secrétaire fédéral incapable de fédérer les communistes utilisant des pratiques indignes, commencent à comprendre et à découvrir la vérité et les enjeux pour l'existenxce même du parti, et pas seulement dans le Nord-Deux-Sèvres.



> Message du 16/05/12 14:45
> De : "Levindre Ernest"
> A : relationlecteur@humanite.fr
> Copie à :
> Objet : résiliation abonnement
>
Par la présente je résilie mes abonnements à l'Huma quotidienne et l'Huma dimanche.  Cette décision est motivée  par le désaccord entre une majorité de communistes de la troisième circonscription des DEUX SEVRES et sa fédération. Ce qui me reste en travers de la gorge, c'est qu'après avoir adressé bon nombre de mail à M BRYNHOLE, D RONDEPIERRE, L BENOIST, ,J CHABALIER aucune de ses personnes citée n'ait daigné m'adresser le moindre mail, le moindre coup de téléphone. Recevez les regrets d'un camarade qui avait récolté  8,41 % aux dernières cantonales, sans le soutien de la fédé, ni des autres composantes du FDG.    

E LEVINDRE

 

l’Humanité


Bonjour,

Nous avons pris en compte votre demande et nous transmettons votre mail à la rédaction en chef.

Bien cordialement.

relationlecteur@humanite.fr 

01 55 84 40 30


> Message du 21/05/12 16:29
> De : "Patrick Apel-Muller"
> A : "ernest.levindre@orange.fr"
> Copie à :
> Objet : Résiliation

Monsieur,

 Je suis surpris des motifs de votre désabonnement qui ne concerne en rienl’Humanité.

Nous ne manquerons pas cependant de l’enregistrer puisque vous en faites l’expression de votre mécontentement à l’égard de responsables du PCF.

Recevez, je vous prie, mes salutations.
Patrick Apel-Muller

Directeur de la rédaction de l’Humanité

 

 

 


> Message du 22/05/12 11:40
> De : "Levindre Ernest"
> A : "PatrickApel-Muller"
> Copie à :
> Objet : re: Résiliation
>
> Cher CAMARADE:

Moi aussi, j'ai été surpris.......Par le PARTI, par le manque de démocratie, par ce que j'ai ressenti comme un mépris de dirigeants nationaux qui ne donnent aucune explication, un camarade à été exclu par la fédé et personne ne dit mot....... Tu comprendras que  dans ces conditions, si  dans l'âme je reste  communiste je ne ne puis cautionner par ma participation financière à la vie du PARTI sous quelque forme que ce soit, et je suis bien le premier à le regretter  Je ne sui pas un cas isolé à NIORT " le torchon brûle aussi. Cordialement;  E LEVINDRE

 

Et puis encore...

 

le 19 mai 2012  


Lettre à Jean-Pierre Gelot secrétaire fédéral et aux autres responsables du PCF 

 

"Je t'ai dit ce que je ferai concernant ma cotisation, et donc, je m'y tiens. Je bloque par opposition sur mon compte le prélèvement qui m'était fait jusqu'à présent par la fédé et ceci jusqu'au rétablissement d'une situation que je jugerai normale. Je reste membre du parti, mais je prends d'autres dispositions dans la répartition du timbre comme el droit m'autorise d'en disposer. Des désaccord profonds d'ordres démocratiques que j'ai déjà dénoncés avec d'autres camarades, sur le fond comme sur la forme m'amènent à adopter une telle disposition.

Veuillez en prendre acte sans chercher à interférer sur ma décision. Je suis naïf de croire que cela vous interpelle, vu le peu de considération que vous nous accordez; vous pouvez tout de même si vous le souhaitez m'écrire pour me dire ce que vous en pen,sez, mais là encore je suis certainement naïf."


Joël GRELLIER

31 rue des sablières

79660 AIRAVAULT

 


 

Repost 0
Published by bruno fornaciari - dans PCF THOUARSAIS
commenter cet article
7 mai 2012 1 07 /05 /mai /2012 20:00

Le 7 mai 2012 communiqué de la section du PCF thouarsais

 

 

Enfin !

 

En élisant hier, François Hollande président de la République, le peuple de France s'est libéré d'un pouvoir qui l'a méprisé et agressé pendant 5 ans. Nous voulons dire la joie des communistes et des militants du Front de gauche qui ont combattu sans relâche Nicolas Sarkozy et sa politique et qui ont œuvré de toutes leurs forces à cette victoire.

 

Sans la campagne mobilisatrice menée par le Front de gauche avec leur candidat commun Jean-Luc Mélenchon, sans les propositions de notre programme, L'Humain d'abord, sans notre engagement déterminé entre les deux tours, la victoire n'aurait pas été possible.

 

Dans notre département, Nicolas Sarkozy est balayé, reculant dans des fiefs traditionnels de la droite. Mais la victoire de François Hollande serait insuffisante si les Français n’élisaient pas une large majorité de gauche à l’Assemblée nationale, une majorité de gauche qui soit à la hauteur de la situation.

 

Il faut de très nombreux députésqui n'aient pas une seconde d'hésitation pour abroger les lois scélérates du quinquennat Sarkozy et des dix années de politique de droite.

 

Il faut de très nombreux députés,

ayant la volonté de rompre avec les politiques d'austérité en relevant le SMIC, les salaires et les pensions,

décidés à engager le retour de la retraite à 60 ans à taux plein pour tous,

à interdire les licenciements boursiers,

à relancer l'emploi industriel et les services publics,

à mener véritablement la planification écologique.

 

Même si François Hollande est en tête dans les 3 circonscriptions de notre département, les menaces de la droite et de l'extrême droite pour empêcher ces changements ne sont pas mortes avec la défaite de Nicolas Sarkozy. Leurs candidats aux élections législatives doivent et peuvent être partout battus, et il faut barrer la route à l'entrée du FN et ses députés fantômes à l'Assemblée nationale et réduire son score électoral. Car partout où elle a eu cette possibilité en Europe, l'extrême droite a aggravé les reculs sociaux.

 

Il n'en sera pas ainsi en France, le PCF et ses partenaires du Front de gauche s’y engagent.

 

Nous entrons dans la bataille des législatives avec un esprit conquérant et avec la volonté de faire élire un groupe Front de gauche important à l’Assemblée nationale, en lien étroit avec la nécessaire mobilisation citoyenne.

Repost 0
Published by bruno fornaciari - dans PCF THOUARSAIS
commenter cet article
26 avril 2012 4 26 /04 /avril /2012 09:59

communiqué du 26 avril 2012 de a section Thouarsaise du parti Communiste Français 

 

SORTEZ SARKOZY avec le vote François Hollande 


La provocation de Nicolas Sarkozy à l’intention du monde du travail, de ceux qui se lèvent tôt, bat tous les records. Annoncer un grand rassemblement autour du « vrai travail » est un affront supplémentaire aux travailleurs qu'il n'a cessé de précariser, de stigmatiser durant 5 ans. C’est toute la « considération » qu’il adresse à ceux qui, chaque matin, se rendent sur leur lieu de travail pour y produire toute la journée. C’est une honte, il faut mettre fin à sa capacité de nuisance et le chasser du pouvoir le 6 mai prochain.


Le Parti Communiste et le Front de Gauche appellent à un large rassemblement derrière les syndicats, avec la classe ouvrière. Le 1er mai doit être une démonstration de force contre une droite provocatrice et une extrême droite présomptueuse et revancharde.

 

Nous devons battre Nicolas Sarkozy qui a détruit notre modèle social et s'est fait le porte-voix des idées du Front national attisant haine et discrimination.

 

Nous appelons tous les électeurs du Front de Gauche et les démocrates, au plus fort rassemblement pour battre la droite en votant pour le candidat socialiste François Hollande le 6 mai prochain.

 

Nous continuerons à lutter contre les idées racistes et xénophobes nauséabondes du FN qui est le parti cache sexe du système capitaliste qu’il soutient. Nous poursuivrons ce combat pour qu'aucun de leurs candidats ne soit élu à l'Assemblée nationale.

 

Dans les défilés, le PCF, le Front de Gauche, ses militants, élus et candidats, porteront haut et fort le programme l'Humain d'abord. Il s'agit pour nous de remettre l'Humain au centre de la société comme de l'entreprise. Nous voulons de nouveaux droits pour les salariés dans l'entreprise. Le pouvoir économique ne doit plus être confisqué par les seuls actionnaires. Les salariés et leurs représentants doivent participer aux choix d'investissement des entreprises en tenant compte des priorités sociales, écologique et économiques, démocratiquement débattues.

 

Le score de notre candidat commun Jean-Luc Mélenchon est inédit et fait événement. Des milliers de personnes ont investi le Front de gauche pour porter le besoin d'une gauche de combat. Des rues aux places, en passant par des salles combles, nous avons vécu un début d'insurrection citoyenne que nous poursuivons.

 

Eh bien oui, la gauche du courage est de retour ! Ce sont les mêmes propositions ambitieuses de notre programme l'Humain d'abordque doivent porter tous les candidats Front de gauche aux élections législatives des 10 et 17 juin prochain.


Nous ne lâcherons rien. Continuons à élargir, amplifier le Front de gauche, pour mener une vraie politique de rupture contre les lois des marchés capitalistes.  

 

A Thouars le 26 avril 2012 - La section Thouarsaise du PCF

 

 

                                                                

Repost 0
Published by bruno fornaciari - dans PCF THOUARSAIS
commenter cet article
31 mars 2012 6 31 /03 /mars /2012 07:52

> Message du 29/03/12 13:15
> De : "Annick PAPOT"
> A : "PCF79  [PCF79]"
> Copie à : "Joseph   Coutant  [Joseph Coutant]" , "RobertLéon  [RobertLéon]"
> Objet :
>
> bonjour
j'ai reçu plusieurs mails me donnant des informations dont je n'avais pas connaissance, sur la situation dans le thoursais, j'ai maintenant des doutes sur toutes les infos qui circulent.
Pour sortir de cette situation je propose la tenue d'un comité fédéral décentralisé à thouars dans   le meilleurs délais.
à bientôt
jean pierre papot

Repost 0
Published by bruno fornaciari - dans PCF THOUARSAIS
commenter cet article
20 mars 2012 2 20 /03 /mars /2012 21:38

From: joelgrellier@live.fr
To: lbenoist@pcf.frbciari@orange.frul.nenesse@orange.frdrondepierre@pcf.frpcf79@orange.fr; jp.gelot@live/.fr
Subject: FW: TR: législatives/accord national FDG 
Date: Sat, 10 Mar 2012 10:17:37 +0100

 Cher -e camarade,
 
la NR de ce matin publie un article de la FASE remettant en cause les accords nationaux. ...   "En lisant la NR des 8 et 9 mars, je serais candidat du Front de gauche pour la circonscription du Nord Deux Sèvres? Comment est-ce possible, puisque les candidats potentiels se déclareront à Bressuire, mardi prochain" ...Jean-Pierre GAY s'inscrit en faux contre les déclarations de Bruno Fornaciari qui revendique un candidat PC pour représenter le Front de gauche dans la 3e circonscription (1)  "l'accord national sur lequel se fonde Bruno Fornaciari, n'a pas tenu compte des évolutions et de toutes les composantes. Comme dans d'autres départements, c'est aux assemblées citoyennes de se prononcer, l'idée étant d'ouvrir les candidatures à des personnes de la société civile et pas seulement à des gens appartenant à des partis" 
  
Depuis plusieurs mois maintenant, les débatsqui agitent le Thouarsais et la FD sur la stratgie à adopter pour les campagnes électorales et les candidatures du Front de Gauche dans le Thouarsais.

Je te prie de bien vouloir prendre connaissance ci-après  de la position officielle de la direction nationale du Parti Communiste Français à ce sujet.

Nous confirmons la réunion des communistes d ela 3e circonscription en assemblée générale qui se tiendra lundi 12 mars à AIRVAULT salle jean Emmeneau à 20 h 30, dont les adhérents ont reçu invitation.
Selon les statuts,, elle seule est habilitée à prendre finalement les décisions qui font elles aussi force de loi. Nous demandons instamment ç chacun de raison garder et de ne pas "alourdir" le climat politique délétère créer par des prétentions abusives de quelques uns et par des déclarations intempestives erronées dans la presse.
 
Nous demandons en outre à la fédération du PCF 79 de publier un communiqué dans la presse pour rappeler la position du PCF afin de mettre un terme définif à cette situation dont nze peuvent profiter que nos advzersaires politiques.
 
le bureau provisoir de la section thouarsaise du PCF
 

De : lbenoist [mailto:lbenoist@pcf.fr] 
Envoyé : vendredi 9 mars 2012 18:24
À : bciari@orange.fr
Cc : dialecticom@orange.fr
Objet : législatives/accord national FDG

 

 

A L'attention de Bruno FORNACIARI

Bonjour

 Tu as adressé un courrier au secteur la Vie du Parti concernant les problèmes rencontrés dans la 3ème circonscription des Deux Sèvres .

Je viens donc par la présente répondre à tes questions .

Je te confirme officiellement qu'il est acté dans l'accord national "législatives 2012" conclu entre les formations du Front de Gauche ( PCF/PG/GU)  que la 3ème circonscription est réservée à un(e)  candidat (e)titulaire issu du Parti Communiste Français.

 Celui ou celle ci doit être désigné par les adhérent(e)s cotisant(e)s de la circonscription selon les statuts. 

 Ainsi pour votre département : La 1ère et 3ème circonscriptions : titulaires PCF et la 2ème ciconscription : titulaire PG.

A aucun moment il ne s'agit que  d'autres formations politiques puissent bénéficier d'un candidat titulaire se prévalant du Front de Gauche sur cette circonscription, eu égard aux  équilibres politiques et financiers  nationaux. 

Cet accord est le fruit de mois de négociations entre les partenaires et fait loi entre nous.

Compte tenu du calendrier, de la mobilisation et des dispositions de campagne qui sont prises dans tout le pays, je vous invite, mes camarades, à désigner au plus vite dans les règles ci dessus évoquées votre candidat(e) et son ou sa suppléant(e).

Bien fraternellement.

Lydie BENOIST-responsable nationale Secteur Elections.

Repost 0
Published by bruno fornaciari - dans PCF THOUARSAIS
commenter cet article

BRUNO FORNACIARI

HPIM3303

Recherche

Texte Libre