Overblog Suivre ce blog
Administration Créer mon blog
20 décembre 2013 5 20 /12 /décembre /2013 12:39
Repost 0
Published by bruno fornaciari - dans PCF-FRONT DE GAUCHE
commenter cet article
19 décembre 2013 4 19 /12 /décembre /2013 08:47

 

Le programme du Front de gauche  L'humain d'abord

 

Les 9 thèmes du programme "L'humain d'abord". Résumés...

1. Partager les richesses et abolir l’insécurité sociale

le 03 novembre 2011

1. Partager les richesses et abolir l’insécurité sociale

 

La France n'a jamais été aussi riche mais ces richesses n'ont jamais été aussi mal partagées. Notre priorité absolue : éradiquer la pauvreté, la précarité et relancer l'économie par le partage.

 

  • Interdire les licenciements boursiers et rétablir le CDI à temps plein comme norme du contrat de travail.

  • Porter le SMIC à 1 700 euros net par mois pour 35 heures et instaurer d'un écart maximum de salaire de 1 à 20 pour toutes les entreprises.

  • Rétablir le droit à la retraite à 60 ans à taux plein, augmenter les minimas sociaux et créer une allocation jeunesse d'autonomie.

  • Adopter un pacte de défense et de développement de nouveaux services publics (santé, logement, petite enfance...).

 

2. Reprendre le pouvoir aux banques et aux marchés financiers

le 03 novembre 2011

2. Reprendre le pouvoir aux banques et aux marchés financiers

 

Le temps est venu de reprendre le pouvoir sur nos vies, et pour cela, nous voulons demain un gouvernement qui combattra le diktat financier des banques et des marchés.

 

  • Changer les missions de la banque centrale européenne pour une politique monétaire en faveur de l'emploi et du développement des services publics.

  • Mettre sous tutelle les banques qui spéculent et créer d'un pôle public financier permettant de réorienter les critères du crédit vers la production utile, l'emploi, l'innovation et la révolution écologique.

  • Abolir les privilèges fiscaux, notamment les 30 milliards d'euro d'exonération des entreprises et taxer les revenus capital au m'me niveau que ceux du travail.

 

3. La planification écologique

le 03 novembre 2011

3. La planification écologique

 

Le capitalisme nous conduit à une catastrophe écologique planétaire. Nous n'avons pas de planète de rechange. Face à la tyrannie du productivisme, nous enclencherons la transition écologique de l'économie.

 

  • Créer un pôle 100% public de l'énergie comprenant EDF, GDF, Areva et Total et engager un débat public national sur la politique énergétique en France.

  • Mettre en place une taxe kilométrique pour réduire les transports de marchandises évitables et développer les transports publics de qualité.

  • Lutter contre la marchandisation des ressources naturelles, par exemple par la création d'un service public national de l'eau.

 

4. Produire autrement

le 03 novembre 2011

4. Produire autrement

 

Ce nouveau mode de développement, respectueux des hommes comme de l'environnement, constituera un puissant moteur de relance industrielle, d'emplois et d'innovation.

 

  • Redéfinir les filières industrielles prioritaires pour répondre aux besoins sociaux et environnementaux

  • Sécuriser les parcours de vie par une véritable sécurité sociale de l'emploi et de la formation.

  • Des droits nouveaux pour les salariés dans l'entreprise et soutien à l'économie sociale et solidaire.

 

5. La République pour de vrai

le 03 novembre 2011

5. La République pour de vrai

Atteintes aux libertés, autoritarisme, discriminations : l'Etat Sarkozy s'en prend aux fondements même de notre République. Il est temps d'engager une refondation républicaine conforme à la devise, « Liberté, égalité, Fraternité ».

 

  • Réaffirmer la loi de 1905 sur la laïcité comme pilier de la République, porteur de droits à tous.

  • Mettre en place un Ministère des femmes et de l'égalité dans tous les domaines.

  • Abroger les lois liberticides et sécuritaires et garantir la sécurité par la prévention et le développement d'une police de proximité.

 

6. Convoquer l’assemblée constituante de la VIe république

le 16 mars 2012

6. Convoquer l’assemblée constituante de la VIe république

Pour gouverner à partir de la volonté populaire et non contre celle-ci, pour instaurer une démocratie véritable, indépendante des puissances dominantes de l'argent, nous voulons une VIe République pour donner des pouvoirs à la société toute entière, aux citoyens comme aux salariés.

 

  • Convoquer une assemblée constituante pour fonder une nouvelle République, reconnaissant notamment la citoyenneté d'entreprise, et généralisant la démocratie participative.

  • Abroger la réforme des collectivités, lutter contre le présidentialisme et rétablir la primauté du parlement sur l'exécutif.

  • Garantir l'indépendance de la justice et des médias à l'égard du pouvoir politique et des puissants.

 

7. S’affranchir du traité de Lisbonne et construire une autre Europe

le 03 novembre 2011

7. S’affranchir du traité de Lisbonne et construire une autre Europe

L'Europe est au bord du gouffre. Il est temps d'écouter ceux qui avaient tiré la sonnette d'alarme dés 2005 en votant non au traité de constitution. Il faut en finir avec les dogmes libéraux que le Traité de Lisbonne concentre.

 

  • Replacer l'humain, la démocratie et le progrès social au cœur de la construction européenne.

  • Remettre en cause le pacte pour l'Euro+ et mettre en place un Fond de développement social, écologique et solidaire européen.

  • Prendre l'initiative d'un nouveau traité proposé par la France et adopté par Référendum.

 

8. La France pour changer le cours de la mondialisation

le 03 novembre 2011

8. La France pour changer le cours de la mondialisation

La France est la cinquième puissance mondiale, centrale dans la construction européenne. Nous avons les moyens de peser pour une mondialisation guidée par la coopération entre les peuples plutôt que par la concurrence, par le droit plutôt que par la force.

 

  • Retirer la France de l'Otan pour retrouver notre indépendance, rompre avec l'alignement atlantiste et agir pour la dénucléarisation et le désarmement multilatéral.

  • Annulation de la dette des pays pauvres et mise en place d'un Fond de coopération solidaire financé par une taxe de type Tobin et placé sous l'égide des Nations-Unies.

  • Reconnaitre l'Etat de Palestine dans les frontières de 1967 avec pour capital Jérusalem-Est.

9. L’émancipation humaine en tête

le 03 novembre 2011

9. L’émancipation humaine en tête

La finalité de notre projet, c'est de donner à chacune et chacun les moyens de s'épanouir, de développer pleinement ses potentialités, d'être maître de sa vie.

 

  • Recruter dans l'éducation nationale afin de rétablir tous les postes supprimés.

  • Doubler l'effort de recherche publique et porter à 12 000 euros par an et par étudiant l'effort budgétaire public pour l'enseignement supérieur.

  • Porter à 1 % du PIB l'effort public pour les arts, la création et la culture.

 


 

 

2012 - LE PROGRAMME DU FRONT DE GAUCHE - L'INTÉGRALE

L'humain d'abord - L'intégrale

 

TÉLÉCHARGER LE PROGRAMME AU FORMAT PDF

 

LE PROGRAMME DU FRONT DE GAUCHE - L'HUMAIN D'ABORD - SUR VOTRE MOBILE OU VOTRE LISEUSE (EPUB)

 

JE SOUTIENS LE FRONT DE GAUCHE

 

 F
 H
Nom : * 
Prénom : * 
Courriel : * 
Adresse postale (factultatif) :
Code postal : * 
Commune : *
 Je suis intéressé-e à participer aux campagnes du Front de Gauche, à l'assemblée citoyenne dans ma circonscription

 

 
Repost 0
Published by bruno fornaciari - dans PCF-FRONT DE GAUCHE
commenter cet article
17 décembre 2013 2 17 /12 /décembre /2013 08:32

SURSAUT CITOYEN

APRÈS LE SUCCÈS DE LA MARCHE - DES ÉTATS GÉNÉRAUX DE LA FISCALITÉ


A Paris et dans plusieurs villes en France, des dizaines de milliers de manifestant-es se sont mobilisés, à l'appel du Front de gauche, contre l'augmentation de la TVA, pour la taxation du capital, pour la justice sociale et fiscale. Loin d'une jacquerie « anti-impôts », ils et elles ont exprimé leur ras-le-bol de l'injustice fiscale et leur exigence de l'utilisation de l'argent public, non pour la finance, mais pour le bien commun. Pour ne pas laisser Ayrault s'occuper, seul avec le Medef, de la remise à plat du système fiscal, le Front de gauche a lancé un appel à toutes les forces progressistes, syndicales et associatives, aux citoyen-nes pour des États généraux de la fiscalité.

 

Tout de suite l'annulation de la hausse de la TVA

Prévue par Sarkozy, confirmée par Hollande, la hausse de la TVA au premier janvier risque de taper fort le porte-monnaie des ménages : 6 milliards en 2014. Fort et inégalitairement : la TVA est l'impôt le plus injuste, il représente plus de 12% des dépenses des ménages gagnant en dessous de 2000 euros, moins de 6% pour les

 

La fiscalité remise à plat : chiche !

Le Premier ministre a reçu tous les groupes parlementaires pour discuter avec eux d'une grande réforme de la fiscalité. Elianne Assassi et André Chassaigne, présidents des groupes parlementaires du Front de gauche ont noté que le premier Ministre « formate dès le départ le cadre de ce débat en l’inscrivant dans la poursuite de ses politiques d’austérité ». Pour eux, au contraire, il faut rompre avec le dogme de la réduction de la dépense et des services publics, cesser de s’en prendre au « coût » du travail et d’exonérer celui du capital. Les parlementaires ont rappelé quelques-unes de

 

Avec vous !

Pour le Front de gauche, la Marche sur Bercy du 1er décembre n'est qu'une première étape. Il appelle à des États généraux de la fiscalité co- organisés avec toutes les organisations politiques, syndicales et associatives qui défendent la justice sociale et fiscale. En relation

plus hauts revenus. Cette nouvelle ponction sur le pouvoir d'achat alimenterait les 20 milliards de cadeaux fiscaux sur l'impôt des société prévus dans ce budget. Le gouvernement doit revenir sur cette augmentation, écouter le peuple qui l'a élu, plutôt que les grandes fortunes qui veulent que tout continue comme avant.

leurs propositions, comme « le refus de la fusion entre la CSG et l’impôt sur le revenu », la « nécessité d’un impôt plus progressif avec la création de nouvelles tranches vers les plus hauts revenus », une « taxation des revenus du capital » et « un impôt sur les sociétés plus incitatif pour favoriser les entreprises qui innovent, qui investissent, qui créent des emplois ». Les présidents des groupes parlementaires du Front de gauche sont déterminés à faire entendre la voie du peuple plus fort que celle des milliardaires.

avec leurs parlementaires, il prend l'initiative d'organiser, dans le pays, des ateliers législatifs, pour écrire, avec les citoyen-nes, une loi qui sera déposée et défendue au printemps prochain à l 'Assemblée nationale.

 

PCF/FRONT DE GAUCHE

Repost 0
Published by bruno fornaciari - dans PCF-FRONT DE GAUCHE
commenter cet article
14 décembre 2013 6 14 /12 /décembre /2013 08:14

Pierre Laurent: "Nous ne voulons plus de cette politique d'austérité"

 

 

Voir la vidéo

Extrait du discours de Pierre Laurent après la marche pour la révolution fiscale, ce dimanche 1er décembre à Paris.

"Si nous sommes ici à Paris sachez bien que nous ne sommes pas seuls, il y a eu d'autres rassemblements à Bordeaux, à Toulouse et même à Tulle...
L'heure est à la mobilisation pour imposer une nouvelle politique pour la France.

C'est à nous de repartir en campagne pour rétablir l'espoir, sur les ruines de ce qu'a détruit ce gouvernement qui a oublié ce qu'être de gauche voulait dire.
En 2014 la TVA rapportera plus de 138 milliards d’impôt, alors que l’impôt sur les sociétés ne rapportera plus que 36 milliards d'euros, en baisse de plus de 13 milliards à cause du dernier cadeau fiscal. La seule compétitivité visée, c'est celle des profits et des dividendes.[..]

Qu'on ne compte pas sur nous pour confondre notre colère avec les revendications patronales du zéro impôt. [...] Le rouge que nous avons au cœur, il n'a pas de frontière. Ni bretonne, ni française, ni européenne. C'est le rouge des prolétaires de tous les pays! Au 1er janvier, à l’exception de quelques produits de première nécessité, tout va augmenter. Alors que le pouvoir d’achat est déjà tellement attaqué. Comme si la situation n'était pas déjà insupportable pour ces 8 millions de pauvres.

Il faut dire à Bruxelles, nous ne voulons plus de cette politique d'austérité. Il faut interdire les licenciements boursiers. Ouvrez les comptes des entreprises, révélez le montant des dividendes. Oui, une politique de justice sociale et fiscale est possible dans ce pays, nous créons suffisamment de richesses pour cela ![..] Nous voulons des portiques et des taxes, mais sur les routes de la finance et de l'évasion fiscale !"

Pierre Laurent a conclu lui en citant Aimé Césaire : "j'ai eu, je garde, j'ai le libre choix de mes ennemis. Lepen, elle choisit aussi ses ennemis, l'immigré et l’étranger. Et bien nous, nous croyons en l'unité de l'humanité, c'est bien le sens de l'humain d'abord."

Repost 0
Published by bruno fornaciari - dans PCF-FRONT DE GAUCHE
commenter cet article
8 décembre 2013 7 08 /12 /décembre /2013 09:49

 

 

SURSAUT CITOYEN

APRÈS LE SUCCÈS DE LA MARCHE - DES ÉTATS GÉNÉRAUX DE LA FISCALITÉ

 

A Paris et dans plusieurs villes en France, des dizaines de milliers de manifestant-es se sont mobilisés, à l'appel du Front de gauche, contre l'augmentation de la TVA, pour la taxation du capital, pour la justice sociale et fiscale. Loin d'une jacquerie« anti-impôts », ils et elles ont exprimé leur ras-le-bol de l'injustice fiscale et leur exigence de l'utilisation de l'argent public, non pour la finance, mais pour le bien commun.

Pour ne pas laisser Ayrault s'occuper, seul avec le Medef, de la remise à plat du système fiscal, le Front de gauche a lancé un appel à toutes les forces progressistes, syndicales et associatives, aux citoyen-nes pour des États généraux de la fiscalité.

 

Tout de suite l'annulation de la hausse de la TVA

Prévue par Sarkozy, confirmée par Hollande, la hausse de la TVA au premier janvier risque de taper fort le porte-monnaie des ménages : 6 milliards en 2014. Fort et inégalitairement : la TVA est l'impôt le plus injuste, il représente plus de 12% des dépenses des ménages gagnant en dessous de 2000 euros, moins de 6% pour les plus hauts revenus. Cette nouvelle ponction sur le pouvoir d'achat alimenterait les 20 milliards de cadeaux fiscaux sur l'impôt des société prévus dans ce budget. Le gouvernement doit revenir sur cette augmentation, écouter le peuple qui l'a élu, plutôt que les grandes fortunes qui veulent que tout continue comme avant.

 

La fiscalité remise à plat : chiche !

Le Premier ministre a reçu tous les groupes parlementaires pour discuter avec eux d'une grande réforme de la fiscalité. Elianne Assassi et André Chassaigne, présidents des groupes parlementaires du Front de gauche ont noté que le premier Ministre « formate dès le départ le cadre de ce débat en l’inscrivant dans la poursuite de ses politiques d’austérité ». Pour eux, au contraire, il faut rompre avec le dogme de la réduction de la dépense et des services publics, cesser de s’en prendre au « coût » du travail et d’exonérer celui du capital. Les parlementaires ont rappelé quelques-unes de leurs propositions, comme « le refus de la fusion entre la CSG et l’impôt sur le revenu », la « nécessité d’un impôt plus progressif avec la création de nouvelles tranches vers les plus hauts revenus », une « taxation des revenus du capital » et « un impôt sur les sociétés plus incitatif pour favoriser les entreprises qui innovent, qui investissent, qui créent des emplois ». Les présidents des groupes parlementaires du Front de gauche sont déterminés à faire entendre la voie du peuple plus fort que celle des milliardaires.

Avec vous !

Pour le Front de gauche, la Marche sur Bercy du 1er décembre n'est qu'une première étape. Il appelle à des États généraux de la fiscalité co-organisés avec toutes les organisations politiques, syndicales et associatives qui défendent la justice sociale et fiscale. En relation avec leurs parlementaires, il prend l'initiative d'organiser, dans le pays, des ateliers législatifs, pour écrire, avec les citoyen-nes, une loi qui sera déposée et défendue au printemps prochain à l 'Assemblée nationale.

 
Repost 0
Published by bruno fornaciari - dans PCF-FRONT DE GAUCHE
commenter cet article
2 décembre 2013 1 02 /12 /décembre /2013 08:24

 


 
Repost 0
Published by bruno fornaciari - dans PCF-FRONT DE GAUCHE
commenter cet article
30 novembre 2013 6 30 /11 /novembre /2013 00:24
 

Le Front de gauche appelle à une marche le 1er décembre

Contre l’injustice fiscale et sociale, le Front de gauche appelle à une grande marche le dimanche 1er décembre à Paris pour une révolution fiscale, la taxation du capital et l’annulation de la hausse de la TVA. Cette marche se dirigera vers le « portique » de Bercy, symbole de la politique du gouvernement Ayrault plus favorable au Medef et à la finance qu’aux salariés et à la grande masse de la population.

Cette manifestation aura lieu au moment du vote du budget d’austérité auquel nous nous opposons. Cette politique continue à entraîner le pays dans la stagnation économique, elle amène toujours plus de chômage et de licenciements. Après Sarkozy, elle aggrave l’injustice fiscale en augmentant les impôts pour la grande majorité de la population tout en multipliant les cadeaux au patronat et en continuant la destruction des services publics et de la protection sociale. C’est inacceptable et cela bafoue le principe républicain d’un impôt juste. La hausse de la TVA prévue le 1er janvier en est l’exemple le plus scandaleux puisque prévue pour pallier une partie des 20 MDS d’Euros accordés au patronat sans aucune conditionnalité. C’est pourquoi nous exigeons son annulation immédiate.

La colère populaire contre les conséquences de l’austérité est juste et légitime. La droite, le Medef, l’extrême droite essaient aujourd’hui de la dévoyer. Leurs objectifs n’ont rien à voir avec les intérêts du peuple : il ne faut pas les laisser faire.

C’est pourquoi le Front de gauche conçoit cette initiative comme la plus ouverte possible. Il appelle en conséquence tous ceux et celles, organisations et personnalités, qui refusent cette politique socialement et écologiquement désastreuse à prendre des initiatives localement et à faire de cette marche la leur. Nous sommes donc disponibles à la préparer ensemble.

Il est temps pour ceux qui ont voulu la défaite de Nicolas Sarkozy et enragent de voir sa politique continuer à être appliquée, de se mobiliser le plus largement possible dans l’unité.

--

La marche du 1er décembre sera précédée par une semaine d'actions pour la justice fiscale et contre les licenciements et notamment la journée d' action intersyndicale organisée le 26 novembre pour les retraites, les salaires et l'emploi.

 

Repost 0
Published by bruno fornaciari - dans PCF-FRONT DE GAUCHE
commenter cet article
28 novembre 2013 4 28 /11 /novembre /2013 09:00

 

Le PCF lance des "états généraux pour la justice fiscale"

Le Parti communiste a présenté mercredi son projet d'"états généraux pour la justice fiscale", réponse "citoyenne" à la "remise à plat" de la fiscalité annoncée par le gouvernement la semaine dernière.

 

"Il s'agit de lancer un processus d'écriture citoyenne, dans tout le pays, de la future réforme fiscale qui est attendue" par les Français, a expliqué Pierre Laurent, secrétaire national du PCF, lors d'une conférence de presse au Sénat.

 

"Chiche!", répond en substance le parti à la volonté gouvernementale d'une réforme fiscale, mais à condition qu'elle réponde à "deux objectifs" : le respect d'une plus grande "justice fiscale", avec notamment une diminution de la part des "impôts injustes" que sont les "impôts sur la consommation" et la reconstruction de "la contribution du capital" à l'impôt.

 

Amers après les consultations syndicales qui ont précédé la réforme des retraites et l'accord national interprofessionnel sur la sécurisation de l'emploi, les élus communistes se méfient de "la méthode Ayrault".

 

"Le Premier ministre consulte et fera ses arbitrages seul", a critiqué le patron (secrétaire national) du PCF. "On entame une consultation" mais, "en vérité, certains sont déjà en train d'écrire les conclusions de cette consultation".

 

Le PCF souhaite plutôt créer une forme de "bouillonnement démocratique" incluant tous ceux qui souhaitent participer, y compris les acteurs économiques, a précisé le chef de file des députés du Front de gauche, André Chassaigne, qui se rendra lundi à Matignon pour évoquer ce chantier fiscal.

 

"Nous allons ouvrir dans le pays ce que nous appelons des ateliers législatifs" pour "mettre nos propositions sur la table, décrypter les propositions gouvernementales" et "faire un effort d'éducation" citoyenne "pour que chacun s'approprie les enjeux de la fiscalité", a déclaré M. Laurent.

 

Le parti compte "rassembler" les réflexions qui en découleront dans "un grand projet" présenté "à la fin du printemps" 2014.

Repost 0
Published by bruno fornaciari - dans PCF-FRONT DE GAUCHE
commenter cet article
26 novembre 2013 2 26 /11 /novembre /2013 12:41

Je propose l'écriture citoyenne d'une grande loi de justice fiscale
Conférence de presse mercredi 27 novembre à 14h au Sénat

Le premier ministre a entamé ses consultations en promettant une « remise à plat » et une « réforme » du système fiscal. Pour une grande réforme fiscale, nous disons chiche ! Mais avec un vrai débat, d’autres objectifs que ceux jusqu'ici annoncés et une toute autre méthode.

La méthode Ayrault sent, en effet, déjà l'embrouille. Les consultations risquent de servir de rideau de fumée pour des conclusions déjà prêtes et toutes écrites sous la dictée du Médef et de la Commission européenne. Ainsi en va t-il de la fusion IR CSG et du prélèvement à la source, qui ne vise qu'à effacer la distinction entre impôt et financement de la sécurité sociale, pour accélérer le désengagement des entreprises du financement des cotisations sociales et leur transfert vers l'impôt des salariés.

Les deux questions qui doivent être au centre d'une réforme fiscale de gauche sont la reconstruction d'un impôt plus juste et d'une réelle contribution du capital, aujourd'hui très largement exonéré de tout impôt.

C'est pour que ce débat essentiel ne soit pas volé aux Français, que j'ai proposé hier une autre méthode que celle du gouvernement Ayrault : l'écriture citoyenne et transparente d'une grande loi de justice fiscale.

Avec les parlementaires de nos deux groupes, à l'Assemblée nationale et au Sénat, je propose d'ouvrir, dans tout le pays, des ateliers législatifs et la construction, avec toutes les forces qui le voudront, d’États généraux pour la justice fiscale au printemps. C'est là que, nous écrirons le projet de loi que nous porterons au Parlement.

Je serai présent, dans cet esprit, à la Conférence de presse, mercredi 27 novembre, à 14h00, organisée par les groupes parlementaires CRC et GDR avec Éliane Assassi, André Chassaigne, en présence de Dominique Adenot (ANECR).

Pierre Laurent, secrétaire national du PCF.

Repost 0
Published by bruno fornaciari - dans PCF-FRONT DE GAUCHE
commenter cet article
15 novembre 2013 5 15 /11 /novembre /2013 18:02

POUR UNE VÉRITABLE JUSTICE FISCALE


Marchons, le 1er décembre


Alors que François Hollande avait promis une réforme de la fiscalité pour plus de justice, c'est tout le contraire. En 2013,

le nombre de foyers fiscaux a augmenté de10 %, mettant à contribution 1,8 millions de foyers souvent modestes jusque là
épargnés.

Dès janvier 2014, l'augmentation de la TVA décidée par le gouvernement va opérer une ponction de 7 milliards supplé- mentaires sur les ménages. Tout ça pour financer les exonérations fiscales nouvelles de 20 milliards d'euros que le Medef a exigé et obtenu du gouvernement.


Ça suffit ! Pour le Front de gauche, l'impôt est un levier décisif au service de l'efficacité économique et sociale, à la condition qu'il soit juste. Les ménages moyens et modestes ne veulent plus payer les passe-droits et ruses fiscales des grands patrons et des grandes entreprises. Le 1er décembre, retrouvons-nous pour une grande marche à Paris/Bercy pour une révolution fiscale !


Pendant qu'on nous amuse avec la fameuse taxe à 75% qui ne rapportera au final que 200 millions d'euros, c'est une énorme ponction qui est opérée sur le reste de la société. En cumulant les recettes fiscales nouvelles des lois de finance 2012 (loi de finance rectificative) et 2013, on atteint 55 milliards de hausse d'impôts, qui pèsent d'abord sur les ménages !


En juillet dernier, le taux de TVA sur les services à la personne est passé de 7% à 19,6%. Au 1er janvier 2014, la TVA à taux normal sera majorée de 19.6% à 20% et celle à taux réduit de 7% à 10%. A cela s'ajoute, la suppression pour deux
millions de personnes seules ayant élevé un enfant d'une demi-part, un nouveau rabotage du quotient familial, la suppression de la réduction d'impôt pour enfants scolarisés dans le secondaire et dans le supérieur, l’augmentation des cotisations sociales et l’alourdissement du poids de la fiscalité locale.


LES MÉNAGES PONCTIONNÉS POUR GARANTIR LES PROFITS


Ce prélèvement énorme sur les revenus des ménages est injuste et catastrophique. D'abord parce que c'est autant d'argent qui vient en réduction du pouvoir d'achat et qui alimente la récession. Cette ponction a deux finalités principales : réduire la dette publique, c'est à dire rembourser les banques, et compenser les nouvelles exonérations fiscales votées pour les entreprises.


TAXONS LE CAPITAL


Le problème ce n'est pas l'impôt. Il est utile s'il finance des services publics et s'il est justement réparti. C'est pourquoi il faut une véritable réforme de la fiscalité : avec un impôt sur le revenu de type universel à taux et au nombre de tranches relevés, un impôt sur les entreprises modulé en fonction de leurs performances sociale et environnementale, un impôt sur la fortune rehaussé, un impôt territorial (TP) assis sur le capital des entreprises, le plafonnement de la taxe d’habitation et le recul de la pression fiscale sur la consommation (TVA, TICPE soit actuellement 60% des recettes fiscales).


Une telle réforme est possible, c'est une question de volonté politique. Le 1er décembre prochain, marchons ensemble
pour une révolution fiscale, pour la taxation du capital et l'annulation de la hausse de la TVA !


CHIFFRES CLÉS

 

  • Nombre de foyers nouvellement imposables en 2013 1,8 Millions
  • Coût pour les ménages de la hausse de la TVA 7 Milliards €
  • Exonérations fiscales et sociales des entreprises 200 Milliards €
  • Évasion fiscale chaque année 60 Milliards €


* Intérêts bancaires et financiers + dividendes

Repost 0
Published by bruno fornaciari - dans PCF-FRONT DE GAUCHE
commenter cet article

BRUNO FORNACIARI

HPIM3303

Recherche

Texte Libre